Recherche avancée       Liste groupes



      
ROCK  |  COMPILATION

Commentaires (1)
L' auteur
Acheter Cet Album
 


 

1978 Toto
1979 Hydra
1981 Turn Back
1982 Toto Iv
1984 Isolation
1986 Fahrenheit
1988 The Seventh One
1990 Past To Present 1977-199...
1992 Kingdom Of Desire
  Greatest Hits Live... An...
2015 Xiv
 

- Style : Journey
- Membre : Vertigo, Steely Dan, Hiromi, David Gilmour , Judas Priest, Frederiksen-denander, Steve Lukather , 801
- Style + Membre : Yoso
 

 Hydrasolation - Le Siteweb Des Fans De Toto (1351)

TOTO - Xx (1977 - 1997) (1998)
Par BUDDY le 19 Novembre 2006          Consultée 6024 fois

20 ans d’existence, ça se fête. Les membres de TOTO veulent honorer dignement cet évènement, et vont, en cette année 1998, offrir aux fans de tout continent un écrin rempli de pierres précieuses, qu’ils possèdent dans leur énorme malle aux mille et un trésors. Cet écrin s’appelle « TOTO XX » et son contenu va éblouir une bonne partie de la planète avec ses reflets scintillants.

Le superbe « Goin' Home » ouvre le bal, flanqué d’une rythmique parfaite et d’une osmose totale entre les instruments. Une très bonne entrée en matière. Un florilège de 13 joyaux ciselés de 1977 à 1997, qui continue par le très brut « Tale Of A Man » issu des sessions du premier album, où l’on peut entendre dans l’ambiance générale du titre, un Jeff Porcaro survolté et un Bobby Kimball donnant de la voix. Un titre aux senteurs rock. Nous faisons un bond dans le temps et Toto nous offre deux titres datant des sessions « Fahrenheit » : le séduisant « Last Night » avec la voix sensuelle et charismatique de Joe Williams, et « In A Word », percutant à souhait et au refrain accrocheur.
« Modern Eyes », est un bon titre aux accents reggae, mais qui perd de sa superbe, car les parties batteries ont été programmées sur « Synclavier ». « Right Part Of Me » est une ballade composée par David Paich, mais qui ne retient pas vraiment l’attention. « Mrs. Johnson » à l’intro « Beatlesque » possède un bon groove, et Bobby délivre ici un chant inspiré et limpide, le groupe nous gratifie d’une superbe fin de titre aux effluves « Floydesques » et qui rappelle également « Alan Parsons ».

« Miss Sun » fleure bon les vacances, le ciel bleu californien et le soleil. Un titre disco, kitch, mais qui possède une tournerie et des harmonies superbes qui en font un must sur cet album. C’est également avec ce titre que les Américains allaient essayer de décrocher un contrat d’enregistrement pour leur premier disque.
« Love Is A Man's World » nous offre un rythme à la « Stevie Wonder » jusqu'à la moitié du titre pour finir en un disco endiablé. Ce n’est pas ce que TOTO a fait de mieux dans sa carrière, mais ce titre aura au moins eu le mérite de figurer sur cette compilation. Il faut également remettre aussi ces « antiquités » dans leur contexte, et alors là « Love Is A Man's World » prend tout son sens.
« On The Run » donne un aperçu du contenu incandescent de « Kingdom Of Desire », qui précédait le décès de Jeff Porcaro, et aurait très bien pu figurer dessus, puisque issu des sessions d’enregistrement de cet album mythique. Un titre résolument rock où les claviers sont nettement mis en retrait et où Luke veut imposer son charisme en tant que chanteur. Pour finir, arrive le surprenant « Baba Mnumzane » et ses chœurs africains. Une curiosité. Les deux derniers titres « live », « Dave's Gone Skiing » et « Africa » sont des classiques et prouvent si besoin est, que TOTO est bel et bien un groupe de scène.

Il faut bien avouer que cet album, pour qui voudrait découvrir le groupe, n’est pas le meilleur, mais il s’inscrit plutôt dans une complémentarité, et ravira certainement les fans de la première heure, comme les plus récents. Avec cet opus, Toto fait montre d’une bonne partie de son panel musical et de ses influences diverses. Un indispensable dans votre « CDthèque ». Il est à noter aussi qu’avec l’arrivée du « TOTONETWORK », nouvel outil de communication du groupe, il y a fort à parier que les futurs abonnés auront certainement droit à la découverte de pépites d’or que le groupe a accumulé depuis 30 ans, et dont une infime partie est présentée sur cette galette. Wait and see.

A lire aussi en ROCK par BUDDY :


The POLICE
Reggatta De Blanc (1979)
Le gris bleuté de la pochette avec ce trio qui....




The POLICE
Synchronicity (1983)
Nous sommes en 1983, et Police va faire mouche....


Marquez et partagez





 
   BUDDY

 
  N/A



- Steve Lukather (guitare, chœurs)
- Dave Hungate ( basse)
- Mike Porcaro ( basse)
- Chris Trujillo ( percussions)
- Simon Phillips ( batterie et percussions)
- Jeff Porcaro ( batterie et percussions)
- David Paich (claviers, chœurs)
- Michael Boddicker ( programmeur synthé)
- Bobby Kimball (chant)
- Joseph Williams (chant, chœurs)
- Jim Horn ( saxophone)
- Dave Sanborn (saxophone)
- Jim Horn ( saxophone)
- Tom Scott ( saxophone)
- Jerry Hey ( trompette)
- Gary Grant ( trompette)
- Jimmy Pankow ( trombone)
- Jenny Douglas-mcrae ( chœurs)
- Chris Thompson ( chœurs)
- Fred White ( chœurs)
- Jacki Magee ( chœurs)
- John James ( chœurs)
- Lisa Dalbello ( harmonies)
- Orchestre Symphonique De Londres


1. Goin' Home
2. Tale Of A Man
3. Last Night
4. In A Word
5. Modern Eyes
6. Right Part Of Me
7. Mrs Johnson
8. Miss Sun
9. Love Is A Man's World
10. On The Run
11. Dave's Gone Skiing
12. Baba Mnumzane
13. Africa



             



1999 - 2017 © Nightfall.fr - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod