Recherche avancée       Liste groupes




Commentaires :  1 ...<<...<... 528 529 530 531 532 533 534 535 536 537 538 539 ...>...>>... 584
Comment poster un commentaire ?


Phil COLLINS
DANCE INTO THE LIGHT


Le 07 Octobre 2006 par ZARDOZ


Un disque très ensoleillé, assez bien fait, mais pas mon préféré. Nettment mieux que "Both sides", par contre...





Phil COLLINS
...BUT SERIOUSLY


Le 07 Octobre 2006 par ZARDOZ


Longtemps mon disque préféré, "...But seriously" fait partie de ceux que je ne me lasse pas d'écouter. Curieusement, mon titre préféré n'est pas "Another day in paradise" ou "Something happened on the way to Heaven", mais "Hang in long enough", voire même le long et superbe "Colours". Incontournable !





Phil COLLINS
NO JACKET REQUIRED


Le 07 Octobre 2006 par ZARDOZ


Une vraie fontaine à tubes, comme le sera "...But seriously". J'adore ce disque, un des meilleurs du Philou. Excellent !





Phil COLLINS
HELLO, I MUST BE GOING !


Le 07 Octobre 2006 par ZARDOZ


Nettement moins bon que "Face value" et que la plupart des autres disques de Collins, mais quand même très sympathique. Un bon petit disque, mineur, mais efficace.





Phil COLLINS
FACE VALUE


Le 07 Octobre 2006 par ZARDOZ


"I missed again", "In the air tonight", "If leaving me is easy", les reprises de "Tomorrow never knows" et "Behind the lines", les deux instrumentaux "Hand in hand" et "Droned"...Tout est sublime sur ce premier (et meilleur) disque solo de Philou. J'adore, j'adhère...





SIGUR ROS
TAKK


Le 07 Octobre 2006 par CHIPSTOUILLE


Univers magique.

Disque incontournable.

C'est beau, à en pleurer.





Bruce SPRINGSTEEN
HUMAN TOUCH


Le 07 Octobre 2006 par ZARDOZ


Le pire du Boss, mais, comme c'est le Boss, je ne peux pas me résoudre à mettre moins de 2/5.





Bruce SPRINGSTEEN
NEBRASKA


Le 07 Octobre 2006 par ZARDOZ


N'aimant pas trop la lo-fi, je ne suis pas fan de "Nebraska". Mais c'est quand même splendide. Un de ses meilleurs, c'est certain. Pas mon préféré, c'est aussi certain.





Mark KNOPFLER
SAILING TO PHILADELPHIA


Le 07 Octobre 2006 par ZARDOZ


Je n'aime que "What it is" sur ce disque. Le reste, non, désolé...
Knopfler chez Dire Straits, OK, je kiffe, mais en solo ou avec ses Nothing Hillbillies, non...





Frank ZAPPA
APOSTROPHE (')


Le 07 Octobre 2006 par ZARDOZ


De "Don't eat the yellow snow" à "Stink-foot", en passant par "Cosmik debris", tout est bon ici. Un disque trop court, mais vraiment grandiose. Incontournable.





The SMASHING PUMPKINS
MACHINA / THE MACHINES OF GOD


Le 07 Octobre 2006 par ZARDOZ


Pas mal, sans plus. Certains titres sont vraiment grandioses ("I of the mourning", "Everlasting gaze", "Stand inside your love"), mais d'autres sont totalement nuls. Un disque mineur.





The SMASHING PUMPKINS
MELLON COLLIE AND THE INFINITE SADNESS


Le 07 Octobre 2006 par ZARDOZ


Totalement puissant. Le meilleur (le seul bon disque...?) des Smashing Pumpkins.





The VELVET UNDERGROUND
WHITE LIGHT/WHITE HEAT


Le 07 Octobre 2006 par ZARDOZ


Le V.U., sans Nico, a réussi à faire un disque encore plus barré que le disque à la banane au LSD...
"Sister Ray", avec ses 17 minutes terrifiantes, est leur titre le plus éloquent. Ne parlons pas des 8 minutes de "The gift", ou du grandiose morceau-titre, trop court...
Je préfère leur premier album, mais ce "WL/WH" est vraiment génial. Et terrifiant. Et drogué.





The VELVET UNDERGROUND
THE VELVET UNDERGROUND & NICO


Le 07 Octobre 2006 par ZARDOZ


Compte tenu de la légende urbaine autour de ce disque (chaque acheteur aurait créé à son tour un groupe... tout ça pour dire qu'à l'époque, le disque ne s'est pas très bien vendu...), le V.U. est le groupe le plus influent du rock.
Le plus culte.
Un des plus connus.
Et ce disque, leur monument, où rien n'est laissé au hasard. Totalement parfait et vraiment prodigieux. Un disque imparable.





Serge GAINSBOURG
HISTOIRE DE MELODY NELSON


Le 07 Octobre 2006 par ZARDOZ


28 minutes, mais que c'est beau ! Le plus beau disque de musique française...
Un des plus grands disques au monde.





Johnny CASH
AT FOLSOM PRISON


Le 07 Octobre 2006 par ZARDOZ


Je préfère "At San Quentin", mais ce live est quand même excellent.





BLONDIE
PARALLEL LINES


Le 07 Octobre 2006 par ZARDOZ


Re-mar-qua-ble !





JEFFERSON AIRPLANE
AFTER BATHING AT BAXTER'S


Le 07 Octobre 2006 par ZARDOZ


Composé de 11 morceaux divisés en 5 suites de 2 chansons (sauf la première : 3 chansons), ce disque est le meilleur absolu du Jefferson Airplane, groupe scandaleusement oublié de nos jours.
Tout y est bon, rien à jeter, ce disque est un grand moment psychédélique. Totalement barré par moments ("A small package of value will come to you, shortly"), très poétique par d'autres ("Martha"). Insurpassable, mais quand même légèrement trop ancré dans son époque...
Les 5 suites :
D'abord la face A :
Streetmasse (les 3 premiers titres)
The war is over (titres 4 et 5)
Hymn to an older generation (titres 6 et 7)
et sur la face B :
How suite it is (titres 8 et 9)
Schizoforest love suite (titres 10 et 11)

Un disque magistral et totalement original.





GENESIS
WIND AND WUTHERING


Le 07 Octobre 2006 par ZARDOZ


Je dirais même qu'en plus d'être mon préféré, et en plus d'être le meilleur, c'est aussi un de mes disques préférés AU MONDE !
Comme David (l'auteur de la chronique, un poil trop méchante à mon goût, mais bon...) l'a fait en commentaire sur leur disque "...And then there were three...", en classant les chansons par note, je vais le faire ici :
Elevent Earl of Mar : 9/10. Une sublime chanson, intro planante. Que du bonheur. Daddy, you promised !
One for the vine : 10/10. La meilleure et la plus longue (10 minutes) du disque, selon moi.
Your own special way : 7/10. OK, le chant de Philou anticipe ici les sucreries de "One more night" et autres "Can't stop loving you", mais l'accompagnement musical sauve largement le titre.
Wot gorilla ? : 8/10. Un parfait petit instrumental de fin de face, sans prétention, diablement prog.
All in a mouse's night : 9/10. Un titre à rapprocher des monuments genesisiens de la période Peter Gabriel. On imagine sans blème Peter Gabriel chanter sur ce titre...
Blood on the rooftops : 10/10. J'adore ce morceau. Le refrain est sublime. De toutes façons, la face B est divine...
'Unquiet slumbers for the sleepers...' : 9/10. Trop court instrumental, trop court, c'est son seul défaut...
'...In that quiet Earth' : 10/10. Suite du précédent, cet autre instrumental est remarquable. Il s'ouvre sur une ligne de batterie superbe.
Enfin, le final, Afterglow : 10/10. Une des plus belles chansons de Genesis, toutes périodes confondues.

L'album en entier, vous l'aurez pigé : 10/10. Voire même 11/10 !
Et puis cette pochette est sublime, glaciale, hivernale, triste...
"Wind & Wuthering", un des préférés des fans, est le pendant froid de "A trick of the tail", dont la pochette même est plus estivale, solaire.





GENESIS
AND THEN THERE WERE THREE...


Le 07 Octobre 2006 par DAVID


Yo !
Ben au risque de surprendre, je l'aime bien ce disque, ben ouais. Ma chronique remonte à pas mal d'années quand même.
Voilà titre par titre ce que j'en pense aujourd'hui :

Down and out : 8/10
Le morceau typé "prog" en ouverture, à priori pas grand chose n'a changé, et pourtant... Très rythmé, dynamique, d'emblée on s'éloigne de la mollesse désespérante de Wind & Wuthering, plutôt un bon point.

Undertow : 7/10
Bonne première ballade, larmoyante comme il faut, et comme c'est la première, ça va.

Ballad of Big : 4/10
Bof, tentative plus rock mais j'aime pas trop, je trouve Genesis plus à l'aise dans le registre larmoyant.

Snowbound : 4/10
L'alternance "un rock - une ballade - un rock - une ballade" peut devenir fatiguant, voire carrément indigeste, il est d'ailleurs grandement responsable dans mon rejet que j'ai eu pour cet album pendant des années. Sans parler de ce refrain qui semble ne jamais se terminer... sortez les mouchoirs !

Burning Rope : 8/10
La richesse des claviers, la mélodie imparable de Phil Collins... finalement, elles sont pas si mal toutes ces ballades.

Deep in the motherlode : 5/10
Un morceau qui possède une atmosphère spéciale, comment dire, glaciale, enfin qui colle à merveille avec la pochette (surtout avec l'intérieur de la pochette). Même si j'accroche moyennement à ces claviers qui font tout sur le morceau ou presque.

Many too many : 7/10
Encore une mélodie bien trouvée, même si on peut regretter que cette ballade n'aille pas aussi loin qu'on l'aurait souhaité. Elle se termine un peu vite, il aurait pu se passer plus de choses encore (un peu comme sur Burning Rope)

Scene’s from a nightdream dream : 6/10
Un rock que je trouve expédié un peu rapidement, un peu farfelu je sais pas, j'accroche pas complètement même si il y a de bonnes guitares, chose assez rare pour être soulignée (Mike Rutherford est loin d'égaler Steve Hackett pour son premier album en tant que lead-guitariste).

Say it's alright Joe : 9/10
Très belle ballade, boulversifiante, une de mes préférées avec Phil Collins au chant.

The Lady Lies : 9/10
Encore une qui m'impressionne, à la fois par leur facilité à pondre une mélodie magnifique tout en gardant un tempo très enlevé, rythmé (surtout en live). Et si finalement le passage de Genesis du format prog à des "pop-songs" courtes et efficaces leur était profitable ?

Follow You Follow Me : 1/10
Non là désolé, mais je trouve ce morceau nul. Le pire reste ces claviers qui jouent exactement les mêmes notes que la mélodie du chant, je trouve que ça donne un effet, comment dire... bien nase :)

Album : 6/10
J'en connais qui vont halluciner en lisant mon avis. Oui, j'ai changé d'avis sur ce disque, je ne pouvais pas le piffrer avant. Les défauts restent les mêmes pour moi, un agencement des chansons vraiment maladroit, un enchainement symétrique (une ballade - un rock, répété à l'infini) qui se répète jusqu'à écoeurement.

Mais je l'ai redécouvert suite à des évènements persos qui me laissent beaucoup plus réceptif à ce genre de musique (pour les ballades surtout). Je le préfère à Wind & Wuthering, sans problème.
Les morceaux pris individuellement, je me rends compte qu'il y a vraiment des perles là dessus.
Qui plus est, on est toujours dans le son années 70, il n'y a pas encore les travers des années 80 (bien meilleur qu'Abacab donc, c'est certain). Je trouve qu'il met davantage l'accent sur l'émotion qu'un Duke parfois froid et clinique. Puis Yes et ELP avaient aussi simplifié leur musique la même année sur Tormato et Love Beach, et franchement sur les trois, ATTWT est quand même bien meilleur que les 2 autres albums... en toute objectivité bien sur.







Commentaires :  1 ...<<...<... 528 529 530 531 532 533 534 535 536 537 538 539 ...>...>>... 584






1999 - 2018 © Nightfall.fr - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod