Recherche avancée       Liste groupes



      
POP  |  STUDIO

L' auteur
Acheter Cet Album
 

 

- Style : Suede
- Style + Membre : The Smiths

MORRISSEY - I Am Not A Dog On A Chain (2020)
Par RICHARD le 20 Novembre 2022          Consultée 233 fois

I Am Not A Dog On a Chain est arrivé comme ça, sans crier gare, un jour de mars 2020, au commencement de la pandémie de COVID. C'est sans conteste une surprise car l'Anglais semblait dorénavant prendre plaisir davantage à choquer encore un peu plus la bienséance qu'à proposer de la musique et des albums qui tiennent véritablement sur la longueur. Ce n'est pas en soi une nouveauté. Que l'on se souvienne de sa haine envers la famille royale, THATCHER, les adorateurs d'un bon steak saignant, la cuisine chinoise ou le système scolaire de son pays. On pouvait trouver ses prises de positions frontales, stériles, mais elles n'étaient pas nécessairement clivantes, voire puantes. Puis son rapprochement avec le Front National anglais, ses déclarations sur le nombre supposé trop important d'immigrés en Angleterre entre autres ont sapé peu à peu la confiance des fans, même les plus endurcis. Un pas supplémentaire était franchi. Faut-il séparer l'homme de l'artiste, vaste débat ? MORRISSEY a toujours laissé l'auditeur libre de faire son choix.

C'est peu de dire qu'avec près de quatre décennies artistiques au compteur, le Moz n'attend plus grand-chose de quiconque et ses auditeurs fidèles, de lui, guère plus non plus. L'Anglais semblait pourtant pris paradoxalement d'une boulimie artistique puisqu'en moins de trois ans, il sortit trois albums dont certes un album de reprises (Californian Son). Ce nouvel album est sans conteste une surprise qui présente 'la diva' sous un autre jour : celui qui ne craint pas de sortir musicalement de ses habitudes de pop frondeuse et racée quatre étoiles. Les deux premiers titres qui entament ce nouvel effort sont pour qui connaît la discographie du Mancunien forcément surprenants. Qu'il réussisse encore à innover sur le plan musical est plutôt heureux, à défaut de séduire maintenant autrement.

La trame electro qui enveloppe les dynamiques "Jim Jim Falls" et "Love Is On Its Way Out" désarçonne car elle est naturellement totalement étrangère au monde du Moz, mais ceci fonctionne bien et sa voix inimitable de crooner désabusé et revenu de tout emporte le reste. Cette agréable sensation et ces sonorités atypiques atteignent leur paroxysme sur l'excellent "Knockabout World" où MORRISSEY, épaulé par une lumineuse guitare et des claviers aux effluves 80's, démontre encore une fois l'étendue de son talent vocal et d'écriture. On a l'impression d'avoir devant nous un artiste accompli qui se sent enfin libre, enfin lui-même. Si l'Anglais désire surprendre, ceci fonctionne, mais pas toujours dans le sens que l'on attend de lui. En effet, que penser du long, pénible et particulièrement fade "Bobby, Don't You Think They Know?" sur lequel Thelma Houston (spécial dédicace au KINGBEE) pose sa voix ? Une lubie de plus du Mancunien enfin assouvie sans doute. Tant mieux pour lui et tant pis pour nous.

Heureusement, il est pour moi le seul morceau sans consistance notable de I Am Not a Dog On a Chain. Le reste expose un MORRISSEY plutôt en forme, faussement léger, alternant évidence pop et ambiances plus léchées. L'éponyme par son rythme joueur un brin rockab et ses paroles loin d'être correctes ramène l'auditeur aux grandes heures de l'artiste poil à gratter. "What Kind of People Live in These Houses?", par la grâce de sa mélodie efficace et ses guitares inspirées, nous rappelle quant à lui pourquoi à ce moment précis Momo compte encore. Il ose tout et c'est même à ça qu'on le reconnaît. Qui peut mis à part lui se remémorer en effet comme dans "Once I Saw The River Clean" ses sorties d'enfance en ville avec sa mamie, les enrobant de pulsations electro qui rendent la chose pertinente ou risible ? C'est aussi ceci MORRISSEY. Derrière les déclarations au vitriol, il y a souvent ce côté émouvant qui confine à un ridicule touchant. Un peu comme avec l'ample et émouvant "My Hurling Days Are Done" où sans doute pour l'un de ses derniers titres notre Anglais préféré expose de nouveau son inaptitude au bonheur avec classe.

MORRISSEY est définitivement insaisissable. Lorsqu'on n'attend plus rien de lui, il nous propose un album de très bonne facture, varié, surprenant. I Am Not a Dog On a Chain n'est en rien représentatif de la carrière de l'Anglais. C'est sa réussite et sa force. Il en devient ainsi une référence pour lui mais aussi pour une certaine idée d'une pop originale, décomplexée et sans contrainte. Merci mille fois !

A lire aussi en POP par RICHARD :


LIFE ON VENUS
Encounters (2017)
Dream pop russe de qualité




RISE AND FALL OF A DECADE
Noisy But Empty (1992)
Pop subtile d'un grand groupe oublié


Marquez et partagez





 
   RICHARD

 
  N/A



Non disponible


1. Jim Jim Falls
2. Love Is On Its Way Out
3. Bobby, Don't You Think They Know?
4. I Am Not A Dog On A Chain
5. What Kind Of People Live In These Houses?
6. Knockabout World
7. Darling, I Hug A Pillow 4
8. Once I Saw The River Clean
9. The Truth About Ruth
10. The Secret Of Music
11. My Hurling Days Are Done



             



1999 - 2022 © Nightfall.fr V5.0_Slider - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod