Recherche avancée       Liste groupes



      
RAP, HIP-HOP  |  STUDIO

Questions / Réponses (1 / 1)
L' auteur
Acheter Cet Album
 

 

- Style : Jay-z
 

 Site Officiel (203)

Kanye WEST - Graduation (2007)
Par GLADIUS le 13 Juin 2013          Consultée 1080 fois

Fort du succès provoqué par d'un côté les albums The College Dropout et Late Registration et de l'autre ses apparitions incalculables en tant que producteur sur les albums de ses potes, Kanye WEST devient peu à peu l'un des rappeurs/producteurs les plus influents des USA. Pour couronner le tout, le personnage est un outil dans lequel les médias aiment puiser, ce qui n'a pas l'air d'être pour lui déplaire. Toutes les conditions sont réunies pour que son nouvel album Graduation, qui fait suite à deux albums de très bonne facture, soit accueilli comme il se doit par le large public de notre artiste.

Seulement 13 titres sont comptés dans cet album, c'est peu par rapport à ses deux précédentes galettes, mais peut être mieux pour éviter l'ennui. Dès que l'on entend les premières percussions de l'excellent « Good Morning », il est impensable que le reste de l'album soit ennuyeux. Tellement de pêche, exploitée au plus haut niveau par Mr WEST au meilleur de sa forme, avec une instru qui convient parfaitement au rappeur. Et même si le deuxième titre « Champion » accroche moins dans mes oreilles avec un refrain et un instru moyenne, le début de cet album est plutôt motivant pour la suite. Espérons que Kanye WEST ne va pas faire mentir l'auditoire et continuer dans cette direction, parce que même si l'album n'a pas grand chose à voir avec The College Dropout (qui était une petite perle), on retient de bonnes choses jusqu'ici.

Que serait le rap américain sans la tripotée de duos qui s'ensuit ? Notre rappeur ne compte en tout cas pas déroger à cette règle et invite bon nombre d'artistes de qualités pour participer à l'album. On peut en premier lieu noter un T-PAIN qui chante sur le refrain de « Good Life », à l'instru quelconque qui ne redéfinira pas les règles du genre, mais qui se laisse écouter, une ou deux fois tout du moins. LIL WAYNE fait lui aussi une apparition, sur « Barry Bonds », cette fois ci en tant que rappeur ayant son couplet. Prestation moyenne, on voit que le rappeur place la barre en dessous de Kanye W. et son rap n'est pas en accord avec la chanson, qui doit être signée comme l'un des plus ratées de l'album. Heureusement, le très talentueux MOS DEF montre sa tête en tant que chanteur sur « Drunk And Hot Girls », ce qui va nettement relever le niveau de l'album, ce morceau ayant une ambiance envoûtante qui, même si les paroles restent assez clichés, sera écouté plusieurs fois grâce à son refrain accrocheur et la perfection du passage de Mos Def. Mention spéciale pour la fin du morceau déjantée, une réussite.
Bon, jusqu'ici on a des invités assez logiques par rapport au style du rappeur, jusqu'à l'écoute de « Homecoming » en duo avec... Chris Martin, chanteur charismatique de COLDPLAY. Même si la complémentarité des deux artistes n'est pas assurée sur le papier, on a affaire à une chanson de bonne facture sur laquelle Mr WEST s'éclate tandis que son copilote assure le piano et le refrain avec classe.

Et dès qu'on a fait le tour des duos qui se remarquent le plus, on revient aux morceaux les plus réussis de l'album. Parmis eux, impossible de faire l'impasse sur « Can't Tell Me Nothing » sur lequel Kanye West va exprimer toute sa rage et sa supériorité. Il n'est pas possible non plus de louper l'excellent « Stronger », où le rappeur, mené par le sample de DAFT PUNK « Harder, Better, Faster, Stronge » va nous faire profiter d'un bijoux de puissance pendant 5 minutes. Mention spéciale d'ailleurs, ce titre étant celui qui l'a fait découvrir et connaître au monde entier d'une façon plus certaine qu'en tant que producteur. Bravo l'artiste, il fallait avoir l'idée de fusionner ces deux styles de musique, c'est chose faite, et chose réussite. A souligner une fin d'album réussie et émouvante avec ce « Big Brother » très personnel sur lequel Kanye va étaler son respect pour son pote JAY-Z.

Même si Graduation n’atteint pas la perfection de The College Dropout, il se cale dans une bonne suite respectable pour la discographie du rappeur. Sans révolutionner le genre, Kanye propose une galette avec de nombreux tubes à la clé (« Stronger », « Can't Tell Me Nothing », « Good Morning », « Drunk And Hot Girls ») et même si certains titres n'ont pas tellement d'intérêt, l'ambiance générale est bonne et il en découle un album correct.

A lire aussi en RAP, HIP-HOP par GLADIUS :


2PAC
Me Against The World (1995)
On approche du meilleur de 2PAC




Kanye WEST
The Life Of Pablo (2016)
Toujours plus fort !


Marquez et partagez





 
   GLADIUS

 
  N/A



- Kanye West (chant, producteur exécutif)
- Mike Dean (claviers, arragements, guitare, producteur)
- Jon Brion (claviers, percussions, producteur)
- Darryl Beaton (claviers)
- Andy Chatterly (claviers)
- Tim Resler (basse)


1. Good Morning
2. Champion
3. Stronger
4. I Wonder
5. Good Life (feat T-pain)
6. Can't Tell Me Nothing
7. Barry Bonds (feat Lil Wayne)
8. Drunk & Hot Girls (feat Mos Def)
9. Flashing Lights (feat Dwele)
10. Everything I Am
11. The Glory
12. Homecoming (feat Chris Martin)
13. Big Brother



             



1999 - 2017 © Nightfall.fr - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod