Recherche avancée       Liste groupes



      
ROCK  |  STUDIO

Questions / Réponses (1 / 1)
L' auteur
Acheter Cet Album
 


 

1978 Kingdom Of Madness
1979 Ii
2007 Princess Alice And Th...
2011 The Visitation
2012 On The Thirteenth Day
2014 Escape From The Shado...
2016 Sacred Blood "divine"...
 

- Style : Uriah Heep
- Membre : Tommy Heart
 

 Site Officiel (399)

MAGNUM - Sleepwalking (1992)
Par DAFKE le 13 Janvier 2007          Consultée 4504 fois

Tout d’abord, un mot sur la pochette. J’adore. Une chambre à coucher décorée par toutes sortes de symboles et de rappels de la carrière de Magnum. On peut s’amuser à retrouver tous les petits détails qui sont autant d’allusions à certains albums ou singles. Ca me rappelle la pochette de Somewhere in Time d’Iron Maiden. Par contre, au premier plan surgit de sa boite une marionnette de type Oncle Sam qui brandit son petit drapeau américain. Il semble que Magnum veuille persister dans sa conquête de l’ouest. Ca avait assez bien donné avec Goodnight L.A. donc, a priori, pas trop d’inquiétudes.

Pourtant, l’écoute de cet album reste dans ma mémoire la plus grande déception magnumienne de ma carrière d’amateur de ce petit groupe anglais.
Je me vois encore dans ma chambre à la première écoute et me réjouir du premier morceau Stormy Weather, un mid-tempo puissant et envoûtant. Il donne l’impression que les musiciens se trouvent dans un brouillard mystérieux. Vraiment une super chanson ! C’était donc dans de très bonnes dispositions que j’écoutais la suite. Too much to ask me laissa pantois, dans le genre chanson pop insipide c’est pas mal. Mais bon, c’est rythmé et donc ça passe encore. Celle-là je peux encore la pardonner me disais-je. Et puis patatras, on arrive déjà dans le fond du bateau avec You’re the One. Tout est inintéressant dans cette chanson qui est exaspérante par sa légèreté et son coté refrain « radio pour petite fille » (pardon pour toutes les petites filles du monde, j’en ai une d’ailleurs). Enfin bon, Magnum c’est pas Chantal Goya !

Ouf ! La quatrième chanson est bonne, j’avais eu chaud. Avec The Flood, on retrouve du rock et même de la créativité. Un début lent, un beau refrain, une accélération finale accompagné d’un solo de guitare et un roulement de batterie pour finir. Je m’accrochais a cet espoir et j’écoutais la suite.
Retour à un morceau catastrophique, une ballade sirupeuse à la limite de l’insupportable par sa naïveté : Broken Wheel ne vaut pas un clou. Et ça continue encore et encore dans la médiocrité, même si Just one more Heartbreak tente de secouer le cocotier, ça sonne faux. Les derniers morceaux de l’album ne font pas mieux et je préfère ne pas m’y attarder. Claviers inopportuns, saxophone mielleux ou refrains légers, non vraiment ça ne me plaisait pas du tout.

Aujourd’hui, alors que je réécoute Sleepwalking pour cette chronique, cela n’a pas changé. Bon, je vous autorise quand même a écouter The Long Ride, la dernière chanson, elle n’est pas si mal finalement. Un album uniquement pour les fans qui veulent tout connaître du groupe. Je mets quand même 2 sur 5 car il y a Stormy Weather et The Flood.

A lire aussi en ROCK par DAFKE :


MAGNUM
The Last Dance (1996)
Live presque parfait!




MAGNUM
Rock Art (1994)
L'art ou lard du rock?


Marquez et partagez





 
   DAFKE

 
  N/A



- Tony Clarkin (guitar & vocals)
- Bob Catley (lead vocals)
- Wally Lowe (bass guitar & vocals)
- Mickey Barker (drums)
- Mark Stanway (keyboards)


1. Stormy Weather
2. Too Much Too Ask
3. You're The One
4. The Flood
5. Broken Wheel
6. Just One More Heartbreak
7. Every Woman, Every Man
8. Only In America
9. Sleepwalking
10. Prayer For A Stranger
11. The Long Ride



             



1999 - 2017 © Nightfall.fr - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod