Recherche avancée       Liste groupes



      
HARD ROCK  |  STUDIO

L' auteur
Acheter Cet Album
 

 

1979 The Def Leppard E.p.
1980 On Through The Night
1981 High' N' Dry
1983 Pyromania
1987 Hysteria
1988 Historia / Live: In The ...
1992 Adrenalize
1993 Retro Active
1995 Vault
1996 Slang
1999 Euphoria
2001 Leppardmania
2002 X
  Visualize+video Archive
2006 Yeah!
2008 Songs From The Sparkl...
2011 Mirrorball - Live & More
2013 Viva! Hysteria
2015 Def Leppard
2017 And There Will Be A Next...

DEF LEPPARD - On Through The Night (1980)
Par ERWIN le 13 Septembre 2016          Consultée 1025 fois

Sheffield, Angleterre industrieuse, milieu des années 70. Ici débute l'histoire du Leopard dur de la feuille. Comme dans tous les contes de fées, les rêves naissent sur les bancs du lycée. Pete Willis et Rick Savage sont potes de classe et commencent à répéter en cherchant le regard de la gent féminine. Pete rencontre Joe Elliot dans un bus, Steve Clark est recruté et Rick Allen est débauché malgré ses quinze printemps pour tenir les tambourins. Le combo se démarque rapidement par un élan très Glam rock au sein de la toute nouvelle NWOBHM qui sort alors de l'ombre, avec ses pairs IRON MAIDEN et SAXON. Après le succès rapide de leur premier EP, nos cinq matous entrent en studio aux cÖtés de Tom Allom pour mettre en boite leur premier album.

Et voyez donc cette pochette ! Ce logo stylisé magnifique, cette image efficace du camion la gratte sur le dos ! A l'époque, c'était diablement efficace ! Oui les gars ! Si un qualificatif sied à merveille à nos prolos de Sheffield, c'est bien celui-ci : efficace !

C"est "Wasted" qui ouvre le bal peu avant la sortie de l'album. Le riff est en acier trempé, la voix de Joe déjà à son top, voilà un chanteur qui a rapidement compris tout le parti qu'il pouvait tirer de la situation, et on sent qu'il se tire les tripes pour réussir. Ce titre, pas le meilleur de leur carrière, est pourtant symbolique de leur style si particulier et semblable à nul autre. Personne ne joue comme DEF LEP ! Le second single "Hello America" n'est pas aussi original, une belle petite course poursuite en forme d'appel du pied au billboard americain ! Le suivant "Rock brigade" est en revanche dans la totale adéquation du premier, on reconnaît aussitôt la patte des léopards sourds ! On remarque d'ailleurs que les trois titres sortent de la gratte du timide Steve "Steamin" Clarke.

Alors slow.... ouais les félins ça drague ! Vous ne saviez pas ? "Sorrow is a woman" est pas mal. Le premier d'une jolie future série ! "Satellite" pave la voie pour les futurs hymnes tels "Rock of ages" ou "Let it go", mais pour l'instant on se contente d'un chouette brouillon. On y apprécie toutefois les belles parties de gratte. Le morceau fleuve "Overture" montre s'il en était besoin les influences Glam et Arty de nos jeunes félidés. On est loin des préoccupations hard rock au début, puis on évolue vers un metal de belle extraction, presque remarquable, si si !

Mais bon, il y a tout de même plein de hard dans cette galette ! "Rocks off" est sans-doute d'une affligeante banalité, un riff simpliste et un chant peu imaginatif et tout le monde qui suit de son mieux. Oui certes, mais en 80, c'était aussi une carte de visite de délivrer des rocks songs de cet acabit. On pourrait en dire autant de "It don't matter" puis de "It could be you", qui rappelle les premiers SAXON, pas transcendant mais sympa. Incontestablement, les compositions proposées par Willis ne sont pas du même niveau que celles de Clarke, le blondin dont on retiendra le fabuleux solo dans "Answer to the master".

Pour des mecs aussi jeunes, le résultat est assez brillant. D'ailleurs, qui croyait en nos léopards sourdingues au début de leur carrière ? Bah, les gars d'AC/DC qui les prirent pour ouvrir leur tournée, et puis un jeune prodige du son qui va bientôt se pencher sur le berceau de nos apprentis rock stars ! En attendant, écoutez cette oeuvre de jeunesse pour "Rock brigade" et "Wasted" qui n'ont pas tant vieilli que ça !

A lire aussi en HARD ROCK par ERWIN :


BLUE ÖYSTER CULT
Imaginos (1988)
Concept du siècle




UFO
Lights Out (1977)
Vous allez l'adorer

(+ 1 kro-express)

Marquez et partagez





 
   ERWIN

 
  N/A



- Joe Elliot (chant)
- Steve Clarke (guitare)
- Pete Willis (guitare)
- Rick Savage (basse)
- Rick Allen (batterie)


1. Rock Brigade
2. Hello America
3. Sorrow Is A Woman
4. It Could Be You
5. Satelite
6. When The Walls Come Tumbling Down
7. Wasted
8. Rocks Off
9. It Don't Matter
10. Answer To The Master
11. Overture



             



1999 - 2020 © Nightfall.fr - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod