Recherche avancée       Liste groupes




Commentaires :  1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 11 12 ...>...>>... 768
Comment poster un commentaire ?


PRINCE
1999


Le 31 Octobre 2020 par ARTHODZAFT


Hello à vous tous!
Faut arrêter avec Prince, vraiment. Le génie, le Kid, le truc, le machin de Minneapolis, comme si Minneapolis était le centre du funky-monde. Ce type n'a fait que mal digérer tout ce qui avait été fait avant. J'écoute du funk, du rock, et même des trucs des années 60 avec du LSD dedans. Ben, quand j'écoute Prince, je m'emmerde. Mais grave. Il a voulu être Hendrix, et puis non, finalement Depeche Mode, c'est bien aussi. Il a bouffé un peu partout pour faire du pareil en moins bien. Allez, levez-vous les Prinçofiles et allongez le le putain de morceau qui lui vaut tant de vos louanges, le truc qui innove (pas dans le studio hein, non, en vrai, dans la musique puisque c'est de ça qu'on parle quand même un peu). Franchement, il me gonfle parce qu'il abuse des boîtes à rythme pourries, des plans de guitares entendus mille fois, d'un chant sans aucune personnalité. Putain, arrêtez avec lui, c'est juste un vampire.
Bon, 1999 je l'aime bien, j'avoue.





SHADOWS
THE SHADOWS TO THE FORE


Le 31 Octobre 2020 par ROLAND QURIER


Très bon E.P, mais si on veut choisir un disque qui représente le meilleur de ce groupe, c'est le Greatst Hits de 1963, une compilation qui reprend l'essentiel des singles sortis avant 1963, aucun de ces morceaux n'étant repris dans leurs albums.





The ROLLING STONES
EXILE ON MAIN STREET


Le 31 Octobre 2020 par METALPROG84


Après 3 chefs-d'oeuvre, c'était difficile de rester au même niveau sur un double album. Trop long avec beaucoup de titres se ressemblant, "Exile on main street" est difficile à écouter d'une traite d'autant plus que certains morceaux sont moins inspirés. En plus, je ne suis pas particulièrement fan de ce style blues/gospel qui revient souvent. Meilleurs titres: "Rocks off", "Tumbling dice", "Sweet Virginia", "Happy" et "Let it loose".
Un album correct quand même (que je trouve aussi surévalué). Je lui préfère même "Some girls" ou "Steel wheels".





Nick MASON
SAUCERFUL OF SECRETS - LIVE AT THE ROUNDHOUSE


Le 30 Octobre 2020 par M.S. SANS COMIC


Une superbe chronique, cher collègue BradFloyd, et un enthousiasme pleinement partagé.

L'idée d'une telle formation était excellente et musicalement, c'est brillant. Le fait que Guy Pratt à la basse rende hommage à John Entwistle et cite "5:15" des WHO en plein solo de "Arnold Layne" n'est qu'un détail parmi tant d'autres ici !

Je n'ai pas le DVD mais le coffret vinyle, un superbe objet !





Nick MASON
SAUCERFUL OF SECRETS - LIVE AT THE ROUNDHOUSE


Le 29 Octobre 2020 par MARTYGIL


Enthousiaste après avoir appris l'idée lumineuse de Nick Mason et de ses amis, fébrile à l'idée de découvrir le résultat sur scène aux Nuits de Fourvière, j'avais hâte de découvrir le résultat audio.
Que dire, si ce n'est que c'est une fantastique initiative ? Le concert fut un merveilleux moment intemporel : quel plaisir d'écouter ces morceaux de la fin 60's / début 70's ! Quel plaisir de sentir la joie partagée de ces musiciens de jouer ces compositions avec respect tout en leur donnant une nouvelle jeunesse, une modernité qui confère à certaines d'entre elles, parfois moins connues, toute leur place dans la construction du son PINK FLOYD et de la musique populaire en général !
On retrouve évidemment tout cela sur ce disque. L'enchaînement "If"/ "Atom Heart Mother"/ "If" est une très grande idée, de même pour "Obscured by Clouds" / "When You're In" et ses sonorités électro, quelle claque ce "Nile Song" ! Même des morceaux comme "Let There Be More light" prennent une autre dimension (à partir de 2'40) ainsi que "Point Me at the Sky" complètement réhabilité !
Certaines versions déjà rejouées pendant la période PINK FLOYD - D. Gilmour tiennent tout à fait la comparaison ("Interstellar", "Astronomy" ou "One of the days"), aucune gène pour ce qui est des parties guitares, ni des parties vocales (alors que j'ai été assez gêné des parties vocales dévolues habituellement à Gilmour pendant le concert de R. Waters).
Si le touché de R. Wright nous manque évidemment, vraiment rien à redire de Dom BEKEN, excellent choix de substitution, on sent que The Orb fait bien partie de la galaxie floydienne.
Enfin, dernier mot au sujet de Nick Mason. Ce qui me plait beaucoup aussi dans ce disque est qu'il rend - enfin - honneur au touché de ce batteur, démontrant ainsi qu'il avait toute sa place dans la définition du son PINK FLOYD et des visuels du groupe (quel graphisme pour ce projet !) Mieux vaut tard...
Bref, que du plaisir !





Peter GABRIEL
SO


Le 26 Octobre 2020 par LEO

@ NONO :

Mon préféré de tous reste le PG3. je trouve que toutes les compos sont d'égale qualité et la prod est vraiment à mon goût.
J'ai longtemps aimé le 4 mais avec les années je lui trouve pas mal de défauts. à commencer par deux morceaux qui ne me plaisent pas: "I Have The Touch" et "Kiss Of Life", ainsi qu'un son qui commence à être très marqué par les années 80 (ça s'entend tout particulièrement sur le pénible "I Have The Touch" et également sur "Shock The Monkey" que j'apprécie tout de même). et puis globalement je trouve les compos du 4 plus linéaires et beaucoup moins inspirées par rapport à l'album précédent. ce qui fait que le 4 est un album que je n'écoute quasiment plus et que je reviens bien plus souvent vers le 2, qui était au départ un album dans lequel j'avais un peu de mal à m'immerger, sans doute à cause de sa production sans fioritures, presque sèche, mais qui avec le temps me plaît bien plus et me donne envie d'y revenir (grâce également à des morceaux qui me parlent plus que ceux du 4).
Donc au final mes préférés de PETER GABRIEL sont le 3 puis en second le 2.





Peter GABRIEL
SO


Le 26 Octobre 2020 par NONO

Oui, en fait je trouve que le seul défaut de cet album est d'être trop déséquilibré entre un bon nombre de titres très (trop) calmes et planants, et puis tout-à-coup : SBAM ! deux titres pop/rock énergiques qui n'ont rien à voir, qui sont comme parachutés sur un ensemble plutôt cohérent mais ces deux titres nous font presque sursauter quand on commençait à s'endormir...
Personnellement mes 2 albums préférés de PG sont : le 3 (Melt) et le 4 (Security) : impossible de choisir lequel je préfère. "3" est plus classique mais plus homogène que le "4" qui est plus jusqu'au-boutiste mais un peu plus inégal aussi.
Par contre je n'aime pas trop le "2" ("Scratch").
J'ai récemment découvert "UP" avec un titre imparable : "I grieve"... absolument splendide.





Peter GABRIEL
SO


Le 25 Octobre 2020 par LEO

@ NONO :

Ben oui, il semble que "Sledgehammer" soit un morceau généralement fédérateur, mais nous ne devons pas faire partie de la catégorie de personnes qui trouvent ce truc "irrésistible" pour paraphraser MARCO STIVELL ! Personnellement, ce morceau et "Big Time" m'ont toujours gonflé et fait un effet repoussoir.
Même si je n'en suis pas fan, je trouve que dans ce style 'dansant', PETER GABRIEL a fait mieux avec "Steam" sur l'album US. Enfin, en tout cas il m'est plus supportable ! .-)





BLUR
PARKLIFE


Le 25 Octobre 2020 par PATATUS EMERITUS


Pas de mots assez forts pour cet album, écouté en boucle en 1994, jusqu'à 2 ou 3 fois par jour. Le témoignage ultime d'une superbe époque musicale, toute cette belle génération Britpop qui irradiait le MTV du début des années 90. Forcément, ma notation ne sera pas objective, mais ça fait du bien de le dire. Cet album contient simplement 16 joyaux. Damon Albarn et ses acolytes sont possédés par le génie de la pop, toute tentative ultérieure de rééditer l'exploit sera vaine, même si "The Great Escape" contient également son lot de pépites. "Parklife" est un tout. L'énergie ("Bank Holiday", "Jubilee", "Trouble in the Message Centre"), l'ironie ("Magic America", "Parklife"), l'émotion et la mélancolie ("End of a Century", "This is a Low"), la nonchalance psychédélique ("London Loves" et le tube de l'été "Girls and Boys"). On trouve toutes sortes de plaisirs sur ce disque témoin de l'Angleterre des 90's. Un album indispensable.





DEPECHE MODE
SONGS OF FAITH AND DEVOTION


Le 25 Octobre 2020 par PATATUS EMERITUS


Un album somptueux, sombre et planant. Depeche Mode y trouve un nouveau son, les guitares sont plus présentes, parfois saturées mais lancinantes, pour un rendu à la fois plus sophistiqué mais aussi plus menaçant. "Walking in my Shoes", "In your Room", "Rush" sont d'incroyables pépites, poussant encore plus loin le virage "pessimiste" que les britanniques avaient pris à partir de "Music for the Masses". Le rock gothique n'est jamais très loin, et les performances vocales de Dave Gahan sur les énormes et solennels "I feel you", "Condemnation" ou "Judas" sont simplement époustouflantes. "One Caress" et "Higher Love" se chargent d'enfoncer le clou. Cet album est beau





Peter GABRIEL
SO


Le 25 Octobre 2020 par NONO


@LEO : Ouf je vois que je ne suis pas le seul à ne pas spécialement aimer "Sledgehammer"... je trouve ce titre particulièrement poussif avec son côté big-band. Tout le monde a l'air d'adorer ce titre, j'ai jamais vraiment compris pourquoi.
Et "Big Time" tombe vraiment comme un cheveu sur la soupe, c'est quand même dingue que personne à la prod' n'a constaté que ce truc n'avait RIEN à faire dans cet album !
A part ça j'aime bien l'album mais mon avis a un peu baissé depuis quelques années (surtout que j'ai découvert d'autres albums de PG).
Allez... 3.5/5





Kenny DORHAM
TROMPETA TOCCATA


Le 24 Octobre 2020 par LE MERLE MOQUEUR


Un très bon disque que j'écoute ma foi assez souvent. Il est vrai que je suis un fan de Richard Davis, un bassiste dont j'ai déjà dit (voir Pat Martino) qu'il mérite amplement une chronique.

Papier collé : «Kenny était un sacré trompettiste, avec un style fantastique. J'ai aimé le son et le phrasé. Et il était vraiment créatif et imaginatif, un artiste sur sa corne. Kenny n'a jamais eu l'attention qu'il méritait. " qui louange Kenny de cette manière... Miles Davis, excusez du peu.





Peter GABRIEL
SO


Le 24 Octobre 2020 par LEO


Passé les quatre premiers albums en studio et le Plays Live (plus la BO de Birdy à la rigueur), je dois avouer que le reste de la carrière en solo de PETER GABRIEL ne m'intéresse pas spécialement, à commencer par So qui est un disque qui ne m'a jamais interpellé.
"Red Rain" qui ouvre l'album est pourtant pas mal, bien que je n'aime pas beaucoup la prod très marquée par l'époque. déjà que je n'étais pas très fan de certaines sonorités et de quelques titres sur le IV ("I Have the Touch", "Kiss of Life" et dans une moindre mesure "Shock the Monkey"), on sent ici que PETER GABRIEL pousse le bouchon un peu plus loin pour sonner dans l'air du temps, et ceci n'est pas fait pour m'enchanter.
C'est particulièrement criant sur les pénibles "Sledgehammer" et "Big Time" fait pour les dancefloors.
La bleuette "Don't Give Up" en compagnie de Kate Bush m'ennuie mortellement. je trouve cette ballade surjouée.
Je ne trouve rien de particulier et de palpitant à "That Voice Again". cette compo ne me parle pas et ses sonorités sont vraiment trop estampillées 'années 80'.
"In Your Eyes" est en mode 'pilotage automatique' avec sa structure linéaire et de plus le chant de Youssou N'Dour sur la fin m'exaspère particulièrement (surtout en live, car la version studio est rapidement shuntée).
"Mercy Street" renoue un peu avec certaines ambiances crépusculaires de son quatrième album. ce titre possède également une structure très simple mais il s'en dégage une certaine magie.
"We Do What We're Told (Milgram's 37)" est une compo atmosphérique que PETER GABRIEL interprétait déjà en concert au tout début des années 80 (elle aurait pu trouver sa place sur le IV). ça se laisse écouter, sans plus.
Enfin "This Is the Picture (Excellent Birds)" en duo avec Laurie Anderson, est un titre assez répétitif qui apparaissait déjà sur l'album Mister Heartbreak de cette dernière en 84 (dans une version différente). pas transcendant mais pour moi il est déjà bien plus supportable que "Don't Give Up", "Sledgehammer" ou "Big Time" !
Voilà, à l'arrivée je ne retiens que "Red Rain" et "Mercy Street" et c'est déjà pas mal !





Kate BUSH
BEFORE THE DAWN


Le 24 Octobre 2020 par NONO


En fait ce qui est incroyable chez KB, c'est qu'elle a assuré presque les trois-quarts de sa carrière sans faire de tournée promotionnelle, donc uniquement par la force des ventes d'album ! (la dernière véritable fut celle de ... 1979... DINGUE !)
Pouvez-vous croire que même des albums comme Hounds of love n'ont pas été suivi de tournées?
Tout au plus de shows TV par-ci par là...
Je n'ai pas écouté cet album, mais même sans l'avoir fait je mets 5 étoiles pour ma Kate adorée.





The ALLMAN BROTHERS BAND
THE ALLMAN BROTHERS BAND


Le 24 Octobre 2020 par LE MERLE MOQUEUR


Pour l'anecdote,

le groupe fétiche mais surtout le préféré de Jimmy Carter. Voilà des sudistes qui aidèrent ce démocrate dans l'âme à devenir le 39 ième président des USA. Gregg Allman défraya la chronique avec ses abus de stupéfiants. Encore plus stupéfiant J. Carter qui était en course pour la Maison Blanche ne le laissa pas tomber, lui et le groupe, malgré le danger qu'il encourait de s'afficher avec des consommateurs pas totalement clean.
"A chaque fois que je rentre en Géorgie, je mange une pêche pour la paix » disait Duane Allman" et il avait raison d'avoir fait confiance à Jimmy avec lequel il deviendra un intime et qui durant tout son mandat de président peut être fier de ne pas avoir engagé de soldats américains dans une guerre.

Et la musique ?

Avec ce groupe les live sont toujours des perles. Vous allez me dire mais celui-ci n'est pas un Live, non mais il est excellent et The Allman Brothers Band n'est pas encore dramatiquement éprouvé par les aléas de la vie.





SEASICK STEVE
SONIC SOUL SURFER


Le 24 Octobre 2020 par TOMMY_CALE

Là sans m'attribuer un certain mérite, c'est un peu grâce à mon commentaire que vous êtes parti à la pêche de Seasick non ? :D

Sinon oui, Erwin est un gagnant. C'est indiqué dans son prénom d'ailleurs. Y'a des destins comme ça





ANGE
AU-DELà DU DéLIRE


Le 22 Octobre 2020 par LE MERLE MOQUEUR


On m'a dépossédé de cet album lors d'une fête païenne. Ce "Au- delà du délire" m'invita à me plonger dans la lecture de Chrétien de Troyes que je recommande à toutes les âmes éprises de littérature arthurienne et d'aventures chevaleresques. Légendes bretonnes nous déposons sur ce qu'on pense être des traditions celtiques, parfois ou souvent à juste raison.


Par Forces Parallèles

Merci cher Merle Moqueur, je me réjouis de votre sensibilité aux légendes arthuriennes. Moi-même détenteur d'une Maîtrise de Lettres en Littérature médiévale, mon mémoire portait sur "La Cour du Roi Arthur". Je m'associe donc à vous pour recommander à tous les amoureux du cycle arthurien la lecture des oeuvres de Chrétien de Troyes, "Lancelot ou le chevalier de la charrette", "Yvain, ou le chevalier au lion", "Perceval le Gallois"...
Du côté du cinéma, laissons un peu de côté le sempiternel "Excalibur" de John Boorman et tournons-nous vers le fameux "Perceval le Gallois" d'Eric Rohmer avec Fabrice Luchini dans le rôle titre. Ce film peut irriter certains spectateurs, mais il s'agit à mon sens de la meilleure adaptation d'une oeuvre du cycle arthurien.

aigle blanc





SEASICK STEVE
SONIC SOUL SURFER


Le 22 Octobre 2020 par LE MERLE MOQUEUR

Avec Erwin je sors de mes sentiers battus et découvre toujours des lascars qui ne finissent pas d'agréablement m'étonner. Tonnerre de Brest !





SEASICK STEVE
SONIC SOUL SURFER


Le 20 Octobre 2020 par TOMMY_CALE


J'adore cet album de l'homme au mal de mer, très prenant. Un blues-rock simpliste, mais toujours aussi endiablé et possédé, en plus de la voix de l'animal qui passe super bien. "Barracuda" - ma préférée - comme son nom l'indique est dévorante. "Roy's Gang" entêtante, tout comme "Bring It On" qui prend aux tripes. A certains moments, on a l'impression d'écouter du John Lee Hooker. Même si on a des titres très énergiques et puissants (ajoutons "Summertime Boy"), Steve peut démontrer qu'on peut être un barjo et aussi se poser de temps en temps :
"In Peaceful Dreams" sonne roots avec banjo et fiddle. Une ballade de qualité "Right On Time", il y a aussi les mid-tempo "We Be Moving" et "Your Name". On finit en beauté avec un "Heart Full of Scars" d'une belle sensibilité.

Un très bon album de l'attachant vieux loup de mer.





DäLEK
UNTITLED


Le 18 Octobre 2020 par K-ZEN

Salut !

A priori, d'après toutes les sources que j'ai pu trouver, c'est bien un album officiel. Cependant, selon Rate Your Music, il ne serait sorti qu'en version limitée sur support cd, ce qui peut expliquer qu'il ait échappé à ton radar :)







Commentaires :  1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 11 12 ...>...>>... 768






1999 - 2020 © Nightfall.fr V5.0_Slider - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod