Recherche avancée       Liste groupes



      
ROCK  |  LIVE

L' auteur
Acheter Cet Album
 



Etienne DAHO - Live Ed (1989)
Par AIGLE BLANC le 18 Février 2016          Consultée 1200 fois

Il est difficile pour qui n'ayant pas vécu cette époque de concevoir l'ampleur du succès dont jouissait Etienne DAHO en 1989. En quatre albums seulement pour huit ans de carrière, le chanteur rennais avait réussi à générer parmi le jeune public français un véritable engouement dont la pierre angulaire reste sans-doute la tournée européenne qui fit suite au succès foudroyant de l'album Pour nos vies martiennes (1988). Pétri de culture musicale anglo-saxonne, Etienne DAHO avait enregistré ses deux derniers disques à Londres et c'est au célèbre Marquee de ladite capitale anglaise que le Tour Martien fit une escale remarquée. Live ED paru le 1 novembre 1989 est le seul témoignage discographique qu'il reste de cette folle tournée. Ce double-album capté lors du concert donné au Zénith de Paris constitue pour ainsi dire une forme d'aboutissement de cette période qui a vu le chanteur rennais passer du statut d'anonyme à celui d'icône de toute une génération, celle des années 80. Quelques mois à peine après sa parution, ce live devenait en toute logique Disque d'Or.

En l'absence d'un Best Of couvrant la période 1981-89, Live ED a pu le premier offrir à l'auditeur un parcours bien balisé de la jeune carrière d'E. DAHO. Tous les tubes s'y enchaînent à la manière des perles dans un collier. Pas un seul single ne manque à l'appel : "Le Grand Sommeil", "Il ne dira pas", "Stay with me", "Sortir ce soir", "Epaules Tattoo", "Caribbean Sea", "Week-end à Rome", "Bleu comme toi", "Des heures hindoues", "Duel au soleil", "Tombé pour la France". Il est compréhensible que le public soit si enthousiaste. Ce live permet en même temps de mesurer le chemin parcouru par le jeune auteur-chanteur-compositeur.

J'avoue ne pas être friand des concerts enregistrés. Rien ne vaut en effet la magie du direct. La captation sonore d'un live n'offre au mieux que l'ombre d'un spectacle dont sont exclues la chorégraphie des éclairages, la mise en scène et la palpitation cardiaque qui gagne l'audience dans le meilleur des cas.
Pour juger la qualité d'un album live quand on n'a pas eu la chance d'assister au concert, il convient évidemment de se reporter à la setlist. Pas de souci, ici elle a été élaborée avec une efficacité indéniable. Les 21 titres retenus parmi lesquels figurent tous les singles couvrent la moitié de la discographie d'E. DAHO. Les quatre albums y sont tous représentés, le premier d'entre eux Mythomane (1981), dans la faible proportion de deux titres seulement, ce qui paraît logique compte tenu de son échec commercial (avant qu'il ne soit réhabilité par les fans les plus curieux). La notte, la notte (1984) et Pop Satori (1986) bénéficient de quatre titres chacun dans la plus parfaite équité. Le EP Tombé pour la France est honoré de 3 titres. Le dernier album studio en date Pour nos vies martiennes (1988) caracole quant à lui en tête avec pas moins de 8 pistes. On constate sans surprise que la sélection est proportionnelle au succès des opus respectifs.

Quand on ne peut admirer son idole sur scène, on se voit réduit à accorder une attention plus soutenue à l'interprétation. Du point de vue vocal, les versions des chansons délivrées ici n'offrent pas de changement notable, pas de plus value donc. Etienne DAHO assure son poste sans zèle particulier mais avec cette nonchalance inspirée qui participe paradoxalement de sa classe naturelle.
Par rapport à leur version studio assez similaire, je n'ai pas de commentaire particulier à faire sur les chansons honorées au cours du concert. Je vous renvoie pour cela aux chroniques des albums correspondants.

Du point du vue instrumental, force est de constater quelques changements, le plus important d'entre eux étant non pas la disparition des synthés mais leur mise délibérée en sourdine, cette fin des années 80 signant peut-être la mort de la prédominance des claviers. C'est ainsi que l'habillage synth-pop a presque disparu des titres les plus emblématiques : "Le Grand Sommeil", "Week-end à Rome". Cela s'accompagne naturellement d'une présence accrue des guitares. Et pour cause, ce sont pas moins de trois guitaristes qui son convoqués sur la scène du Zénith : le pote fidèle Xavier Geronimi, Frédéric Renaud et Edith Fambuena. Tout au long du concert, les guitares colorent les chansons d'atours plus rock et sonnent presque comme un CURE apaisé. La réverb' alliée aux effets carillonnants des cordes pincées tapisse l'arrière-plan sonore d'un mur du son planant qui n'est pas sans évoquer aussi les accords dentelés de THE EDGE.

On doit saluer le bel agencement des titres qui balance un équilibre réussi entre les moments de pop dansants ("Le grand sommeil", "Sortir ce soir", "Epaules Tattoo", "Le plaisir de perdre", "Tombé pour la France", "Bleu comme toi"), les titres plus rock ("4 hivers", "Il ne dira pas", "Where's my monkey"), ceux plus atmosphériques ("Affaire classée", "Paris le Flore", le très jazzy "Mythomane", "Duel au soleil") et les passages plus introspectifs voire sentimentaux ("La ballade d'Eddie. S", "Quelqu'un qui m'ressemble", "Caribbean sea", le superbe "Des heures hindoues").

Sans être exceptionnel, c'est à un live agréable que nous invitent E. DAHO et sa bande. Il ne doit pas vous dissuader pour autant de jeter une oreille sur les opus studio au design sonore bien plus sophistiqué naturellement.

A lire aussi en POP par AIGLE BLANC :


CAT'S EYES
The Duke Of Burgundy (2015)
Bo poppy aux accents néo-classiques : ensorcelant




Neil DIAMOND
Jonathan Livingston Seagull (1973)
Un souffle de liberté...le ciel plein la tête


Marquez et partagez





 
   AIGLE BLANC

 
  N/A



- Etienne Daho (chant, choeur)
- Xavier Geronimi (guitare)
- Edith Fambuena (guitare)
- Frédéric Renaud (guitare rythmique)
- Marcel Aube (guitare basse)
- Chuck Sabo (percussions et batterie)
- Ginette Landrey (percussions, chœur)
- Lio (chœur dans le titre 17)
- Helen Turner (clavier)
- Jean-louis Pierot (clavier)


- cd 1
1. Intro
2. 4 Hivers
3. Paris, Le Flore
4. Le Grand Sommeil
5. Affaire Classée
6. Il Ne Dira Pas
7. Stay With Me
8. Quelqu'un Qui M'ressemble
9. Sortir Ce Soir
10. Promesses
11. Mythomane

- Cd 2
1. Epaules Tattoo
2. La Ballade D'eddie. S
3. Caribbean Sea
4. Le Plaisir De Perdre
5. Duel Au Soleil
6. Week-end à Rome
7. Tombé Pour La France
8. Bleu Comme Toi
9. Where's My Monkey
10. Des Heures Hindoues



             



1999 - 2018 © Nightfall.fr - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod