Recherche avancée       Liste groupes




Commentaires :  1 ...<<...<... 536 537 538 539 540 541 542 543 544 545 546 547 ...>...>>... 572
Comment poster un commentaire ?


MIDNIGHT OIL
DIESEL AND DUST


Le 14 Avril 2006 par LEO


Bof! rien de bien transcendant pour cet album passe-partout!
Même si le groupe a fait un véritable carton avec celui-ci et le suivant (le très médiocre "Blue Sky Mining"), Midnight Oil a sorti de bien meilleurs disques par le passé (l'énergique 2ème album "Head Injuries" et les excellents "10,9,8,7,6,5,4,3,2,1" et "Red Sails In The Sunset").
Contrairement à la chronique, je trouve que le superbe "Earth & Sun & Moon" ainsi que les 2 albums suivants (l'expérimental "Breathe" et le rentre dedans "Redneck Wonderland") possèdent des morceaux vraiment intéressants, alors que ce "Diesel & Dust" et son successeur sont bien mous du genou et contiennent des chansons plutôt banales pour une production, somme toute bien générique! Un produit grand public quoi!





GENESIS
INVISIBLE TOUCH


Le 13 Avril 2006 par ONCLE VIANDE

Je me fais le porte parole des "anti Invisible touch" ! :-))
Ce disque représente pour moi ce qu'on peut faire de pire. Musique racoleuse, calibrée au détail près pour séduire les radios et empocher les millions. Libre à chacun de trouver des aspects positifs dans ce disque. Pour ma part, il n'en comporte qu'un : avoir éventuellement amené de jeunes oreilles à s'intéresser aux vieux albums du groupes.

.





KING CRIMSON
IN THE COURT OF THE CRIMSON KING


Le 13 Avril 2006 par ONCLE VIANDE

Ce disque ne marque pas le début du mellotron. Les Beatles l'ont utilisé avant sur Abbey Road, et c'est bien sûr les Muddy Waters qui emploient les premiers cet engin.
ITCOTCK est pour moi un disque très surestimé. J'avoue qu'il m'ennuie beaucoup, mais tous les goûts sont dans la nature... :-)
L'année 1969 compte pour moi bon nombre de disques supérieurs : Bitch Brew, Trout Mask Replica, Hot Rat, Uncle Meat, Monster Movie, Soft Machine 2...





The EVPATORIA REPORT
GOLEVKA


Le 13 Avril 2006 par MACHO BLUES


Finalement ce cd m'a lassé, je prefere de loin la qualité du mcd, plus succint et moins inutile par moment.
*baille*





The EVPATORIA REPORT
GOLEVKA


Le 13 Avril 2006 par VIVI


Une chronique qui décrit très bien l'ambiance de Golevka. Ce fut un réel coup de coeur pour ma part, un disque fragile, tourmenté et creusé par les failles. Il s'agit là d'une petite perle de post-rock qui ravira les fans d'Explosions In The Sky ou Mono. Et qui devrait ravir tout le monde, car Golevka foudroie en plein coeur.





Jeff BUCKLEY
GRACE


Le 13 Avril 2006 par ERWIN


il a une jolie voix le petit monsieur.De la à en faire une icone à l'instar d'une Joplin ou -osons le!!- d'un hendrix, il y a la un gigantesque pas que je ne franchirai pas...
Mais c'est tout mignon ,je vous l'accorde, le personnage se laisse aimer sans modération.
Cependant, si ce n'était pour la merveilleuse version de "hallelujah" bien supérieure à l'originale molle et sans saveur de Cohen, je ne sortirai jamais cet album de sir Buckley de l'endroit ou il se trouve : entre David -Bowie- et Francis -Cabrel-...





LEMMY, SLIM JIM & DANNY B.
LEMMY, SLIM JIM & DANNY B.


Le 12 Avril 2006 par ERWIN


Quel dommage, tous ces commentaires négatifs...Lemmy qui reprend du Elvis, du Cochran, du Holly, aidé par de valeureux barons du rockabilly, c'est génial!!
Slim n'est pas un grand batteur mais avec une technique mnimaliste il a toujours su faire un barouf d'enfer, et les cats c'était pas de la musique pour fillette.
Moi j'aime, ne serait-ce que pour le recul dont fait preuve le patron de la tête à moteur, pour sa modestie car l'animal sait trés bien qu'il n'est en rien comparable à Elvis ou Jerry lee, il fait ce disque par respect pour ses idoles, pour s'amuser... C'est un instant de détente, rien de plus. Il est vraiment incompréhensible que tous les fans de Motorhead ne comprennent pas la démarche de Lem, et n'apprécient pas cette série de classique. Damned! Cela donne envie de se replonger dans le rock des pionniers, de Haley à Little richard!

Quoi, les gars, vous croyez que le métal lourd cher à nos oreilles sort d'une quelconque poubelle? Vous croyez que Motorhead, Maiden, Van halen, Darkthrone, Napalm death, Burzum, Rammstein et Type o sont arrivés comme cela? Non, de grands maitres de la musique ont tracé la voix, Lemmy le sait et a juste voulu leur rendre hommage.

LONG LIVE LEMMY





BERURIER NOIR
CONCERTO POUR DETRAQUéS !


Le 12 Avril 2006 par ERWIN


je crois qu'il est impossible de ne pas sombrer dans la folie mystique à l'écoute d'un morceau aussi jouissif que "vive le feu" , cette charmante berceuse est un appel vibrant à la révolte, genre "comment dégommer le principal du collége avec un couteau à beurre"...
"Salut à toi" est certes un peu répétitive, mais o combien prenante, à écouter en boucle pour soigner la parano!!
"Commando Pernod" est un classique intemporel.
A posséder impérativement!





TOTO
FALLING IN BETWEEN


Le 11 Avril 2006 par BUDDY

Ceux qui n'aiment pas ToTo habituellement, n’aimeront jamais le groupe de toutes façons... même avec ce disque.





PINK FLOYD
OBSCURED BY CLOUDS


Le 11 Avril 2006 par LEO


Bof! ce disque ressemble vaguement à de la musique d'ambiance.
Agréable en fond musical lors d'un repas au bougies, mais sans plus! .-)





GENESIS
WIND AND WUTHERING


Le 10 Avril 2006 par ONCLE VIANDE

Je suis d'accord avec toi. Phil Collins est autant savoureux à la batterie qu'il est insupportable au chant.
Ajoutons enfin que s'il est un pietre compositeur et auteur, c'est un arrangeur et un musicien de studio de très grande qualité.

Baillonnez le !





TOTO
FALLING IN BETWEEN


Le 10 Avril 2006 par DAVID


Je suis le premier à poster un commentaire sur ce disque. On en a beaucoup attendu, et au final je dirais pas que c'est un des meilleurs Toto, il reste dans la (haute) moyenne.
J'ai mis un peu de temps à m'y habituer, l'accroche n'a pas été immédiate.
On ressent clairement l'approche "prog" qui avait éné annoncée, par les développements de chaque morceau, les différentes couleurs qui peuvent se mélanger au sein d'un même morceau (Dying on my feet). Peut-être que les fans de groupes prog comme Spock's beard apprécieront ce disque plus que les autres, mais je doute que ceux qui n'aiment pas Toto habituellement se mettent à aimer le groupe comme par magie grâce à ce disque.
Je n'aime décidément pas le 1er morceau, Falling in between et ses gros riffs metal à la Dream Theater (influence dont se réclamait Luke en interview), ça ne colle vraiment pas au style Toto. Bottom of your soul n'est qu'une résucée assez minable de Tambu, j'espérais ne plus en trouver des comme ça sur un album de Toto.

Pour le reste, c'est du tout bon, même Spiritual man (sorte de Africa du nouveau millénaire à la sauce Tambu) fait son p'tit effet.
La fin de l'album surtout : No end in sight (grosse performance de Bobby Kimball), Let it go (Greg est très bon au chant)... rien à ajouter finalement, Buddy a tout dit, pas besoin d'en dire plus :)
Bref, une très bonne surprise pour un album moins immédiat que Mindfields, plus ambitieux.





David GILMOUR
ON AN ISLAND


Le 10 Avril 2006 par ZIGGY


Gilmour m’a choqué (toutes choses étant égales par ailleurs, au fond il dit bien ce qu’il veut à ceux qui veulent l’entendre dire ce qu’il pense) en déclarant ouvertement dans R&F qu’il ne se donnait même plus la peine de composer, se contentant d’aligner les accords pour « faire joli ». Les efforts des autres pour créer des structures et des mélodies intéressantes et/ou efficaces sont méchamment débinés. Il y a bien longtemps que son Pink Floyd a marqué la victoire de la production sur la composition – Money – mais là il met clairement le doigt sur le résultat du phénomène : ce disque est vide. Ca a le mérite d’être claire. Sur une île il n’y a rien à faire, le paysage lui même n’est pas laid, mais limité à une plage et une étendue de côte bien morne. Faute de plaisir, j’ai cherché l’intérêt : je cherche encore (c’est une figure de style, je ne vais pas me tracasser bien longtemps pour ce disque).





Ray DAVIES
OTHER PEOPLE'S LIVES


Le 10 Avril 2006 par ZIGGY


Ce vieux Ray peut bien faire des efforts pour faire oublier son passé, l’écoute de son premier album solo ne peut pas se faire sans une comparaison avec son passé kinksien. A une époque lointaine mais mémorable, il était quelque chose comme le meilleur song-writer anglais, ou en tout cas le meilleur song-writer à prendre l’Angleterre pour sujet. Pas pour rien que les Kinks se sont brisés les dents au milieu de l’invasion des USA par les trublions britanniques des 60’s… Qu’est ce qu’on américain peut bien avoir à foutre du couché de soleil sur Waterloo ?

Aujourd’hui, après quelques décennies marquées par les échecs successifs et la médiocrité récurrente de divers revirements musicaux (souvent dans le but de percer sur ce marché américain inaccessible), Ray Davies fait un album « américain ». Même fan du bonhomme, on est en droit de prendre la chose sous un angle assez ironique… il n’en a toujours pas finit avec ses vieux démons.

Others People Lives n’est pas nul. En fait pour peu que le petit frère ait apporté sa touche aux grosses guitares sans âmes du disque, il aurait pu être le meilleur Kinks depuis Low Budget. Ici, l’effet est inversé par rapport à cet album de 79 : ses superbes compos étaient gâchées par un son moderniste des plus déplaisant et une interprétation falote, en 2006 l’interprétation et la production sont soignés au petits oignons avec un professionnalisme tout à fait admirable, mais l’inspiration se fait rare. La poésie d’ambiance est bien loin, les mélodies son limités, et si le résultat n’est effectivement pas qualifiable de mauvais, il est avant tout sans intérêt.

Jane Birkin a elle aussi sortie un album ces temps-ci. Rien à voir, mais Rufus Wainwright a écrit pour elle un truc appelé Waterloo Station, un hommage à Ray Davies qui donne l’occasion de voir ce qu’un jeune américain un peu inspiré peut faire de l’héritage de la Plus-Grande-Ballade-De-Tous-Les-Temps. C’est beau, ça transpire une vérité lointaine, et ça ne cache pas son total manque d’originalité (l’aire de Waterloo Sunstet est cité note pour note), au contraire le la vie des autres, qui, finalement, pêche tout simplement par un manque de chansons souligné par l’excès formel dans le détail sonore pseudo-louisianais.





The BEATLES
RUBBER SOUL


Le 09 Avril 2006 par ONCLE VIANDE

Petite remarque : l'album Help ! comporte deux reprises et non pas une seule : "Dizzy miss Lizzy" et "Act naturally"





GENESIS
WIND AND WUTHERING


Le 09 Avril 2006 par ONCLE VIANDE

J'ai toujours trouvé ce disque excellent, à l'exception de "Your own special way".
Peter Gabriel n'a pratiquement jamais participé à la composition de la musique. Il est donc toujours étrange de lui imputer le déclin musical du groupe.


Par Forces Parallèles

Certes, Peter Gabriel n'était pas le compositeur, mais il insufflait beaucoup de sa personnalité au groupe.
Son absence crée un vide et Phil Collins qui tente de le remplacer, j'ai vraiment du mal avec son chant sur Trick of the tail et Wind, à vrai dire, c'est.... mou, sans la théâtralité qui faisait le charme du groupe !

D'ailleurs, Tony Banks le dit lui-même, ce n'est qu'à partir de Duke que Phil Collins a commencé à s'affirmer au chant.





VAN HALEN
DIVER DOWN


Le 09 Avril 2006 par LEO


Qu'a t'il pu se passer entre l'excellent "Fair Warning" et ce truc, je ne sais pas! toujours est-il que Van Halen a sorti un disque contenant.....du vide! enfin, du vide...pas exactement, mais de l'inutile, oui! on savait le groupe assez porté sur les reprises puisque sur le 1er album figurait 'You Really Got Me' et 'Ice Cream Man' ainsi que 'You're No Good' sur "Van Halen II", mais dans le cas de "Diver Down" il est question de 5 reprises!!! soit la moitié de l'album.....ça fait beaucoup! surtout lorsque l'on écoute les compos du groupe sur ce disque! (si on peut appeler ça des compos!).
'Hang 'Em High', 'Secrets' 'Little Guitars' et 'The Full Bug' ne vont strictement nulle part et 'Cathedral' 'Intruder' et l'intro de 'Little Guitars' ne sont que des expérimentations inutiles dont la plus longue ne dure qu'1mn et 39s (heureusement d'ailleurs, car on voit mal comment l'on pourrait supporter ça plus longtemps!).
Reste donc les reprises: 'Where Have All The Good times Gone!' (encore les Kinks!!!) et 'Pretty Woman' (de Roy Orbison) sont agréables à écouter mais sans plus, et n'apporte pas grand chose par rapport aux originaux. 'Dancing In The Street' de Martha & The Vandellas (si je ma mémoire est bonne) n'est vraiment pas terrible et la version d'origine a 100 fois plus de groove que ce machin pachidermique! quand aux autres reprises que je ne nommerai pas, ce ne sont que de vastes plaisanteries complètement inutiles, donc faites une croix sur "Diver Down"!!!





GENESIS
FOXTROT


Le 09 Avril 2006 par ONCLE VIANDE

Pour compléter la réponse concernant le mellotron, il s'agissait d'un clavier pilotant un système de bandes magnétiques tournant en boucles et reproduisant (de façon plus ou moins heureuse) des sonorités telles que les cordes ou les choeurs. Il existait quelques moyen de traiter le son en temps réel (filtres résonnant...). Instrument évidemment moins puissant qu'un vrai synthétiseur (moog), mais infiniment plus chaud à mon goût.
Précisons aussi que la seconde face du 33 tr comprenait aussi "horizon's" et non pas le seul "Supper's ready".
Ce disque a t-il vieilli ? Assurément oui, mal vieilli ? Chacun a sa propre réponse...





TRI YANN
LA DéCOUVERTE OU L'IGNORANCE


Le 09 Avril 2006 par ARTH


Rien à ajouter :)





TOTO
THE SEVENTH ONE


Le 06 Avril 2006 par ERWIN


Tous les trois albums, Toto pond un chef d'oeuvre...! Curieusement ils s'appellent 1-4-7, et ont tous la même veine graphique... Etrange non? En tout cas, "the seventh one" est un classique de Toto au même titre que 1 et 4.
Quant à moi, à part l'excellent "only the children", je le trouve un peu mou, les compos sont bonnes, mais ça manque un peu de l'aggressivité de "isolation", Paich pêche -lol- par excès de douceur.
Dommage quand on a un gratteux aussi magique que Lukather dans ses rangs.
Soyons honnêtes cependant, l'album est bon, pas de réels fautes de gouts ou de compos faibles sur ce "seventh" à la belle couleur mauve.







Commentaires :  1 ...<<...<... 536 537 538 539 540 541 542 543 544 545 546 547 ...>...>>... 572






1999 - 2018 © Nightfall.fr - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod