Recherche avancée       Liste groupes



      
ROCK ALTERNATIF  |  STUDIO

L' auteur
Acheter Cet Album
 


1991 1 Ten
1993 1 Vs..
1994 1 Vitalogy
1996 No Code
1998 Yield
2000 Binaural
2002 Riot Act
2006 Pearl Jam
2009 Backspacer
2013 Lightning Bolt
2000 Touring Band 2000 (Dvd)
 

1991 Ten
1993 Versus
1994 Vitalogy
  Live In Atlanta
1996 No Code
1998 Yield
2000 Binaural
2002 Riot Act
2006 Pearl Jam
2007 Live At The Gorge
2009 Backspacer
2013 Lightning Bolt
 

- Membre : Temple Of The Dog, Eddie Vedder , Mad Season, Mother Love Bone, Green River, Brad, Matt Cameron , Soundgarden
 

 Site Officiel (231)

PEARL JAM - Pearl Jam (2006)
Par ARP2600 le 14 Février 2015          Consultée 998 fois

Ah, les albums sans titre... il y a trois cas de figure en la matière. Le plus fréquent est celui du premier album, où le nom du groupe suffit comme présentation ; cela dénote tout de même un projet encore assez peu assuré et il est rare qu'il s'agisse d'un chef d’œuvre. Le second cas est celui de l'artiste qui ne veut pas donner de titre à ses œuvres, ce qui donne souvent lieu à une série, numérotée (LED ZEPPELIN) ou non (PETER GABRIEL). Le troisième est celui du groupe qui veut se donner un nouveau départ... cela marche parfois (KILLING JOKE), mais en général, cela dénote un manque d'inspiration dans la partie tardive d'une carrière, comme c'est le cas pour des groupes aussi différents que GENESIS et PEARL JAM dont il sera question dans cette chronique.

Autre tendance, autant liée à l'évolution du marché de la musique qu'à l'âge d'un groupe : l'espacement des publications. On peut dire que PEARL JAM avait été un groupe très régulier depuis 1991, sortant sept albums en onze ans, même s'il avait fallu environ 2 ans et demi entre Binaural et Riot Act. Cette fois, on passe à trois ans et demi avec cette impression symbolique de quatre ans entre 2002 et 2006. Dernier point de cette analyse extérieure, la pochette très lisse où l'on voit un demi-avocat (le fruit, bien sûr), sans doute leur moins inspirée, elle ne raconte guère plus que l'absence de titre...

Où je veux en venir ? Au fait que ce huitième album de PEARL JAM manque cruellement de personnalité par rapport à tous ses prédécesseurs. La seule chose dont le groupe semblait sûr après les deux disques précédents, sombres et lents, était qu'il fallait revenir à un registre plus percutant. Et de fait, les cinq premières chansons sont bien nerveuses, parfois d'une rage punk (sur "Comatose" surtout). Oui, ça fait du bien de les entendre dans un tel registre, on peut comprendre que les auditeurs un peu plus orientés metal aient accueilli ce disque avec reconnaissance et aient pu un rien forcer la note. À vrai dire, si tout était comme ces cinq-là, on tiendrait un bon album de plus de la part de PEARL JAM, aucun doute là-dessus (mais quand même pas génial, plutôt dans la lignée de composition directe de Vitalogy). "Life Wasted" compte même parmi leurs toutes bonnes chansons, notamment de par ce gros riff de contrechant, et "World wide suicide" est d'une efficacité redoutable.

Cependant, un album, ça s'écoute jusqu'au bout. 48 minutes, ce n'est pas énorme pour ces treize titres, n'est-ce pas ? Après ce début démonstratif, il n'y a plus grand chose de vraiment intéressant. Le problème commence avec cette ballade "Parachutes" rappelant par exemple "All those yesterdays" mais avec une écriture bien plus pauvre. Les deux dernières chansons sont les plus longues et les plus poussives... un quart de l'album à jeter, j'en ai peur. "Unemployable" et "Army Reserve" sont des midtempos assez peu inspirés. "Big Wave" est le seul titre à atteindre l'intensité des cinq premiers, tandis que la ballade "Gone", plus sombre, nous raccroche aux albums précédents et n'est pas à dédaigner.

Au final, nous avons un album disparate, manifestement conçu pour séduire ceux qui se fient au début d'un disque pour le juger, mais bourré de remplissage vers la fin. Un schéma qu'il partage avec ses deux successeurs qui, il faut bien le préciser, seront bien pires en la matière. Malgré les critiques que je peux formuler à son endroit, ce PEARL JAM n'arrive pas à me déplaire non plus... c'est la preuve de la qualité du groupe : sa résistance à la médiocrité. Chaque album qu'on écoute semble moins réussi que le précédent et pourtant, on hésite à dire qu'il est mauvais, c'est bien la marque des plus grands. De toute façon, comme il contient la moitié de bons titres, il n'y a aucune excuse pour passer à côté, même si l'autre moitié est ratée...

Note : 2,5/5

A lire aussi en ROCK par ARP2600 :


BAUHAUS
The Sky's Gone Out (1982)
Gothique progressif ?




GARBAGE
Not Your Kind Of People (2012)
Encore un retour réussi


Marquez et partagez





 
   ARP2600

 
  N/A



- Jeff Ament (basse)
- Matt Cameron (batterie, choeurs)
- Stone Gossard (guitare)
- Mike Mccready (guitare)
- Eddie Vedder (chant, guitare)


1. Life Wasted
2. World Wide Suicide
3. Comatose
4. Severed Hand
5. Marker In The Sand
6. Parachutes
7. Unemployable
8. Big Wave
9. Gone
10. Wasted Reprise
11. Army Reserve
12. Come Back
13. Inside Job



             



1999 - 2018 © Nightfall.fr - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod