Recherche avancée       Liste groupes



      
ROCK/METAL/PUNK  |  STUDIO

L' auteur
Acheter Cet Album
 


 

1983 Kill'em All
1984 Ride The Lightning
  Live In Toulouse
1986 Master Of Puppets
1987 The $5.98 Garage Days Re...
1988 ...and Justice For Al...
1991 Metallica
1993 Live Shit Binge & Purge
1996 Load
1997 Reload
1998 Garage Inc
  Cunning Stunts
  Bay Area Thrashers
1999 S&m
  Whiskey In The Jar
  Cliff'em All
2000 S&m
  I Disappear
2001 A Punk Tribute
2003 St Anger
  St Anger (tribute To The...
2004 The Unnamed Feeling
  Some Kind Of Monster
  Some Kind Of Monster Ep
  Un An Et Demi De La Vie ...
  Metallic Attack: The Ult...
2006 The Videos - 1989-2004
  The Scorched Earth Orche...
  Master Of Puppets Revisi...
2008 The Day That Never Comes
  Death Magnetic
2009 Français Pour Une Nuit
  Orgullo, Pasión Y Gloria
2010 Six Feet Down Under
  Six Feet Down Under 2
  Live At Grimey's
2011 Gothenburg Ullevi, Gothe...
  Lulu
  Black Album 20th Anniver...
2012 Beyond Magnetic
  Quebec Magnetic
2013 Through The Never Soundt...
2016 A Tribute To Master Of P...
  Hardwired
  Hardwired... To Self-...
 

- Style : Annihilator, Slayer
- Membre : Suicidal Tendencies, Lou Reed
- Style + Membre : Megadeth
 

 Site Officiel (301)

METALLICA - Garage Inc. (1998)
Par SASKATCHEWAN le 27 Septembre 2014          Consultée 1426 fois

Quand un groupe de rock, et plus encore de metal, s’attelle à un album de reprises, le risque de plantage est tellement grand que même AIG préfère aller parier sur des créances grecques. Seuls les albums de Noël sont plus systématiquement ratés, c’est dire. Alors quand METALLICA annonce un double-album de reprises après un Reload catastrophique, ça sent tellement le plan com’ minable estampillé « opération de rachat », qu’on en veut à ce groupe autrefois si grand de se vautrer dans des stratagèmes de chanteuse de variété sur le déclin.

Sauf qu’ils sont sincères, les bougres ! Le groupe a déjà eu la bonne idée de regrouper toutes ses reprises antérieures sur le disque 2, histoire d’épargner une ruineuse chasse aux singles à ses fans les plus modérés. Ensuite, il faut bien avouer que la liste des titres du premier disque, entièrement composée d’inédits, accumule les bonnes surprises. Hormis les inévitables DIAMOND HEAD et BLACK SABBATH, les four horsemen alternent avec intelligence entre les compos rock/hard-rock plus fouillées et les morceaux punk hardcore dévastateurs. Les goûts de Cliff Burton sont toujours bien présents, avec un hommage appuyé aux MISFITS (« Die, Die My Darling ») et une reprise – malheureusement ratée – de LYNYRD SKYNYRD (« Tuesday’s Gone »).

On redécouvre avec bonheur des classiques comme « Astronomy » et « Whiskey in the Jar », réinterprétés à la sauce « big rock » chère au METALLICA de la fin des années 1990. « Loverman » de Nick CAVE est la seule incursion du double-album dans les années 90, où la voix puissante de Hetfield a un peu de mal à faire oublier les intonations maniaques du chanteur australien. Le même Hetfield s’autorise une parenthèse classic rock sur « Turn the Page » de Bob SEGER (Bob SEGER repris par METALLICA !), le coup le plus audacieux de la nouvelle série de reprises, et sans doute la plus réussie. Paradoxalement, c’est dans son pré carré que METALLICA est à la peine : « It’s Electric » fait pâle figure en comparaison des autres reprises de DIAMOND HEAD, « Sabbra Cadabra » paraît bien longue et le medley « Mercyful Fate » est une cacophonie interminable.

Le plus étrange sur ce double album, c’est que le second disque paraît bien mieux agencé, alors que c’est un agrégat de faces B enregistrées entre 1984 (single de « Creeping Death ») et 1995 (EP « Until It Sleeps »). En ouverture : l’EP Garage Days Re-revisited réalisé en 1987 pour intégrer Jason Newsted au groupe. Les cinq morceaux, qui sont censés avoir été produits avec les pieds, offrent un son clair et énergique, une réussite inespérée que METALLICA aurait été bien inspiré de reproduire sur tous ses albums des années 1990. Ulrich, véritable encyclopédie vivante du heavy britannique, est sans doute à l’origine des reprises de BUDGIE, SWEET SAVAGE, HOLOCAUST et bien sûr, DIAMOND HEAD. Rien de bien transcendant, à part l’énorme reprise de « Helpless », qui fait le pont entre la NWOBHM et le thrash.

Les influences punks de METALLICA sont plus intéressantes. « The Wait » conserve le côté hypnotique de l’originale de KILLING JOKE, le gros son des four horsemen en plus. On comprend où Hetfield et consorts ont piqué leur humour pipi-caca en découvrant les paroles des MISFITS et de l’ANTI-NOWHERE LEAGUE. Dommage que cette belle revue s’achève sur une série de reprises de MOTÖRHEAD complètement ratée : Hetfield singe laborieusement Lemmy, Hammett et Newsted sont transparents et Ulrich est un naufrage absolu. Cet enregistrement de 1995 est d’ailleurs la première incursion dans le grand n’importe quoi du batteur danois, autrefois si perfectionniste.

Sorti en 1998 à une époque où le téléchargement et les encyclopédies en ligne n’en étaient qu’à leur balbutiement, Garage Inc. a remis au goût du jour des formations oubliées et permis au nouveau public de METALLICA de découvrir quelques classiques des années 70. Au fil des écoutes, on passe de plus en plus de morceaux, mais sur l’ensemble des deux disques, il y a de quoi faire un bon album. On est très loin de l’objet marketing redouté…

A lire aussi en HARD ROCK par SASKATCHEWAN :


METALLICA
Ride The Lightning (1984)
Metallica 1-0 reste du monde

(+ 2 kros-express)



METALLICA
Master Of Puppets (1986)
Thrash metal

(+ 1 kro-express)

Marquez et partagez





 
   SASKATCHEWAN

 
  N/A



- James Hetfield (guitare et chant)
- Jason Newsted (basse)
- Cliff Burton (basse)
- Lars Ulrich (batterie)
- Kirk Hammett (guitare)


- New Recordings '98
1. Free Speech For The Dumb
2. It's Electric
3. Sabbra Cadabra
4. Turn The Page
5. Die, Die My Darling
6. Loverman
7. Mercyful Fate
8. Astronomy
9. Whiskey In The Jar
10. Tuesday's Gone
11. The More I See

- Garage Days Re-revisited '87
1. Helpless
2. The Small Hours
3. The Wait
4. Crash Course In Brain Surgery
5. Last Caress / Green Hell
- Garage Days Revisited '84
6. Am I Evil?
7. Blitzkrieg
- B-sides & One-offs '88-'91
8. Breadfan
9. The Prince
10. Stone Cold Crazy
11. So What
12. Killing Time
- Motorheadache '95
13. Overkill
14. Damage Case
15. Stone Dead Forever
16. Too Late Too Late



             



1999 - 2018 © Nightfall.fr - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod