Recherche avancée       Liste groupes



      
HARD ROCK  |  STUDIO

Commentaires (6)
L' auteur
Acheter Cet Album
 


 

1972 Blue Öyster Cult
1973 Tyranny And Mutation
1974 Secret Treaties
1975 On Your Feet Or On Your ...
1976 Agents Of Fortune
1977 Spectres
1978 Some Enchanted Evening
1979 Mirrors
1980 Cultösaurus Erectus
1981 Fire Of Unknown Origi...
1982 Extraterrestrial Live
1983 The Revölution By Nig...
1985 Club Ninja
1988 Imaginos
1992 Bad Channels
1994 Cult Classic
1995 Workshop Of The Telescop...
1998 Heaven Forbid
2001 Curse Of The Hidden M...
2002 A Long Day's Night
2020 The Symbol Remains
  Live At Rock Of Ages Fes...
 

- Style : Black Sabbath, Ghost, Ted Nugent
- Membre : Ozzy Osbourne , Buck Dharma , Dust
- Style + Membre : Dio
 

 Site Officiel (2287)

BLUE ÖYSTER CULT - Club Ninja (1985)
Par ERWIN le 9 Juillet 2012          Consultée 4765 fois

Après l’échec commercial de Revolution By Night, leur dernier album en date, le culte de l’huître bleue doit rebondir. L’accent est mis sur la production et les boss de Columbia libèrent un paquet d’oseille pour permettre à nos intellos d’enregistrer dans les meilleures conditions. Hélas, ces objectifs ne sont pas atteints. Signalons en outre que notre bon Eric Bloom, alors 3ème dan de Karaté, ne trouve rien de mieux pour l’occasion que de se fringuer en émule de Bruce Lee, armé d’un nunchaku, tout à fait ridicule malgré une époque qui permettait les pires turpitudes en matière de look. Personne n’est parfait. Mais la pochette est mignonette et bien dans le ton du dessin animé Heavy Metal paru quelques années auparavant. Cet album signe la fin définitive du BLUE OYSTER CULT dans sa formation originelle –départ d’Allen Lanier, après celui d'Albert Bouchard - et son statut de dinosaure du hard va en prendre un coup. Le vieux Sandy Pearlman est en revanche toujours à la console.

Plusieurs singles ont été tirés de l’album pour tacher d’envahir les ondes radions après le succès encore récent de "Burnin For You", mais ils feront chou blanc. "Dancin In the Ruins" est le premier : Buck Dharma au chant, une petite mélodie pas désagréable, un refrain AOR en diable, sympa mais sans grande originalité.Nous sommes bien loin de la classe de "Take Me Away" sur le précédent album. Mais signalons le superbe solo du guitar hero. "White Flags" présente quelques similarités avec les compos de la vierge de fer, c’est assez réussi. J’avais totalement oublié ce titre, et j’en reste étonné, d’autant que le chant d’Eric est comme à l’accoutumée, exceptionnel, avec un Hammond carrément purplelien. Cela dit, mettez Bruce au chant et vous aurez l’impression d’entendre du IRON MAIDEN, je suis formel. Ces deux titres sont donc offerts par des compositeurs professionnels.

"Make Rock Not War" est un pur produit de Hard FM, très proche des thèmes alors développés par l'Irlandais Gary MOORE. C’est Bob Halligan qui la compose ainsi que "Beat'em Up" au ton dans la mouvance des eighties. Ces titres sympas ont terriblement vieilli, alors que les compos du CULT sont restées plutôt jeunettes.

Le guitariste soliste anime une bonne moitié de chansons : "Perfect Water" est un joli exemple de rock californien burné comme il aime à les faire. "Spy in the House of the Night” est un brin entendue, mais agréable. "Madness to the Method" s'avère la pièce épique de l’opus. Buck la mène de bout en bout. Je suis à nouveau surpris. Cet album n’a que fort peu tourné sur ma platine à l’époque et je reste étonné de la qualité des compositions. Et quel solo mes aiëux ! La preuve que lui aussi sait faire du shred. En revanche, tous les shredders réunis n’ont pas un centième des capacités mélodiques de Donald 'Buck Dharma' Roeser, grand maître de l’instrument devant lequel je m’incline avec ferveur.
Enfin, "When the War Comes", dont Joe et Buck se partagent le chant, est un morceau très ambiancé où l’on ressent d’évidentes influences purpleliennes à nouveau.


Je pensais faire de cet album le moins bon du B.Ö.C. Je me rends compte qu’il n’en est rien, et que les qualités sont bel et bien toujours présentes, plus que jamais. J’ai changé d’avis. Il faut croire que mon jeune moi-même avait des goûts pas si sûrs. Un 3/5 mérité.

A lire aussi en HARD ROCK par ERWIN :


ROSE TATTOO
Rock'n'roll Outlaw (1978)
Entre cuites et bagarres




MOUNTAIN
Nantucket Sleighride (1971)
La montagne et le baleinier


Marquez et partagez





 
   ERWIN

 
  N/A



Non disponible


1. White Flags
2. Dancin In The Ruins
3. Make Rock Not War
4. Perfect Water
5. Spy In The House Of The Night
6. Beat Em Up
7. When The War Comes
8. Shadow Warrior
9. Madness To The Method



             



1999 - 2022 © Nightfall.fr V5.0_Slider - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod