Recherche avancée       Liste groupes



      
HARD ROCK  |  COFFRET

L' auteur
Acheter Ce Coffret
 


 

- Style : Ghost, Who Cares, Blue Öyster Cult, Scorpions, Judas Priest, Orchid
- Membre : Tommy Heart , Brian May , Rainbow, California Breed, Whitesnake, The Dead Daisies , Bill Ward , Emerson, Lake & Palmer, Uriah Heep, Ian Gillan , Glenn Hughes , Deep Purple, Electric Light Orchestra, Jethro Tull, The Move
- Style + Membre : Kiss, Dio, Ozzy Osbourne , Msg, Tony Iommi
 

 Le Fan-site Le Plus Complet Du Monde (962)
 Site Officiel (510)
 Heaven & Hell (black Sabbath Feat. Dio) (493)

BLACK SABBATH - Black Box : The Complete Black Sabbath 1970-1978 (2004)
Par RED ONE le 23 Septembre 2012          Consultée 2916 fois

Aaaah, les coffrets d'intégrales ! S'il est bien un produit dérivé discographique qui suscite autant la controverse dans le milieu des amateurs de musique, c'est bien celui-ci... Beaucoup diront que réunir tous les albums d'un seul et même artiste dans un gros coffret luxueux, ça n'a pas d'intérêt quand on est un fan et qu'on possède déjà tout. D'autant que ces coffrets coûtent souvent assez cher et ne comportent que rarement des choses inédites. Et donc oui, la Black Box de BLACK SABBATH, sortie en 2004, est malheureusement à classer parmi ces coffrets d'intégrales qui n'apportent rien de neuf au matériel déjà connu. Et pour cause, elle ne contient uniquement que les 8 albums enregistrés par le célèbre groupe de Birmingham entre 1970 et 1978, c'est à dire bien évidemment la période durant laquelle Ozzy Osbourne était encore dans le groupe. Cette intégrale n'est donc pas une escroquerie, tout y est ... Dommage qu'il n'y en ait pas UN PEU plus.

La Black Box sort donc en 2004, et ce alors que l'actualité du groupe à ce moment là fait grincer des dents les fans les plus obstinés : depuis le retour d'Ozzy Osbourne en 1997 et la reformation du line-up originel, aucun matériel nouveau n'a été enregistré (malgré une tentative avortée en 2001). Ozzy continue à enregistrer des albums solo peu inspirés, Geezer Butler fait de même avec son projet industriel GZR, Tony Iommi s'occupe comme il peut avec divers amis du milieu (dont Glenn Hughes) et Bill Ward essaye laborieusement de suivre le mouvement. Ces divers projets solo n'empêchent pourtant pas le groupe de continuer à partir en tournée régulièrement, tenant alors fréquemment la tête d'affiche du Ozzfest d'une année sur l'autre... Pendant ce temps là, les responsables marketing de BLACK SABBATH inondent le marché de multiples produits basés sur le vieux catalogue du groupe, faute d'un vrai nouvel album à proposer en rayon.

C'est donc dans ce contexte relativement mercantile que va évidemment sortir cette intégrale. Si vous possédez déjà toute la discographie studio de BLACK SABBATH, passez immédiatement votre chemin, cet objet n'a aucun intérêt. Et on ne me fera pas croire que les balivernes racontés par ce lèche-bottes d'Henry Rollins dans l'important livret du coffret ont un quelconque attrait. En revanche, le packaging de la Black Box est assez classe, et l'objet ne jurera pas du tout dans votre salon si vous choisissez de l'acquérir : un gros boîtier noir, au lettrage gothique, comprenant deux mini-boîtiers contenant chacun quatre albums. Les deux mini-boîtiers sont répartis par périodes : le premier couvre la période 1970-1972, le second la période 1973-1978. Logique. Les albums sont pour leur part présentés dans de somptueux digipacks reproduisant l'intérieur du vinyle d'origine et les CDs sont imprimés en noir, avec le titre de chaque album en relief imitant le lettrage de la pochette. C'est très beau. À ceci s'ajoute un petit DVD qui comprend quelques clips enregistrés par le groupe au début des années 1970.

Le coffret Black Box, malgré son prix exhorbitant (près d'une centaine d'euros), a eu beaucoup de succès et s'est remarquablement bien vendu. Même si de nos jours son utilité reste à démontrer auprès des fans, notamment à cause du fait que les albums de la période Ozzy ont tous été réédités en 2009 par Universal dans une édition plus accessible et tout aussi élégante, il n'en demeure pas moins que la Black Box est un trophée de choix dans toute collection de fan hardcore de BLACK SABBATH. Devant ce succès, un projet de suite consacrée aux années Dio fût envisagé par Rhino Records et Warner Bros, dont le nom de code fut évidemment Black Box II. Le travail autour de ce projet évoluera et aboutira en grande partie à la sortie de la compilation The Dio Years en 2007, et à la reformation du BLACK SABBATH de l'époque Dio sous le nom HEAVEN & HELL. Quand au coffret Black Box II, il verra bel et bien le jour en 2008, mais sous le nom The Rules Of Hell. Mais celà, c'est une autre histoire

Intention commerciale : 1/5
Contenu : 4/5
Packaging : 5/5
Note finale : 4/5, parce que quand même, c'est un bien bel objet ...

A lire aussi en HARD ROCK par RED ONE :


JUDAS PRIEST
Priest... Live ! (1987)
L'anthologie live du Priest des années 1980




MOTÖRHEAD
Iron Fist (1982)
Snaggletooth dans ta gueule !


Marquez et partagez





 
   RED ONE

 
  N/A



- Ozzy Osbourne (chant, harmonica)
- Tony Iommi (guitare, claviers)
- Geezer Butler (basse)
- Bill Ward (batterie, percussions, chant)
- +
- Rick Wakeman (claviers)
- Jezz Woodruffe (claviers)
- Don Airey (claviers)


1. Black Sabbath
2. Paranoid
3. Master Of Reality
4. Vol. 4
5. Sabbath Bloody Sabbath
6. Sabotage
7. Technical Ecstasy
8. Never Say Die
9. +
10. Bonus Dvd



             



1999 - 2017 © Nightfall.fr - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod