Recherche avancée       Liste groupes



      
ROCK ALTERNATIF/PUNK  |  STUDIO

Commentaires (1)
L' auteur
Acheter Cet Album
 

 

- Style : Ludwig Von 88, Les Garçons Bouchers
- Membre : Mano Negra, Dogs
- Style + Membre : Didier Wampas
 

 Site Officiel (484)

Les WAMPAS - Chicoutimi (1998)
Par RED ONE le 4 Avril 2015          Consultée 1569 fois

Chicoutimi, c'est une bourgade du Québec fondée en 1842, et actuellement jumelée avec Saguenay.
"Chicoutimi", c'est également une célèbre chanson des CARAYOS, groupe culte de la scène alternative française, groupe dont faisait partie un certain... Alain Wampas, et faisant ouvertement référence à la ville en question.
Chicoutimi, enfin, c'est aussi et surtout le 6ème album studio des WAMPAS, disque au sein duquel on retrouve un titre nommé "Twist à Chicoutimi", qui présente par ailleurs une ressemblance assez frappante avec le tube "Twist à Koweit City" des LUDWIG VON 88.

La période de transition vécue par les WAMPAS au milieu des années 1990 semble définitivement prendre fin à la sortie de l'album Chicoutimi, en 1998. L'effectif du groupe a encore évolué : Jo Dahan, ancien membre des CASSE-PIEDS et bassiste historique de la MANO NEGRA, intègre les WAMPAS peu de temps après la sortie du quelque peu décevant Trop Précieux (1996). Il fera ses premières armes sur l'album Toutafonlive sorti l'année suivante.
Chicoutimi est donc le premier album studio des WAMPAS enregistré à 5 membres. Et c'est également l'album qui voit nos amis punks d'Île de France retrouver une certaine inspiration qui leur faisait quelque peu défaut sur l'opus précédent. Il était temps, on commençait à sérieusement s'inquiéter !

Les WAMPAS surprennent en effet ici à plusieurs reprises, en n'hésitant pas à expérimenter de nouvelles choses, comme en témoigne ainsi "Ma mère me rend folle", saisissante tentative d'electro pop, assez convaincante et plutôt drôle. "Lucie Anna", avec ses accords orientalisants et inquiétants, fait pour sa part indubitablement figure d'ovni dans le répertoire du groupe. Qu'elle semble bien loin la période psychobilly !
Chicoutimi voit par ailleurs les WAMPAS nous gratifier d'une quantité non négligeable de titres assez puissants et bien fendards, comme la bonnissime piste d'ouverture "Pompidou", l'excellentissime "For The Rock", véritable hymne à la gloire du rock'n'roll (toujours jouée par le groupe en concert de nos jours), ou bien encore la génialissime chanson finale "Toto", qui tacle ouvertement les auteurs de la célébrissime "Africa" sur des paroles désopilantes.
Le groupe se permet par ailleurs un certain nombre d'interludes humoristiques, comme peut en témoigner "Jean-Luc Le Ténia", bref hommage au chanteur éponyme qui fut un compagnon de tournée des WAMPAS à cette époque, ou bien ces deux réinterprétations explosives du classique "Peggy Sue" de Buddy HOLLY. Et les WAMPAS continuent ici de surprendre, puisque la deuxième est une version techno ultra-débile constituée de samples d'anciens morceaux des WAMPAS ! Décidément, Didier et sa bande ont véritablement pété les plombs...

Dans l'introduction de cette chronique, nous évoquions les CARAYOS et les LUDWIG VON 88, camarades de jeu historiques des WAMPAS au sein de la scène alternative française. Ce ne sont pas les seules références que l'on peut dénicher sur cet album. BERURIER NOIR est ainsi explicitement référencé dans la chanson "Oï", où Didier Wampas parodie leur célèbre classique "Les Béruriers sont les Rois" en n'hésitant pas à dire "Didier Wampas est le Roi !"
Les WASHINGTON DEAD CATS, "rivaux" légendaires des WAMPAS, sont ouvertement mentionnés sur "Bang ! Bang ! Bang !", contribuant encore un peu plus à alimenter le mythe de la haine vivace entre les deux groupes. Citation : "Les Washington Dead Cats / Bang ! Bang ! Bang ! / qui se sont reformés / je crois que je vais pleurer..."
Les CADAVRES et leur chanteur Vérole sont enfin évoqués dans "Je t'aimerai toujours", titre à tiroirs partant un peu dans tous les sens. "Jalabert", déclaration d'amour de Didier au célèbre coureur français de l'équipe ONCE, pourrait enfin presque passer pour une version wampassienne du "Louison Bobet Forever" des LUDWIG VON 88.
Toutes ces références apportent un cachet indéniable à l'album, continuant à ancrer le groupe dans un certain courant bien spécifique du rock français, mais en dressant également l'amer constat que parmi tous les groupes pré-cités, les WAMPAS sont l'un des seuls à être toujours en activité lors de la sortie de Chicoutimi. Avec les LUDWIG VON 88, il est vrai.

Tous les titres de cet album ne sont toutefois pas extrêmement convaincants : "Joëlle" est ainsi une énième chanson à titre féminin sans réelle profondeur, "Castorama" se révèle un peu quelconque et sans intérêt, et "Les Vieux Allemands", malgré des paroles assez intelligentes, se révèle en définitive assez ennuyeuse.
Ajoutons enfin que l'album souffre d'un gros déséquilibre dans sa tracklist, puisque les premières pistes sont véritablement explosives, et que cette dynamique est bien vite perturbée par plusieurs titres plus foutraques, au détriment d'une certaine homogénéité. La fin de l'album peine d'ailleurs quelque peu à remettre la machine en marche, avec des titres à la qualité assez disparate...

Mais au final, Chicoutimi constitue quand même une agréable surprise : un album ouvertement expérimental, riche en audaces inédites dans le répertoire des WAMPAS, et en titres suffisamment puissants et jubilatoires pour faire passer un excellent moment en compagnie de nos punks préférés.
En 1998, les WAMPAS semblent revenir dans le droit chemin de la déconne pertinente, et c'est tant mieux, on ne va pas s'en plaindre. Et tant pis si la pochette est moche !

Note réelle : 3,5/5.

A lire aussi en PUNK-ROCK par RED ONE :


BLACK FLAG
Slip It In (1984)
Les expérimentations portent leurs fruits !




Les WAMPAS
Les Wampas Sont La Preuve Que Dieu Existe (2009)
Si ce n'était pas le cas, ce serait trop triste !!


Marquez et partagez





 
   RED ONE

 
  N/A



- Didier Wampas (chant)
- Phil Almosnino (guitare)
- Jo Dahan (guitare)
- Jean-michel Lejoux (basse)
- Niko Wampas (batterie)


1. Pompidou
2. Twist à Chicoutimi
3. Ma Mère Me Rend Folle
4. Bang ! Bang ! Bang !
5. For The Rock
6. 14 Ans
7. Jean-luc Le Ténia
8. Jalabert
9. Peggy Sue 1
10. Peggy Sue 2
11. Joëlle
12. Oï
13. Castorama
14. Les Vieux Allemands
15. Lucie Anna
16. Je T'aimerai Toujours
17. Trop Souffert
18. Toto



             



1999 - 2020 © Nightfall.fr - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod