Recherche avancée       Liste groupes



      
ROCK  |  STUDIO

Commentaires (2)
Questions / Réponses (1 / 2)
L' auteur
Acheter Cet Album
 

 

1997 Ocean Machine Biomech
1998 Infinity
2000 Physicist
2001 Terria
2003 Accelerated Evolution
2004 Devlab
2006 Synchestra
2007 Ziltoid The Omniscien...
2019 Empath
  Tests Of Manhood
 

- Membre : Anneke Van Giersbergen , Steve Vai
- Style + Membre : Ayreon
 

 Site Officiel (2347)

Devin TOWNSEND - Casualties Of Cool (2014)
Par ERWIN le 5 Juin 2014          Consultée 2517 fois

Du Space Country Rock ?!?! Ahem ! Les gonzes des maisons de disques ne sachant plus qu'inventer pour vendre leur came aux jeunes swaggeux disent vraiment n'importe quoi. Déjà que Devin n'en achète plus... Ou si peu... Ou alors il a découvert un champignon hallucinogène surpuissant dans les forêts millénaires des Redwood proches de chez lui... Ça doit être ça, tiens Bien sur c'est space ! Hé ! C'est Devin qui a composé le toutim ! Mais alors, de la Country ? Bah pas une minute non... Rockabilly tout au plus, mais on lui connaissait cette attirance dénaturée depuis Ki déjà - si si souviendez-vous de "Trainfire". Bon et puis Rockabilly, c'est vite dit... C'est vachement ambient et new age aussi un peu dans l'esprit de Ghost... M'est avis que les metalleux ne vont pas aimer... C'te surprise ! Pouah pas une note distorsionnée !

On embraye avec "Daddy"... Prise de conscience des responsabilités ? Bien possible ! C'est Che Aimé qui démarre le chant et lui donne une identité californienne à la Chris ISAAK embrumée et crépusculaire, le mur du son devinien tourne sur ce petit lick de guitare quasi acoustique, un brin répétitif, et les nappes de synthés nous emportent loin des grands espaces américains pour l'espace tout court. C'est d'ailleurs le sujet du skeud les gars ! Bah vi ! Ouais non je vais pas vous en raconter l'histoire, je suis pas le marchand de sable. Vous savez lire, à votre age, non ? Vous lisez bien sur votre téléphone les SMS non ? On la retrouve sur "Ether" mais la lancinance est telle qu'elle en devient perturbante... C'est perturbant l'espace !

Certains titres bien dérangés du bulbe portent bien la signature du canadien dingo : ainsi "The code" est une loufoquerie de première bourre, le bougre parvient à faire du rock'n'roll cosmique sur ce titre complètement barré. C'est ELVIS qui doit être content, de même que son compatriote le brave Neil YOUNG dont on se souvient de l'incartade nullissime "Everybody's rockin". D'un autre coté, Devin ne sera jamais un grand créateur de Rockabilly, c'est pour cela que le titre suivant "Moon" lui ressemble trait pour trait... Bah sinon "Deathscope" aurait tout de même pu être dans les premiers albums des pionniers de chez Sun records, c'est drôle, quel talent ce Dev ! Il y a même un petit solo genre Cliff GALLUP sur "The field".

Sur "Forgive me" on croit entendre une guitare national... Sacré Dev ! je t'aime mais t'es un sacré loustic tout de même ! Cela dit la compo déménage bien et le chant d'Aimé fait son office. "Mountain top" est dans la droite ligne des compos de Ki, un joli refrain et puis voila. "Bones " est une ballade très touchante. Et puis, c'est New age donc, on a cette horloge irritante sur "Pier"ou ces percussions sur "Hejda", vraiment casse bonbon ! Les choeurs de "Broken" ont en revanche une toute autre gueule et rappellent "Effervescent" sur Epicloud, la classe ! Une flute - réminiscence de Ghost - apparaît sur "The bridge" la seule composition qui rappellera les glorieuses heures d'antan, et nous sortira de cette ambiance rockabilly de pacotille new age. Ah ça le talent est là tout beau tout grand tout entier ! Un vraie petite merveille ! La flûte nous achève en même temps que l'opus sur "Pure".

Pas la moindre touche de Johnny CASH la dedans messieurs dames, encore moins de Willie NELSON ou de Dwight YOAKAM, on vous a menti. Cette petite récréation ne sera pas l'oeuvre du siècle. c'est rigolo, parfois surprenant, mais nous sommes loin des murs de guitare cosmique qui ont fait le succès du natif de Vancouver. Conclusion, ne confondez pas l'espace et le cosmique en musique !! Ça ne plaira pas du tout aux aficionados du gros son, pas du tout pas du tout ! C'est Devin et sa folie plus que jamais présente dans toutes les compositions. Mais ce n'est pas conseillé pour découvrir la disco du génial canadien.

A lire aussi en ROCK par ERWIN :


WISHBONE ASH
Pilgrimage (1971)
Pèlerinage en terre rock




LOW ID
Discoverock (2012)
Belle découverte rock !


Marquez et partagez





 
   ERWIN

 
   RED ONE

 
   (2 chroniques)



Non disponible


1. Daddy
2. Mountain Top
3. Flight
4. The Code
5. Moon
6. Pier
7. Ether
8. Hejda
9. Forgive Me
10. Broken
11. Bones
12. Deathscope
13. The Field
14. The Bridge
15. Pure



             



1999 - 2019 © Nightfall.fr - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod