Recherche avancée       Liste groupes



      
PUNK-ROCK  |  STUDIO

Commentaires (3)
Questions / Réponses (1 / 5)
L' auteur
Acheter Cet Album
 

 

- Style : Virgin Prunes
- Membre : Leftfield, The Sex Pistols , Siouxsie And The Banshees, Magazine, Painkiller

PUBLIC IMAGE LIMITED - Public Image (first Issue) (1978)
Par ZARDOZ le 31 Octobre 2006          Consultée 3820 fois

Johnny Rotten, vous connaissez ? Non ? Mais si, le chanteur/glapisseur des Sex Pistols...
Hé bien, peu de temps après avoir quitté (sans regrets) les Sex Pistols, Rotten monta un autre groupe, celui-ci, Public Image Limited (ausi connu sous le nom de PiL), en reprenant son vrai nom, John Lydon. Embauchant le premier guitariste des Clash, Keith Levene, mais aussi un hooligan du nom de Jah Wooble à la basse (un grand pote de Sid Vicious), ainsi qu'un batteur qui changeait assez souvent (celui du disque s'appelle Jim Walker et il est Canadien), Lydon crée, avec PiL, un des premiers groupes de new wave.

Mais la musique de ce premier disque, incroyablement violente, reste quand même vachement punk. Pour exemple, le morceau-titre, "Public Image", où Lydon règle ses comptes avec les Pistols, Malcolm McLaren... radical ! "Low Life", où il s'en prend à un Sid Vicious pas encore mort, qualifiant sa vie de 'bourgeoisie anarchiste', bourgeoisie étant un gros mot pour les punks...
Et puis, "Attack", débutant sur ces quelques mots ravageurs : 'I dreamed, I used to dream, and I have to die'... total allume-gaz, du Radiohead avant Radiohead. Ne cherchez pas où Thom Yorke s'est inspiré pour sa façon si particulière de chanter, la réponse est dans le premier titre du disque, le long (9 minutes) et dévastateur "Theme", où Lydon ,sur une ligne de basse inoubliable et une guitare totalement destroy, répète 'Now I understaaaaand, and now I wish I could diiiiie...'. Terrifiant, littéralement.

PiL pourrait bien être un des premiers groupes de dub/techno : "Fodderstompf", dernier morceau du disque, presque 8 minutes, est un délire groovy (la basse, tueuse comme pour chaque morceau de l'album) où le groupe glapit 'We only wanted to be loved' sur une rythmique très discothèque.
A côté de ça, un titre comme "Annalisa", où John Lydon raconte l'histoire d'une jeune allemande de 15 ans enfermée par ses parents, qui la croient possédée, dans une cave, passe pour du pur punk sans concessions. De même que le fameux "Religion", pièce en deux parties (la première, courte, n'est composée que du texte, la seconde reprend le texte sur une musique démolisseuse) visant la religion anglicane, l'attaquant de toute part. Virulente, saignante, destroy, méchante, toute la rage des Pistols est là, juchée au plus haut, bien plus haut que ce que les Pistols l'avaient fait sur "Bodies" et "God Save The Queen".

Absolument saisissant, ce premier disque de Public Image Ltd est leur meilleur... avec le second, cette fameuse Metal Box. Mais la Metal Box proposera une musique dub new wave totalement novatrice, alors que ce premier disque, cette 'première sortie', comme il est indiqué sur la pochette montrant un Lydon presque angélique (trompeur, tout ça...) est sauvage et hargneux.
Indispensable.

A lire aussi en PUNK-ROCK :


GBH
Perfume And Piss (2010)
GBH, plus massif que jamais...




SUM 41
13 Voices (2016)
Sum 41 a trois guitares... et ça s'entend !


Marquez et partagez





 
   ZARDOZ

 
  N/A



- John Lydon (chant)
- Keith Levene (guitare)
- Jah Wooble (basse)
- Jim Walker (batterie)


1. Theme
2. Religion 1
3. Religion 2
4. Annalisa
5. Public Image
6. Low Life
7. Attack
8. Fodderstompf



             



1999 - 2017 © Nightfall.fr - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod