Recherche avancée       Liste groupes



      
FOLK  |  SINGLE

L' auteur
Acheter Ce Single
 



Taylor SWIFT - The Man (live From Paris) (2020)
Par MARCO STIVELL le 1er Mars 2020          Consultée 422 fois

Taylor SWIFT a toujours eu ce côté pop qu'on qualifie de putassier, consensuel si l'on veut être plus "smart". Et pourtant, elle a aussi gardé ce truc qui fait que, non, elle n'est pas comme les autres. Une "fille à guitare" à l'origine, chantant de la folk-variété-country, qui pouvait être taxée de trop facile par certains, et qui a choisi de s'orienter vers la pop actuelle encore plus facile et sur le versant féminin, où les cuissardes, autant que le traitement électronique et le message socio-politique, dominent.

Celui de "The Man" met en exergue la souffrance endurée par les femmes afin d'arriver à accomplir quelque chose que les hommes peuvent considérer à leur propre niveau. En appuyant donc sur les vieilles rengaines patriarcales qui ont la vie dure, ce message a été bien reçu et soutenu depuis la sortie du dernier album de SWIFT, Lover, à l'automne dernier. Surtout qu'il y a eu un clip pour cette chanson et une nouvelle performance de la part de la chanteuse, grimée en homme, costard et barbe compris, de façon méconnaissable jusqu'au générique de fin.

La chanson d'origine, en dehors de son message, n'est elle aussi qu'une rengaine de plus dans l'océan pop actuel, tellement froid et inhumain du point de vue musical qu'il ne faudrait pas s'y attarder davantage que le reste. Oui mais, comme dit plus haut, c'est Taylor SWIFT dont on parle, et la chanson a vraiment un truc. Musicalement, l'intérêt reste très limité, mais la chanteuse arrive à faire en sorte qu'on l'écoute quand même, sans dédaigner comme d'autres. Elle est forte, et cela fait plus de dix ans maintenant qu'elle est toujours au sommet.

C'est peut-être aussi parce qu'elle reste cette "fille à guitare" simple, au-delà des gros moyens de la pop électro et du gigantisme des stades. Son dernier single en téléchargement nous le rappelle. Capturée à Paris pendant un concert, la version acoustique de "The Man" montre Taylor SWIFT "naked", "to the bone" comme disent les Anglais et les Américains. "Nue", "dépouillée" : une guitare, un micro, mais avec quand même le public autour.

En soi, cela rend toujours bien, et la chanson s'en trouve totalement changée. On retrouve le rythme caractéristique du zouk bien ancré dans le jeu des accords, on serre un peu les dents, mais bon, c'est Taylor SWIFT. Le chant, quant à lui, se conformise bien aussi en se servant du message de la chanson pour balancer une sauce rap. À leur grande époque, Joan BAEZ et Joni MITCHELL faisaient du folk mais ne chantaient pas du rock. Aujourd'hui, si on veut être un peu rebelle, il faut faire du rap, ou vouloir que ça sonne tout comme. Dans ta face, minable ! Mais bon, c'est Taylor SWIFT...

Et c'est Taylor SWIFT qui, en un tournemain et une pompe antillaise dans la guitare tout ce qu'il y a de plus commune, met le public dans sa poche. Le pont de la chanson, particulièrement dur dans sa verve, suscite un long silence (avant reprise finale du refrain) qui ne fait que mieux renforcer le délire de la foule face à ce qui reste son idole et avec qui il chante en choeur le reste du temps. Elle est forte, on vous l'a dit ! La chanson, même acoustique, est un gros "sans plus" pour votre serviteur, mais on a écouté, et grâce à la personnalité de la chanteuse, il n'y a pas à regretter.

A lire aussi en FOLK par MARCO STIVELL :


SUROîT
Bercer L'amer (2014)
Au large et au top.




Richard THOMPSON
Pour Down Like Silver (avec Linda Thompson) (1975)
Aussi simple que magistral


Marquez et partagez





 
   MARCO STIVELL

 
  N/A



- Taylor Swift (chant, guitare acoustique)
- Le Public Parisien


1. The Man



             



1999 - 2020 © Nightfall.fr V5.0_Slider - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod