Recherche avancée       Liste groupes



      
VARIETE FRANCAISE  |  STUDIO

L' auteur
Acheter Cet Album
 


Nino FERRER - La Carmencita (1980)
Par ERWIN le 23 Juillet 2019          Consultée 317 fois

Pour son dixième rendez-vous avec les masses mélomanes, Nino FERRER pose en gentleman farmer, chapeau vissé sur la tête, un look qu'il aime arborer, le style dont on se souvient aujourd'hui. Un dixième album, ce n'est pas rien, surtout si on se positionne à l'orée des années quatre-vingt. On se souvient d'ailleurs des dernières expériences en date du chanteur. On serait logiquement en droit de s'attendre à de la new wave matinée de funk, personne ne serait vraiment étonné. Diantre, mais que vois-je ? La plupart de ces titres me sont connus, sans être les plus marquants de la carrière du bonhomme, voilà qui est surprenant ! Cet album se poserait donc en forme de best of ? Ou de réinterprétations ?

Cela dit, il y a aussi un peu de sang neuf dans cette rondelle. Ouais... deux titres, pas une indigestion ! Ainsi, l'éponyme "La Carmencita" est un très joli slow, tout calme et ambient, avec pas mal d'effets typés eighties - tiens donc – un synthé Jarrien qui annonce les rendez-vous à venir. Six ans plus tard ! Mignonnet mais pas transcendant car un peu atone, comme plongé dans une transe sous hallucinogène. Le blues très new orleans qu'est "La maison Tontaine et tonton" est en revanche tout à fait charmant. On l'écoute avec beaucoup de plaisir de bout en bout. Très recommandable, avec Nino qui annonce Micky Finn au solo pour un instant de bravoure à la six cordes !

La seule nouvelle version que je recommande est celle des "Cornichons" qui scintille d'un jazz très sympathique rappelant à l'artiste ses premières amours en compagnie du géant Estardy et de Bennet. Cool ! Mais pour le reste, c'est beaucoup moins évident. Et pour débuter : que signifie donc "Prélude et mort de Mirza" ? On craint le pire et on a raison. En dix-sept secondes, l'artiste règle son compte à son premier immense succès, une arme se charge, tire, un chien gémit "Ah la sale bête" en guise de commentaire ! Voilà en quelques mots ce que Nino pense de ce titre ! Même BOWIE n'aura pas mis à mort son "Let's dance" ! FERRER était un artiste très particulier, qui souhaitait être reconnu pour ses talents d'auteur-compositeur. Pour lui, "Mirza", ça ne le faisait pas, et il le prouve net, c'est sur microsillon !

Un autre de ses grands classiques passe à la moulinette : "Je voudrais être noir", très très différente, avec un sax qui virevolte dans tous les sens. Cette redite est plus rock, avec une orchestration bien plus moderne. Mais était-ce vraiment nécessaire ? Certes, la version plus moderne de "L'Angleterre" se tient pas mal avec sa gratte funky, mais n'apporte pas grand chose à la compo au final, qui sonnait déjà très soul, et dont l'esprit me semblait plus authentique.

Deux titres sont extraits de Blanat, en version française cette fois-ci. La guitare de "Petite Lili", très agressive, œuvre aussi dans un son typique des années quatre-vingt. Sacré Nino, on te reconnaît bien là ! Beaucoup de solo et un chant somme toute assez froid. On va dire qu'elle est plus moderne que celle en anglais parue l'année précédente. "Michael et Jane" voit une basse gargantuesque driver le titre façon eighties, moins sympa que la première version, car elle perd tous ses aspects psychédéliques.

On reste clairement sur notre faim ! C'est dommage car cette "maison tontaine et tonton" avait une certaine classe. On ne peut considérer cet album au même titre que les autres dans la discographie de Nino FERRER. Les réinterprétations sont sympas, mais en grande majorité inutiles. Seule celle des "Cornichons" surnage. On était en droit d'attendre mieux de l'artiste en ce début de décennie eighties, qui sera pour lui une véritable traversée du désert.

A lire aussi en VARIETE FRANCAISE par ERWIN :


Liane FOLY
Les Petites Notes (1993)
Volupté.




Yves DUTEIL
La Langue De Chez Nous (1986)
Ouvrez vos ailes !


Marquez et partagez





 
   ERWIN

 
  N/A



Non disponible


1. Les Cornichons
2. Petite Lili
3. Carmencita
4. Prélude Et Mort De Mirza
5. Michael Et Jane
6. Pour Oublier Qu'on S'est Aimé
7. L'angleterre
8. Je Voudrais être Noir
9. La Maison Tontaine Et Tonton



             



1999 - 2020 © Nightfall.fr - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod