Recherche avancée       Liste groupes



      
VARIETE FRANCAISE  |  STUDIO

L' auteur
Acheter Cet Album
 


Nino FERRER - La Désabusion (1993)
Par ERWIN le 7 Août 2019          Consultée 238 fois

Après avoir marché sur la peau de banane de son treizième album – il a tout fait pour -, Nino FERRER s'est éloigné du showbiz français et s'est retiré à la campagne dans sa propriété de la Taillade, et a troqué sa guitare pour des pinceaux. Il a aussi demandé et obtenu la nationalité française afin de pouvoir enregistrer sa propre version de la Marseillaise pour le bicentenaire de la révolution. L'artiste n'est pas à plaindre, ses nombreux succès lui ont garanti à vie une aisance financière conséquente. Cela fait donc dix ans qu'il a renoncé à sa carrière discographique, alors cette ultime tentative de renouer avec la chanson, comment l'analyser ? Une peinture moderne de son cru, un titre qui choque par son pessimisme... L'artiste dit juste avoir à nouveau envie de chanter... Allons-y pour un dernier tour de chant !

Plusieurs titres sont "amusants", Nino s'est mis en paix avec cet aspect des choses, c'est bien ! "Notre chère Russie" est une suite de termes mis bout à bout sensés représenter la Russie. Sur un rythme tressautant et chaloupé, qu'il donne envie de reprendre avec lui. Plus funky, "Marcel et Roger" est en forme de plaisanterie puisque les paroles ne sont que des prénoms. Nino renoue donc avec la tradition de ses classiques "amusants", ça rend bien. Avec "La danse de la pluie", on nage en plein délire, assez drôle !

Désabusé est probablement le terme le plus exact pour décrire les sentiments de l'artiste quand il se retourne sur son passé. Alors "La désabusion" porte ô combien son titre avec prestance. C'est un chti blues aux intonations chacha lent et moderne, le chant de Nino est linéaire et se veut sans doute plus smooth que d'ordinaire. L'ensemble sonne pas mal. Evidemment Micky Finn y manie remarquablement sa six cordes. Variété aux fausses allures de rocksteady "Le bonheur" permet à nouveau à Nino d'imposer sa griffe si spéciale. Très sympa, guitare et clarinette en plus pour faire de ce titre un des must de cette livraison.

C'est un petit retour en terre sud américaine que propose "Arriba Samian", les paroles sont drôles et le rythme très réussi. Et nous voici à reprendre la "Rondo Alla turca" du grand Wolgang Amadeus sur "L'année Mozart ". Ce n'est pas vilain, un exercice de style auquel il faut oser se frotter, pas si simple, et le résultat est plutôt agréable. Puis on dirait BECAUD ou NOUGARO sur "Piano Jazzy", jazz comme il se doit. "Ma vie pour rien" est la reprise de son standard de 67. Elle est tout à fait honorable, l'orchestration plus moderne la rend fort belle. Ca part dans tous les sens !

On replonge dans les sixties avec le "Blues en fin du monde", le rythme entêtant et simpliste rend super bien. Du pop rock de fort belle extraction. Enfin, c'est un piano presque SHELLERien qui introduit "Trapèze volant", un titre touchant qui ne ressemble à aucun autre de sa carrière. Un petit coté épique s'en dégage, Nino s'y décrit en éléphant, il faut admettre que c'est une réussie totale. On pourrait comparer cette chanson à du BASHUNG, et la gratte est à nouveau bien délirante.

Malgré la sortie conjointe de l'album de reprise La vie chez les automobiles ainsi que du live Café at Henri's deux ans plus tard, ce disque est le véritable chant du cygne de Nino FERRER. Il ne sortira presque plus de sa propriété, entouré par sa famille. Son caractère est cependant toujours aussi complexe et nombreux sont les témoignages qui le décrivent malheureux, rongé, stressé. Le décès de sa maman le laisse dans le désespoir le plus total et il se suicide quelques jours après d'une balle en plein cœur, au beau milieu d'un champ ou il aimait admirer la vue. Ainsi s'achève le tour de piste de cet artiste original et visiblement peu adapté aux vicissitudes d'un monde moderne qu'il n'aura eu de cesse de critiquer. L'apport de Micky Finn est notable, les compos sont modernes, l'album vaut un solide 3.5, je le conseille.

A lire aussi en VARIETE FRANCAISE par ERWIN :


Julien CLERC
A Nos Amours (2017)
Toujours là !




Julien CLERC
Double Enfance (2005)
Hexagone exotique


Marquez et partagez





 
   ERWIN

 
  N/A



Non disponible


1. Notre Chère Russie
2. La Désabusion
3. Le Bonheur
4. Blues En Fin Du Monde
5. Arriba Samian
6. La Danse De La Pluie
7. Marcel Et Roger
8. Trapèze Volant
9. Piano Jazzy
10. Ma Vie Pour Rien
11. L'année Mozart



             



1999 - 2019 © Nightfall.fr - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod