Recherche avancée       Liste groupes



      
RAP, HIP-HOP  |  STUDIO

L' auteur
Acheter Cet Album
 

 

- Style : Nas, Kanye West

JAY-Z - Magna Carta... Holy Grail (2013)
Par GLADIUS le 10 Juillet 2013          Consultée 1797 fois

JAY-Z vient tout juste de se remettre de son Watch The Throne en collaboration avec Kanye WEST, qui proposait quelques titres sympas, qu'il annonce la venue d'un nouveau bébé par le biais d'un spot tv Samsung. Oui vous avez bien entendu. Les rappeurs américains sont en constante recherche d'innovation, et quand c'est pas l'un qui fait un album sans pochette, c'est l'autre qui signe un contrat avec le concurrent direct d'Apple pour que les possesseurs de smartphone Samsung soient avantagés. En effet, les chanceux auront l'album 4 jours avant le reste du monde – ce qui, soit dit en passant, ne signifie pas grand chose à l'heure où Internet offre tellement de possibilités de tout se procurer illégalement dans la seconde.

Bref, un nouveau concept, certes pas des plus novateurs, mais on imagine qu'il a reçu un sacré chèque de la famille Samsung pour faire un coup pareil. En tout cas, avant même de lancer le CD on s'attarde sur la pochette classe. Une photographie en noir et blanc présente dans les exemplaires de la Magna Carta (la Grande Charte). Est-ce une volonté du rappeur de rendre hommage à une charte qui a conduit à la liberté constitutionnelle ? Ça paraît certain, vu le titre de l'album Magna Carta... Holy Grail (qui traduit en français donne « La Grande Charte... Saint Graal »). Album concept ou personnel ? C'est parti, on lance l'album.

Quelques duos sur ce nouveau bébé de la mégastar JAY-Z. On peut entendre Justin TIMBERLAKE sur l'excellent premier titre de l'album « Holy Grail ». La star de la pop rend la pareille au rappeur, qui était lui aussi intervenu sur son album. Un échange de bons procédés, disons. Le morceau est bien au dessus du « Suit And Tie » de Timberlake. Ici, le chant est parfait, le rap de JAY-Z est affolant de justesse et de professionnalisme. Il va même oser reprendre l'air de « Smells Like Teen Spirit » de NIRVANA sur quelques mesures, après quoi on retourne sur ce refrain envoûtant, proche de la perfection. Un premier morceau qui tient en haleine et qui a déjà gagné son statut de tube à mes yeux. Dans le deuxième titre « Picasso Baby », notre rappeur va rentrer dans la peau d'un riche qui en veut toujours plus – il a pas trop à se forcer pour rentrer dans le personnage – l'instru est bonne et JAY-Z convainc facilement. « Tom Ford » serait un titre à placer plutôt dans un album tel que Watch The Throne avec son instru bling-bling mais accrocheuse quand même.

Rick ROSS apparaît aussi sur l'album. Un des rappeurs américains les plus horripilants du moment (le BOOBA américain, si vous préférez). Cette collaboration ne retient d'ailleurs pas l'attention, trop mégalo et commerciale. Heureusement le featuring suivant a une tout autre gueule : ici c'est Frank OCEAN à l'honneur dans « Oceans », mieux dosé et accrocheur. BEYONCE, sa femme et mère de son enfant, lui fera l'honneur de chanter sur quelques morceaux, notamment « Part II (On The Run) » un peu foutoir mais appréciable. Mais le titre featuring que l'on retient plus que tout, c'est ce « BBC ». Ce titre, ayant sur moi le même effet qu'une pile alcaline sur un lapin, est une grande réussite. NAS – pourtant son ennemi juré dans les années 2000 – est présent sur ce titre et nous livre un couplet parfait, mais on entend aussi les voix de tous les autres featurings de l'album, comme si JAY-Z avait eu dans l'idée de faire un rassemblement. En tout cas, pêche incroyable sur l'un des meilleurs titres de cet album.

Pour le reste, il y a du très bon, on peut citer « Somewhere In America » et son instru exceptionnelle, « Heaven » où JAY-Z se surpasse dans son rap. Quant aux énigmatiques « Versus » et « Beach Is Better », le mot o.v.n.i est probablement le plus approprié. Et un final génial avec « Nickels and Dimes », envoûtant, parfaitement dosé et audacieux.

JAY-Z a encore une fois vu gros. La production est toujours aussi bien foutue, tandis que notre rappeur a toujours cette fougue et cette rage dans son rap qui le suit depuis maintenant 12 albums personnels. Impressionnant. Cette sortie, faisant un poil concurrence à son pote Kanye WEST, semble bien au dessus après de nombreuses écoutes. Shawn Carter mérite son statut et sa réputation, il est grand, doué et bourré de talent.

A lire aussi en RAP, HIP-HOP par GLADIUS :


EMINEM
The Marshall Mathers Lp (2000)
Spécial semaine boîte à demandes !




NAS
Stillmatic (2001)
Énorme album, nas dans une démonstration de talent


Marquez et partagez





 
   GLADIUS

 
  N/A



Non disponible


1. Holy Grail
2. Picasso Baby
3. Tom Ford
4. Fuckwithmeyouknowigotit
5. Oceans
6. F.u.t.w.
7. Somewhere In America
8. Crown
9. Heaven
10. Versus
11. Part Ii (on The Run)
12. Beach Is Better
13. Bbc
14. Jay-z Blue
15. La Familia
16. Nickels And Dimes



             



1999 - 2017 © Nightfall.fr - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod