Recherche avancée       Liste groupes



      
MUSIQUE ELECTRONIQUE  |  E.P

Commentaires (3)
L' auteur
Acheter Cet E.P
 


 

- Style : M-ziq, Luke Vibert , Squarepusher, Autechre, Venetian Snares
- Membre : Mike & Rich
- Style + Membre : Caustic Window, Gak, Afx/lfo, Bradley Strider , Power-pill, Polygon Window, The Tuss , Afx
 

 Communauté Aphex Twin (715)
 Label Warp (780)

APHEX TWIN - Windowlicker (1999)
Par CHIPSTOUILLE le 17 Janvier 2007          Consultée 6636 fois

Je sais, cette pochette est troublante. Pourtant Richard D. James avait déjà fait fort avec ses précédentes visions cauchemardesques. Cette fois-ci, il a en effet tiré le gros lot en collant son visage au sourire sadique sur une bimbo à la poitrine trop volumineuse pour être honnête, avouons-le… Après avoir défiguré des enfants dans ses EP Boy/Girl et Come To Daddy I et II, APHEX TWIN récidive donc de nouveau avec un EP, le quatrième consécutif, du nom de Windowlicker.

Le morceau éponyme, lécheur de fenêtre une fois traduit, assemble une mélodie relativement simpliste, faite de notes chaudes et sensuelles associées à des voix masculines et féminines du même acabit. Une dernière voix aiguë et sardonique traverse le tout, dans la veine des trips malsains du double EP précédent. Au milieu de tout ceci, un « j’aime faire des craquettes au chien » (mouais, "craquettes" ?) en français dans le texte s’il vous plait et une batterie de rythmes lents mais à la tessiture toujours aussi variée, parfois comme si la boîte à rythme avait un dysfonctionnement. Le tout est réglé comme du papier à musique, et fait prodigieusement bien son effet, notamment la sortie en fin de piste sur des notes volumineuses et saturées assez planantes (pour rester correct, mais il suffit d'écouter le morceau pour comprendre la métaphore musicale...). Je vous conseille une fois de plus le clip, malsain vous dis-je, pour adultes consentants bien évidemment.

Le second titre de l’album, une formule mathématique absconse que mes quelques connaissances dans le domaine ne parviennent pas à identifier, dessine une panoplie de rythmes rapides drilln’bass, sans mélodie ou grande innovation notable, dans la droite lignée de ce qui figurait sur les efforts précédents. L'originalité du titre résiderai dans des images cachées qu'il serait possible de décrypter, ce qui musicalement est totalement dénué d'intéret. Le dernier, « Nannou », moins anecdotique, forme une mélodie rythmée dans l’écrin d’une boîte à musique, assez remarquable au demeurrant.

Le gros inconvénient, finalement, ce n'est pas la qualité des morceaux, c’est l’intérêt d’ensemble de l’EP. Les trois titres n’ont rien en commun, j’aurais d’ailleurs plus envie de parler de single finalement. APHEX TWIN semble ne pas vouloir se conformer aux formats musicaux standard (l’album – oui enfin un album – suivant s’étale sur deux CD…), mais à trop vouloir s’écarter de l’heure classique d’écoute, on s’y perd et le tout manque cruellement de cohérence. Cet EP est donc une pierre de plus à l’édifice assez chaotique du génie de la musique électronique. Le délire est simplement sans direction particulière, Windowlicker est donc tout aussi indispensable et inutile que ses prédécesseurs à l'image du sticker "parental advisory, explicit content" figurant sur la pochette, censé prévenir son côté choquant.

A lire aussi en MUSIQUE ELECTRONIQUE par CHIPSTOUILLE :


JUNO REACTOR
Labyrinth (2004)
Bullet-time trance

(+ 1 kro-express)



HALLUCINOGEN
The Lone Deranger (1997)
On remet ça


Marquez et partagez





 
   CHIPSTOUILLE

 
   SEIJITSU

 
   (2 chroniques)



- Richard D. James (tout ?)


1. Windowlicker
2. Delta De M Indice I Puissance -1 = -a Sommme De N
3. Nannou



             



1999 - 2017 © Nightfall.fr - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod