Recherche avancée       Liste groupes



      
METAL  |  STUDIO

Commentaires (13)
Questions / Réponses (1 / 3)
L' auteur
Acheter Cet Album
 


ALBUMS STUDIO

1983 3 Kill 'Em All
1984 3 Ride The Lightning
1986 2 Master Of Puppets
1988 4 ...And Justice For All
1991 3 Metallica
1996 2 Load
1997 1 Reload
2003 1 St. Anger
2008 2 Death Magnetic
2016 1 Hardwired... To Self-Destru...
2023 72 Seasons

REPRISES

1998 Garage Inc..

ALBUMS LIVE

1999 S&m

COFFRETS

1993 Live Shit: Binge & Purge
 

1983 Kill 'em All
1984 Ride The Lightning
  Live In Toulouse
1986 Master Of Puppets
1987 The $5.98 Garage Days Re...
  Cliff'em All
1988 ...and Justice For Al...
1991 Metallica
1993 Live Shit Binge & Purge
1996 Load
1997 Reload
1998 Garage Inc
  Bay Area Thrashers
  Cunning Stunts
1999 S&m
  Whiskey In The Jar
  S&m
2000 I Disappear
2001 A Punk Tribute
2003 St Anger
  St Anger (tribute To The...
2004 The Unnamed Feeling
  Some Kind Of Monster
  Un An Et Demi De La Vie ...
  Metallic Attack: The Ult...
  Some Kind Of Monster
2006 The Videos - 1989-2004
  The Scorched Earth Orche...
  Master Of Puppets Revisi...
2008 The Day That Never Comes
  Death Magnetic
2009 Français Pour Une Nuit
  Orgullo, Pasión Y Gloria
2010 Six Feet Down Under
  Six Feet Down Under 2
  Live At Grimey's
2011 Live In Gothenburg
  Lulu
  Black Album 20th Anniver...
2012 Beyond Magnetic
  Quebec Magnetic
2013 Through The Never Soundt...
2016 A Tribute To Master Of P...
  Hardwired
  Hardwired... To Self-...
2019 Helping Hands…live & Aco...
  S&m2
2020 S&m 2
2023 72 Seasons
 

- Style : Annihilator, Slayer, Anthrax, Testament
- Membre : Suicidal Tendencies, Lou Reed
- Style + Membre : Megadeth
 

 Site Officiel (3337)

METALLICA - Load (1996)
Par ELK le 10 Juin 2024          Consultée 230 fois

Je dois vous faire un aveu : Load est finalement un album qui ne m'a pas déçu. Pourquoi ? Eh bien parce que, pourtant fan de la première heure du combo, je n'attendais en fait rien de cet album. J'avais compris que le Black Album sonnait la fin du METALLICA que j'avais tant chéri, et que la suite ne pourrait être, au mieux, que du même acabit.

Du coup, je me suis épargné les cinq années d'attente, la stupéfaction à la découverte de l'hideuse pochette et de l'invraisemblable photo du verso du disque qui à elle seule m'aurait cependant découragé de l'acheter. Et bien entendu j'ai largement évité l'écoute d'une galette presque totalement éloignée de ce qu'attendaient les 'Die Hard Fans' : une sorte de gros Rock ricain parsemé de riffs d'influences sudistes voire parfois bluesy et largement aseptisés et formatés pour plaire au plus grand nombre.

Je ne reprocherai jamais à un artiste d'essayer de gagner de l'argent, et encore moins de vouloir évoluer et emmener son public dans de nouvelles directions. Le problème avec cet album, c'est que METALLICA y abandonne complètement ses fans de la première heure, les laissant au mieux indifférents (c'est mon cas) au pire totalement désemparés. Chacun a le droit de jouer la musique qu'il souhaite, comme le groupe l'a répété à l'envie à la sortie du disque, mais encore faut-il le faire avec inspiration et conviction. Or, si le savoir faire n'a pas totalement disparu ici (comme ce sera le cas plus tard), l'inspiration et la capacité d'écriture du combo sont largement en berne. Certains riffs sont bons, certaines chansons passent mais dans un ensemble, au demeurant beaucoup trop long, c'est l'ennui et l'overdose qui prennent le dessus.

Bon, une réécoute attentive et la plus objective possible me permet de sauver du naufrage les trois singles (il n'y a pas de tubes ici) : "Ain't My Bitch" au refrain pas mal, "Until I Sleep" pas fantastique mais révélant une jolie montée en puissance et un bon chant de James et "Hero Of The Day" finalement pas mal du tout malgré la voix inhabituelle de James. En grattant un peu plus, je trouve quelques qualités à "The House Jack Built" avec un léger côté progressif voire à "King Nothing" et "Bledding Me" malgré leurs défauts. Toute la seconde partie de l'album, à partir de "Cure", est parfaitement indigeste, quelques riffs corrects venant simplement distiller l'espoir vite déçu d'un bon titre.

Le groupe a toujours du talent, James en tête malgré des tentatives vocales un peu limite. Lars fait preuve d'une sobriété bienvenue. Jason est cette fois audible alors que Kirk est un peu en pilotage automatique mais sort quelques solos corrects. Non, il manque clairement de l'inspiration ici, des bonnes chansons, des bons titres qui nous auraient convaincu que METALLICA avait bien fait d'évoluer et de sortir d'un Heavy-Thrash dont il avait repoussé et redéfini toutes les frontières.

Pour toutes ces raisons, Load mérite finalement le rejet qu'il a subi, et presque trente ans après une note de deux légèrement sévère mais qui reflète bien l'envie presque nulle que j'ai toujours eue de l'écouter.

A lire aussi en METAL par ELK :


Bruce DICKINSON
Accident Of Birth (1997)
La voie du métal




HAKEN
Fauna (2023)
Magnétisme animal


Marquez et partagez





 
   SASKATCHEWAN

 
   ELK
   KORAMA

 
   (3 chroniques)



- James Hetfield (chant et guitare)
- Lars Ulrich (batterie)
- Kirk Hammett (guitare)
- Jason Newsted (basse)


1. Ain't My Bitch
2. 2 X 4
3. The House Jack Built
4. Until It Sleeps
5. King Nothing
6. Hero Of The Day
7. Bleeding Me
8. Cure
9. Poor Twisted Me
10. Wasting My Hate
11. Mama Said
12. Thorn Within
13. Ronnie
14. The Outlaw Torn



             



1999 - 2024 © Nightfall.fr V5.0_Slider - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod