Recherche avancée       Liste groupes



      
VARIETE FRANCAISE  |  STUDIO

L' auteur
Acheter Cet Album
 


Joe DASSIN - Les Deux Mondes (1967)
Par ERWIN le 20 Septembre 2017          Consultée 309 fois

Une photo digne d'un président de la république ! Ce drapeau tricolore énorme derrière l'artiste américain ne laisse pas la place au doute, voilà qui s'adresse aux français ! On passe des rues de New York à l'imagerie française la plus évidente ! Fils d'émigré russe et hongrois, juif déraciné des USA, Joe montre ici son attachement à la nation française ! Evidemment cette démarche ne va pas passer inaperçu, et cet album va marquer le début de l'immense histoire d'amour entre le fils DASSIN et les ménagères de moins de 50 printemps hexagonales – je peux vous garantir que mes deux grands mères tombaient en pâmoison à chaque apparition de leur idole ! Du coup, avec ses deux mondes , nous allons faire moitmoit ! En effet, vous allez voir que la moitié des titres sont chantés en anglais, sa langue maternelle, celle de ses racines. et l'autre moitié en français, la langue de son pays d'adoption, tout ceci est finalement très logique ....

Le classique de cette livraison est bien entendu "Les dalton", en français dans le texte ! Complexe d'analyser une pareille composition avec 50 ans de retard. On peut penser à la carrière de CARLOS – pour lequel Joe va composer. Le texte est drôle, le rythme trépidant, on sort des domaines folk ou rock pour se concentrer sur la variété la plus efficace. Et ça marche ! Mais oui, ne la connaissez-vous tous pas ? On peut rire des paroles loufoques ou de l'aspect humoristique du package, en attendant, voilà un classique de la chanson française ! Pour le second classique, le traitement opéré par Joe avec "Marie-Jeanne" sur l'"Ode to Billie Joe" de Bobby GENTRY est fidèle à l'originale. Pour une chanson porteuse d'un tel message, c'était la moindre des choses, mais le sujet n'était pas si simple à aborder en cette ère gaulliste et plutôt conservatrice, nous sommes un an avant les événements de Mai 68... Joe DASSIN aura apporté sa petite pierre, il fallait le dire .

En ce qui concerne les titres chantés dans la langue de Molière, à part les 2 classiques déjà évoqués, il faut admettre que le reste évolue dans une veine variété, pas honteuse pour autant, mais dont la qualité reste encore à prouver. "Viens voir le loup" ou "Pauvre doudou" n'ont rien de bien mémorable. "L'ombre d'un doute" n'est pas plus fabuleuse. Et ce n'est pas avec "Tout bébé a besoin d'une maman" que cela va changer, malgré des paroles qui s'accordent remarquablement avec celles de "Marie-Jeanne". En revanche, on appréciera particulièrement l'esprit frondeur sur "Hello Hello", malgré des paroles à la limite du kitsch le plus total... Bah c'est aussi ce qui plaisait aux générations d'alors. On privilégiera donc l'anglais : "Paper heart" sonne EVERLY BROTHERS avec ses belles harmonies vocales, "The last thing on my mind" est certainement plus folk et rappelle les chansons à thèmes classiques du grand Bob DYLAN, pour lequel Joe a une véritable vénération.

On appréciera en revanche son culot sur l'adaptation proposée de "My funny Valentine", qui n'essaye pas de singer les versions antérieures intouchables de Frank SINATRA ou de Chet BAKER, Barbra STREISAND la reprendra elle aussi en 67, mais Joe n'a pas à rougir de ces diverses comparaisons. Il reste smooth, tout en ajoutant le charme qui fait la différence. Qui plus est, c'est aussi dans ce genre de contexte qu'on prend conscience des goûts et aspirations du chanteur, qui est bien plus qu'un chanteur de bluette. Dans le genre classique immuable, on trouve aussi dans cet album dédié à la France le standard "Saint James infirmary blues", dont on a perdu jusqu'au souvenir du compositeur, mais que l'immense Satchmo va se charger de populariser en 28... oui ça fait une paye ! Même analyse que pour la précédente, DASSIN la fait sienne avec une vraie maestria, suffisamment originale pour survivre face à la cohorte de versions existantes. Une petite merveille !

Point besoin d'être un grand analyste pour constater que les points positifs de l'album l'emportent aisément. Les deux classiques sortis en single restent indémodables, et les versions qu'il propose des standards de la musique populaire ricaine sont superbes, rien à dire. On peut éventuellement mettre un bémol sur les 4 titres en français qui n'auront pas passé le cap de la postérité, mais je préfère garder en mémoire le reste.

A lire aussi en VARIETE FRANCAISE par ERWIN :


Véronique SANSON
Le Maudit (1974)
Grande classe




Liane FOLY
Le Goût Du Désir (2008)
Beaucoup de goût... Quant au désir ...


Marquez et partagez





 
   ERWIN

 
  N/A



Non disponible


1. Les Dalton
2. Pauvre Doudou
3. Tout Bébé A Besoin D'une Maman
4. The Last Thing On My Mind
5. Saint James Infirmary Blues
6. L'ombre D'un Amour
7. Paper Heart
8. Marie-jeanne
9. Hello Hello
10. My Funny Valentine
11. Viens Voir Le Loup



             



1999 - 2017 © Nightfall.fr - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod