Recherche avancée       Liste groupes



      
FOLK BRETON  |  STUDIO

L' auteur
Acheter Cet Album
 


 

- Style : Tri Yann, Myrdhin, Alan Stivell
 

 Musique Progressive Bretonne (339)

An TRISKELL - Kroaz-hent (1976)
Par MARCO STIVELL le 22 Février 2016          Consultée 823 fois

Kroaz-Hent ("chemin de croix") paraît en 1976, l'année où les artistes bretons en général saisissent l'opportunité de créer pour de vrai, des morceaux inspirés de la tradition mais avec une audace certaine. AN TRISKELL ne fera jamais de longue suite progressive, seulement des fragments avec de jolis airs et une instrumentation sans percussions...

En dehors des harpes, si l'orgue est toujours présent, le clavecin du troisième album (paru en 1975) est remplacé par les nappes du synthétiseur, le même que sur tant d'autres disques à l'époque. Les harpeurs bretons adorent ça, dérouler le son de leurs instruments à cordes metal, boyau ou nylon, et tisser des arpèges enchanteurs sur des sons modernes, non moins fantastiques...

L'auditeur adore aussi. Quoi de plus beau que ce morceau d'introduction et qui donne son titre à l'album ? Dédiée à Jord Cochevelou, père d'Alan STIVELL qui a tant oeuvré pour le renouveau de la harpe celtique et qui est décédé un an plus tôt, cette gwerz/complainte instrumentale est magnifique, enivrante...

Pour leur première collaboration avec le label du Chant du Monde, AN TRISKELL apporte un soin particulier au visuel de ce disque, avec une pochette stylisée ouvrante, des photos et des notes pour chaque morceau. C'est coutume là aussi, on peut faire un parallèle avec l'excellent second disque de MYRDHIN publié la même année.

Le profane, non initié à la langue bretonne, peut ainsi s'imprégner davantage du "flux et reflux" exprimé sur l'avant-dernier morceau (c'est la traduction de "Chal ha Dichal"). Sur fond d'orgue (une composition de Guy ROPARTZ), un moment de poésie à l'état pur, grâce aux vers d'Alan Ar Haro qui symbolisent la résistance de tout un chacun face à un quotidien oppressant.

Jean-Paul Nouvel, Patrick Lehoux, Alan Morizur au violon et les frères Quefféléant offrent à l'auditeur un voyage splendide, un point de rencontre avec le merveilleux et le spirituel au milieu des champs verts ou au bord de la plage. Il en résulte des instrumentaux superbes et rythmés, dominés par le violon ("March' of the Rain") ou bien la harpe ("War Devenn Sant Pabu" et le très irlandais "Now We Are Five"), et dont on aimerait qu'ils ne se terminent jamais...

En lieu et place des harpes, les guitares peuvent faire parfois aussi bien ("Diviz"). TRISKELL propose des complaintes folk splendides sur fond de violoncelle, parmi les plus belles de sa carrière : "Ar Men Du", "Gand Mil Gouli", "Marv an Telennour" et "Don Eo Ar Mor". Dès le début du laridé "Soudard Conlie", on croirait entendre TRI YANN, vraiment...

La sélection de morceaux, composés pour la majeure partie et adaptant des textes de poésie, les ambiances brumeuses et spectrales dues à l'orgue et au synthétiseur font de Kroaz-Hent un indispensable.

A lire aussi en MUSIQUES FOLKLORIQUES par MARCO STIVELL :


MYRDHIN
A Cordes Et à Cris (la Harpe De Merlin) (1995)
L'album pop de Myrdhin




An TRISKELL
An Triskell (1975)
Harpes et baroque


Marquez et partagez





 
   MARCO STIVELL

 
  N/A



- Hervé Quefféléant (chant, harpe celtique, guitare)
- Pol Quefféléant (chant, harpe celtique, guitare)
- Jean-paul Nouvel (synthétiseur, orgue, clavecin électronique)
- Patrick Lehoux (violoncelle)
- Alan Morizur (violon)


1. Kroaz-hent
2. Ar Men Du
3. War Devenn Sant Pabu
4. Marv An Telennour
5. Soudard Conlie
6. Now We Are Five
7. Don Eo Ar Mor
8. Diviz
9. Gand Mil Gouli
10. Chal Ha Dichal
11. March' Of The Rain



             



1999 - 2020 © Nightfall.fr - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod