Recherche avancée       Liste groupes



      
ROCK ALTERNATIF  |  STUDIO

L' auteur
Acheter Cet Album
 


1991 1 Ten
1993 1 Vs..
1994 1 Vitalogy
1996 No Code
1998 Yield
2000 Binaural
2002 Riot Act
2006 Pearl Jam
2009 Backspacer
2013 Lightning Bolt
2000 Touring Band 2000 (Dvd)
 

1991 Ten
1993 Versus
1994 Vitalogy
  Live In Atlanta
1996 No Code
1998 Yield
2000 Binaural
2002 Riot Act
2006 Pearl Jam
2007 Live At The Gorge
2009 Backspacer
2013 Lightning Bolt
 

- Membre : Temple Of The Dog, Eddie Vedder , Mad Season, Mother Love Bone, Green River, Brad, Matt Cameron , Soundgarden
 

 Site Officiel (283)

PEARL JAM - Backspacer (2009)
Par ARP2600 le 23 Mars 2015          Consultée 979 fois

PEARL JAM est devenu un groupe bien prévisible en cette fin des années 2000. Formation complètement stabilisée, un album tous les trois ou quatre ans, sans grande prise de risque. Celui de 2009 se nomme Backspacer et s'avère bien vite décevant, tant ils cèdent à la facilité, alternant quelques titres presque mordants avec des ballades démagogiques.

Deux choses caractérisent Backspacer. Tout d'abord, en 2009, l'ère Bush est passée et avec elle la petite révolte de PEARL JAM . Ils étaient contents de l'élection d'Obama et ont donc proposé un album moins sombre et agressif que les précédents. En fait, cela les a sans doute empêchés de faire une meilleure musique que celle-ci... Peu inspirés, ils proposent onze chansons courtes pour une durée de seulement trente-six minutes. C'est au moins lucide d'avoir évité d'allonger à l'excès des titres aux mélodies aussi quelconques. La pochette tente de brouiller les pistes, avec cette mosaïque de dessins genre BD, révélés petit à petit sur leur site internet au moyen d'un jeu... mais ce n'est qu'un leurre ne masquant guère le manque de personnalité de la musique.

Backspacer est sans doute leur moins bon album, bien que le dernier Lightning Bolt ne soit pas bien fameux non plus. Ce dernier montre un groupe devenu plus commercial, alors que le problème de Backspacer est un essoufflement très rapide. Sur l'album sans titre de 2006, les cinq premières chansons étaient solides. Ici, seule l'ouverture «Gonna see my friend» et éventuellement le deuxième titre «Got Some» retiendront vraiment l'attention, la suite étant d'une platitude navrante. Ce n'est pas que «The Fixer» ou «Johnny Guitar» soient vraiment désagréables, au moins ils sont rythmés et bien joués, car PEARL JAM reste un ensemble d'interprètes d'élite, mais ils sont quand même franchement banals.

Ensuite, ça s'aggrave encore. «Just Breathe» est tellement gnangnan que je n'ai qu'une envie quand elle arrive : la zapper. «Amongst the waves» et «Unthought Known» sont des genres de chansons lentes essayant de devenir héroïques, mais sans mélodies dignes de ce nom. Quand arrive «Supersonic», on se dit que ce titre excité n'est pas mal... manque de pot, on ne la fait pas à un fan de Rush : ce titre est une pompe honteuse de leur «Superconductor» (même le titre, c'est lamentable). Ensuite ? Encore une ballade vaseuse avec «Speed of sound».

Finalement, ce sont les deux dernières chansons qui sauvent plus ou moins l'album, bien qu'elles ne soient pas géniales, notamment à cause d'un problème supplémentaire qu'il faut signaler au niveau de la production. Le mixage met trop en avant la voix de Vedder, dont on connaît la tendance à être parfois un peu geignard. Enfin bon, ne faisons pas la fine bouche, «Force of nature» ne devrait pas être aussi écorchée mais sonne quand même bien. Quant à la ballade finale «The End», elle a beau être dépouillée et folk, on y sent une certaine inspiration, comme quoi quand on veut...

Présentant un ventre mou sur les deux tiers centraux et des gaffes de production manifestes, avec la circonstance aggravante d'être bien court, Backspacer n'est pas un bon album et ne tient que par le jeu des musiciens. Un manque d'effort bien décevant, donc, ce qui fait de lui le premier disque de Pearl Jam qui ne vaut pas le coup d'être écouté.

Note : 1,5/5

A lire aussi en ROCK par ARP2600 :


RUSH
Signals (1982)
Du rock électronique valable.




Peter HAMMILL
Patience (1983)
Un art rock personnel et contenu mais superbe.


Marquez et partagez





 
   ARP2600

 
  N/A



- Jeff Ament (basse)
- Matt Cameron (batterie)
- Stone Gossard (guitare)
- Mike Mccready (guitare)
- Eddie Vedder (chant, guitare)


1. Gonna See My Friend
2. Got Some
3. The Fixer
4. Johnny Guitar
5. Just Breathe
6. Amongst The Waves
7. Unthought Known
8. Supersonic
9. Speed Of Sound
10. Force Of Nature
11. The End



             



1999 - 2019 © Nightfall.fr - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod