Recherche avancée       Liste groupes



      
HEAVY METAL  |  LIVE

L' auteur
Acheter Cet Album
 


 

- Style : Ghost, Who Cares, Blue Öyster Cult, Scorpions, Judas Priest, Orchid
- Membre : Tommy Heart , Brian May , Rainbow, California Breed, Whitesnake, The Dead Daisies , Bill Ward , Emerson, Lake & Palmer, Uriah Heep, Ian Gillan , Glenn Hughes , Deep Purple, Electric Light Orchestra, Jethro Tull, The Move
- Style + Membre : Kiss, Dio, Ozzy Osbourne , Msg, Tony Iommi
 

 Le Fan-site Le Plus Complet Du Monde (935)
 Site Officiel (484)
 Heaven & Hell (black Sabbath Feat. Dio) (443)

BLACK SABBATH - Live At Hammersmith Odeon (2007)
Par RED ONE le 19 Juin 2012          Consultée 1878 fois

2007 fut une année réellement fantastique pour tous les fans de BLACK SABBATH. Finies les tournées ennuyeuses et les Ozzfests inintéressants à répétition, au placard également la sécheresse discographique du début des années 2000 ! Ronnie James Dio est enfin de retour pour le meilleur en cette année 2007, même si le groupe arbore désormais un nouveau nom de scène, HEAVEN & HELL. Après la sortie de la géniale compilation The Dio Years en cette même année, qui remettait au goût du jour les quatre albums publiés par BLACK SABBATH en compagnie de Ronnie James Dio entre 1980 et 1992, Tony Iommi réitère l'expérience déjà entreprise avec l'album Past Lives en 2002 et exhume un live inédit de ses archives, quelques mois avant de publier le fantastique live enregistré par HEAVEN & HELL en mars de cette même année 2007 au Radio City Music Hall de New York ... Une grande année, vous dis-je.

Précisons-le cependant d'emblée : l’édition originale de Live At Hammersmith Odeon n'est sortie qu'en série limitée à 5000 exemplaires numérotés et a été conçu dès son origine comme un produit collector réservé aux fans les plus mordus. Avant même d'avoir eu le temps de dire ouf, les 5000 exemplaires ont été vendus de par le monde et du même coup, cet album est devenu indisponible dans la journée même qui a suivi sa commercialisation. Il a heureusement été rapidement possible d'écouter ce disque sur Internet via différents sites de partage de musique en ligne, mais bon vous avouerez que c'est un peu frustrant de ne pas pouvoir le posséder en vrai, d'autant plus que la pochette de l'album est vraiment superbe. Heureusement, l'album a été réédité en 2010 en temps que CD bonus de la version deluxe de l’album Mob Rules, mais bon là encore, le plaisir de posséder l'exemplaire original n'y est pas ... Mais passons sur ces considérations matérialistes !

Live At Hammersmith Odeon, bien que sorti en 2007, est donc un album live enregistré 25 ans plus tôt, durant la tournée Mob Rules qui se déroula à cheval entre 1981 et 1982. Un live avait déjà été tiré de cette tournée mythique, le célèbre mais controversé Live Evil (1982). Controversé car, souvenez vous, un stupide imbroglio entre Dio et Iommi sur fond de divergences quand au mixage de ce disque causa la séparation brutale du groupe en 1982 et le départ de Ronnie vers d'autres horizons. Mais Live Evil avait été enregistré aux Etats Unis pendant l'année 1982 (sois la fin de la tournée), alors que ce nouveau live issu de la même tournée a été capté à la maison, en Angleterre, au mythique Hammersmith Odeon de Londres. Cependant, à l'instar de Live Evil, ce ne sont ici pas un mais plusieurs shows qui sont ici retranscrits, donnés entre le 31 décembre 1981 et le 2 janvier 1982. Le groupe avait toutefois joué plus de trois jours de suite au Hammersmith, puisque deux autres concerts dans cette même salle ont également été donnés les 3 et 4 janvier 1982.

La salle du Hammersmith Odeon est, s'il est encore besoin de le rappeller, un lieu magique pour la plupart des grandes formations rock britanniques, et un grand nombre d'entre elles y ont joué. Je pense notamment d'abord à MOTÖRHEAD, c'est normal, mais on pourrait également citer les BEATLES, IRON MAIDEN, MARILLION, DIRE STRAITS, DEEP PURPLE, et bien évidemment VENOM qui sera interdit de concert au Hammersmith Odeon pendant un an après avoir accidentellement incendié le plafond avec ses effets pyrotechniques ... BLACK SABBATH, groupe majeur du rock britannique, y règne donc ici en maître et y reviendra souvent dans la suite de sa carrière. Le méconnu mais néanmoins fort recommandable Cross Purposes Live (sorti en 1995) sera d'ailleurs enregistré aussi dans cette salle.

Qu’en est-il de la musique, ici ? Une fois passée l’angoissante introduction "E5150" (que l’on retrouvera 25 ans plus tard lors des concerts de HEAVEN & HELL), le groupe attaque avec le génial tube "Neon Knights", et tout de suite on comprend en quoi Live At Hammersmith Odeon surpasse réellement Live Evil : le son est puissant, magnifié, parfaitement mixé et mastérisé. Chaque musicien est mis en avant de façon exemplaire, aucune controverse n’est possible ici. Non, rassurez-vous, ce live ne sonne pas comme un bootleg, loin s’en faut. Nous sommes même franchement loin du Live At Last de 1980 ... Cette perfection du son, qui rend enfin justice aux enregistrements de la période Dio "classique" (c'est-à-dire les années 1980-1982), nécessite à elle seule l’achat de ce live.

Live At Hammersmith Odeon pourrait cependant apparaître comme une simple version améliorée de Live Evil au niveau du son, mais rassurez vous il n’en est rien. L’album présente ainsi son lot d’inédits en terme de contenu : nous avons ainsi droit à des pépites telles que Country Girl" (jouée ici dans son intégralité, et non comme simple introduction comme ce sera le cas en 2009) et surtout "Slipping Away", morceau oublié de l’album Heaven And Hell, qui avait tout le potentiel pour devenir un classique du groupe mais qui n’a pas tenu la route face aux "Neon Knights" et autres "Die Young". La période Ozzy Osbourne est pour sa part représentée par six titres, évidemment toujours les mêmes puisque comme je l’ai déjà dit dans la chronique de Live Evil, Ronnie n’acceptait de reprendre qu’un nombre limité de titres du répertoire de son prédecesseur. Pas d’innovations donc de ce côté-là, malheureusement ...

Mais on s’en accommodera ! Car la puissance et la force déployée sur ce live exemplaire, la qualité impressionnante de l’enregistrement suffisent à eux seuls à justifier la note maximale accordée à ce live revenu d’entre les morts pour cause de résurrection récente. Live At Hammersmith est un disque plus que recommandable, obligatoire pour tout fan de la période Ronnie James Dio. Le seul problème est évidemment sa rareté, puisque comme je l'ai dit plus haut, son pressage originel en série limitée est depuis longtemps épuisé et il faut donc désormais se rabattre sur la réédition deluxe de l'album Mob Rules, où il figure en second CD bonus, pour espérer se le procurer.

Un live fantastique, par un line-up de légende !

A lire aussi en HARD ROCK par RED ONE :


Ozzy OSBOURNE
Diary Of A Madman (1981)
Ozzy devient fou. Tous aux abris !!!




GRAVEYARD
Hisingen Blues (2011)
La relève stoner/psyché venue de Suède !

(+ 1 kro-express)

Marquez et partagez





 
   RED ONE

 
  N/A



- Ronnie James Dio (chant)
- Tony Iommi (guitare)
- Geezer Butler (basse)
- Vinny Appice (batterie)
- Geoff Nicholls (claviers)


1. E5150
2. Neon Knights
3. N.i.b.
4. Children Of The Sea
5. Country Girl
6. Black Sabbath
7. War Pigs
8. Slipping Away
9. Iron Man
10. The Mob Rules
11. Heaven And Hell
12. Paranoid
13. Voodoo
14. Children Of The Grave



             



1999 - 2017 © Nightfall.fr - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod