Recherche avancée       Liste groupes



      
POST-PUNK/NOISE/INDUS ...  |  LIVE

Commentaires (1)
L' auteur
Acheter Cet Album
 


 

- Membre : Unsane, King Crimson, Ministry

SWANS - We Rose From Your Bed With The Sun In Our Head (2012)
Par SUNTORY TIME le 28 Août 2012          Consultée 1853 fois

Voilà plus de deux ans que Michael Gira, le crooner dépressif qui ne quitte plus son chapeau de cow-boy, a réveillé la Bête. SWANS est une créature dangereuse, féroce, mais qui sait parfois faire preuve de subtilité. L'album My Father Will Guide Me Up a Rope to the Sky, s'il a permis d'officialiser cette réincarnation, s'est avéré en demi-teinte. SWANS n'est plus un hydre à deux tête (Jarboe n'est plus de l'aventure), et sa violence n'est pas aussi marquée qu'auparavant. On mettra ça sur le fait qu'une créature de ce genre ne reprend pas toute sa fougue en peu de temps, sûrement pas après un coma artificiel de 13 ans. Il faut recharger les batteries, faire gronder à nouveau un moteur plein de crasse ("Filth", on en revient toujours aux fondamentaux). Et rien de tel qu'une tournée pour voir si la ferveur underground est toujours présente.

We Rose From Your Bed With the Sun In Our Head (Nous nous sommes levé de ton lit avec le Soleil sur nos têtes) est un titre idéal pour le témoignage que nous offre ce double album live. SWANS se réveille, et réapparaît au grand jour. Cet album est un témoignage de la tournée 2011 et 2012, servant de transition entre My Father... et son successeur qui approche dangereusement, et dont on connait déjà le nom: The Seer.

Pas étonnant donc, que ces extraits de tournée captés à Berlin, New York et Melbourne face une place importante aux morceaux de My Father (...) ainsi qu'aux inédits qui figureront bientôt sur The Seer. Et si l'album My Father (...) avait pu paraître mou, il n'en n'est rien des titres de l'album présents ici. Dès le terrible "No Words/No Thoughts" qui fait office d'intro de chaque concert de la tournée, on est emporté dans un maelstrom angoissant et brutal. C'est très minimaliste, tendance drone, les accords de guitare sont répétés à l'infini. Terrifiante intro donc que ce premier morceau avec ces 23 minutes apocalyptiques. On pense respirer un peu avec "Jim", chanson lente et moins torturée dans sa version studio. Grave erreur, les guitares rugissent férocement, nous tétanisant sur place. La Bête semble plus réveillée que jamais. Elle renifle l'odeur du sang qui coule de nos oreilles...

Et paf ! C'est "Beautiful Child", issu du mythique album Children of God, qui nous saute à la gorge ! N'espérez pas y retrouver les envolées gothiques de la version originale. Ici le rythme est plus rapide, stressant, et aucune trace de mélodie. Les guitares semble rester sur le même riff, le répétant inlassablement. C'est martial, crade et sans aucune légèreté, c'est les SWANS de la vieille époque; celle des coups de poings dans la tronche, du sang sur le bitume, des dents (référence à Filth, toujours) éclatées dans le caniveau. Et Gira qui hurle comme si on le trucidait sur place. Cette musique est laide, mais terriblement jouissive ! Autre extrait de Children of God, "Sex God Sex" reste fidèle à sa lourdeur originelle, mais les guitares sont plus claires; comme une vague lumière qui semble pointer sous un Gira en prêtre évangélique haranguant le public de façon pas très ... catholique. Pire qu'un prêtre, c'est un véritable tyran qui nous fait face.

Si Gira paraît moins torturé sur les autres titres, ce n'est pas le cas de la musique. "Yr Property" est à nouveau défiguré, ce n'est que la troisième fois que ce titre, originalement sur Cop, le deuxième album du groupe, puis réinterprété sur Soundracks for the Blind sous le titre "YRP", subit la chirurgie esthétique (?!) de la bande à Gira. "Eden Prison", autre titre de My Father (...) se voit, à l'instar de "Jim" rallongé et musclé. Est ce bien nécessaire de conclure que les version live des chansons de My Father (...) sont meilleures que les studios ?

Et puis les trois inédits, futures pièces de The Seer, le futur album. Autant dire qu'on a affaire aux pistes les plus expérimentales de ce live. "The Apostate" rappelle "Feel Happiness" du précédent live Swans Are Dead par sa longueur importante et par un minimalisme accru de la composition. Notez le retour du Saxo, une première depuis le tout premier EP de SWANS, en 1982. L'effet est redoutable. Mais que dire de "The Seer" la chanson titre du nouvel album ? Vous avez là une piste de ... 30 minutes, pas moins ! Certes, "The Seer" est accouplée à "I Crawled" autres titre d'anthologie de la première période du groupe (cette version chantée par Gira, même si elle retranscrit bien la violence du titre originelle, est bien inférieure à celle de Jarboe, sur Swans Are Dead toujours...). Un seul accord de guitare répété pendant 30 minutes (sans compter la basse) ... voilà qui à de quoi décourager. Mais une fois pris dans les griffes des cygnes enragés, vous ne pourrez pas en ressortir. Quant à "93 Ave.B Blues", il ne s'agit en aucun cas d'un blues, mais d'un trip psyché-bruitiste qui me fait penser au PINK FLOYD de la période Saucerful of Secrets / Ummagumma.

Pour finir l'album, une autre chanson de My Father (...)"Little Mouth", chantée entièrement a cappela. Etrange conclusion pour un album très électrique, d'autant plus qu'elle débarque après le délire sous acide de "93 Ave. B Blues".

Difficile d'accès par sa longue durée et ses pistes à rallonge (pas très judicieux de coupler plusieurs chansons sur la même piste ...), We Rose From Your Bed (...) est particulièrement axé sur le SWANS d'après la renaissance, ce qui peut être frustrant pour les fans de la première heure et pour ceux que My Father (...) a laissé de marbre. Mais qui, sait, pour ces derniers, la puissance dégagée de ce double skeud peut leur faire changer d'avis sur cet album. En tout cas, il annonce l'arrivée de The Seer, ce nouvel album qui risque, selon les dires de Gira lui même, d'être une véritable bombe. SWANS n'est peut-être plus aussi mythique qu'il l'a été par le passé (l'absence de Jarboe se fait quand même sentir tant cette présence féminine a donné une dimension exceptionnelle au groupe), mais à l'écoute de ce live, on est rassuré: SWANS a retrouvé sa hargne de toujours. Et qui sait, The Seer nous réserve peut-être quelques surprises ...


P.S: L'album ici chroniquée est la version commercialisée, dans un luxueux digipack et sous le label de Michael Gira, Young God Record. Le tout est d'agrémentée de superbes peintures de la plasticienne Heidi Yardley.

La version "Handmade" est la première sortie avec une pochette réalisée des mains de Michael Gira, limitée à 1000 exemplaires. Autant dire que cette version a été épuisée en une journée et se revend à des prix astronomiques sur Ebay. De plus elle contient en bonus des démos acoustiques du futur album, chantées par Gira seul à sa guitare. N'ayant pas ce "Handmade" en possession, je ne peux malheureusement pas vous parler de ces démos...

A lire aussi en INDUS par SUNTORY TIME :


ROME
Coriolan (2016)
Rome résume 10 ans de carrière en 25 minutes !




CURRENT 93
Nature Unveiled (1984)
Maldoror au pays des cauchemars...


Marquez et partagez





 
   SUNTORY TIME

 
  N/A



- Michael Gira (guitares, chants, hurlements, etc ...)
- Norman Westberg (guitares)
- Christopher Pravdica (basse)
- Christopher Hahn (lap steel guitar)
- Phil Puleo (batterie)
- Thor Harris (percussions, vibraphone, violon, etc)


- we Rose ... (handmade Live 2cd)

1. Intro / Now Words No Thoughts
2. Jim
3. Beautiful Child
4. The Apostate
5. Yr Property
6. Sex God Sex

1. The Seer (intro) / I Crawled
2. Eden Prison
3. 93 Ave. B Blues / Little Mouth
- Demos / Exclusive Solo Recordings
4. Hello There
5. Lunacy
6. The Mother Of The World
7. The Daughter Brings The Water
8. A Piece Of The Sky
9. The Seer
10. Goodbye

- we Rose ... (2xdigipack Cd)

1. Intro / Now Words No Thoughts
2. Jim
3. Beautiful Child
4. The Apostate
5. Yr Property
6. Sex God Sex

1. The Seer (intro) / I Crawled
2. Eden Prison
3. 93 Ave. B Blues / Little Mouth



             



1999 - 2017 © Nightfall.fr - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod