Recherche avancée       Liste groupes



      
HARD ROCK  |  STUDIO

Commentaires (3)
L' auteur
Acheter Cet Album
 


 

- Style : Black Sabbath, Ghost
- Membre : Ozzy Osbourne , Buck Dharma , Dust
- Style + Membre : Dio
 

 Site Officiel (336)

BLUE ÖYSTER CULT - Imaginos (1988)
Par ERWIN le 11 Juillet 2012          Consultée 1697 fois

Trois années se sont écoulées depuis “Club ninja”. Les ventes du Cult n’ont pas redécollé. C’est alors que sort Imaginos. A la base un projet imaginé par le batteur Albert Bouchard et le producteur Sandy Pearlman, qui ont débuté l’écriture de l'opus en 1972, seize années auparavant. La couverture extraordinaire, est une photo de la célèbre « Cliff house » endroit chic du début 20eme de San Francisco, une nuit d’orage. Nous sommes en 88, Bouchard a quitté le groupe il y a déjà 6 ans, et c’est en son absence que le groupe sort « son » projet… Pas super friendly, mais les affaires sont les affaires. Albert est crédité sur tous les titres…

Nous retrouvons deux titres tirés de l’album Secret treaties, « Subhuman » qui prend ici l’appellation étonnante de « Blue oyster cult », et surtout la fabuleuse « Astronomy » un des plus grands standards du Hard Rock made in US. Buck Dharma la reprend différemment, je lui préfère son ainé, mais elle est intéressante, l’orchestration est plus moderne, avec une rythmique de guitare en cavalcade mais des chœurs pas forcément judicieux. J’en arrive au moment légendaire : le solo. Buck livre sur ce titre un solo mythique, possiblement son meilleur sur les versions de 72 et les live. Et là… Vous aurez beau tendre l’oreille, des petits licks s’enchainent certes, mais pas la moindre descente de manche. Bref, on en prend bonne note, mais je n’ai jamais bien compris cette démarche… L’album se déroule comme un scénario, véritable concept album d’une richesse hallucinante pour les oreilles des années 2010, brodant une incroyable histoire de SF sur les origines de la première guerre mondiale, en gros… Coté essentiel des mecs du Cult : leur intellectualisme, ils sont toujours restés loin des clichés de la rock star, pas d’alcool, pas de drogue, pas d’excès en tous genres…

« The siege and investiture of baron van Frankenstein castle at Weisseiria »- ouf ! On se croirait chez les blackeux de BAL SAGOTH ! -, est chanté par le maudit Joey CERISANO, a la voix puissante et racée. Ce titre est une avalanche d’ambiances fabuleuses, mises en scène avec une maestria des plus exceptionnelles. Le riff est à lui seul nucléaire. Et oui ! C’est le Joe SATRIANI qui tient la six cordes en compagnie de Buck. Un chef d’œuvre, pas moins. Une véritable guitar army a d’ailleurs été mise en place par Pearlman pour cet album, on y retrouve aussi le lead des DOORS Robbie KRIEGER sur « Blue oyster cult » et « Magma of illusion ». Pearlman disait avoir réunis le meilleur des guitaristes des 60’s, 70’s et 80’s avec Krieger, Roeser et Satriani.

Et l’album regorge de petits trésors, ainsi la douce vois d’Eric BLOOM fait un boulot titanesque sur « In the presence of another world », pièce fantomatique au son chaud et moderne pour l’époque. A cet égard, le morceau introductif « I am the one you warned me of » est une vraie merveille ciselée de mains d’orfèvres. Albert Bouchard a vraiment fait ici un travail de composition superbe. On y notera le superbe riff en acier trempé et des rythmiques du feu de l’Olympe. Deux morceaux qui ont de plus, bien vieilli.

Le ton plus pop et la basse groovante de « les invisibles » encadrent le chant de Buck. Le ton est au Hard Rock classique, d’autant que Buck se lâche sur les soli. J’y trouve pour ma part une ambiance à la BON JOVI sur les chœurs. C’est à nouveau Buck qui chante « Magma of illusion », titre mélodique calibré AOR.
La très rock « Del rio’s song » est fort sympathique. Enfin l’album concept s’achève sur « Imaginos », comme il se doit, une pièce au ton beaucoup plus proche des seventies. Je regrette pour ma part la présence de Jon ROGERS au chant, mais le titre est réussi.

Un projet pharaonique, qui verra le jour dans des conditions peu optimales. L’album fera un flop malgré d’évidentes qualités. Il nous reste un très bon opus regorgeant de titres mythiques.

A lire aussi en HARD ROCK par ERWIN :


LINKIN PARK
The Hunting Party (2014)
New metal




Devin TOWNSEND
Addicted (2009)
Le sommet du carré

(+ 1 kro-express)

Marquez et partagez





 
   ERWIN

 
  N/A



Non disponible


1. I Am The One You Warned Me Of
2. Les Invisibles
3. In The Presence Of Another World
4. Del Rio’s Song
5. The Siege And Iinvestiture
6. Astronomy
7. Magma Of Illusion
8. Blue Oyster Cult
9. Imaginos



             



1999 - 2017 © Nightfall.fr - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod