Recherche avancée       Liste groupes



      
POP  |  TRIBUTE

L' auteur
Acheter Cet Album
 


 

- Style : Benjamin Biolay
- Membre : Catherine Deneuve

Serge GAINSBOURG - Monsieur Gainsbourg Revisited (2006)
Par CYRIL le 29 Mai 2006          Consultée 5404 fois

Putain quinze ans. Cela fait quinze ans que Serge Gainsbourg nous a quitté, laissant derrière lui une œuvre pléthorique qui a su séduire aussi bien le grand public et les avant-gardistes. Les apports de Serge Gainsbourg sont considérables et son influence chez les artistes français était déjà largement avérée de son vivant. Les artistes anglophones, quant à eux, se rendent compte de l’influence énorme du Français depuis une petite quinzaine d’années. Cet album hommage est une preuve probante de cet état de fait : Serge Gainsbourg fait partie du patrimoine artistique du XX° siècle.

Vous l’aurez compris, cet album hommage est entièrement composé d’adaptations en anglais des chansons de Serge Gainsbourg. Les puristes regretteront le manque d’authenticité de certains titres comme « Just A Man With A Job », reprise du fameux « Poinçonneur des Lilas » par les Rakes qui perd un peu de son sens initial et donc de son acidité redoutable. D’autres seront cependant séduits par le caractère résolument ouvert et moderne de ces adaptations qui auront par ailleurs le mérite de rendre plus accessible encore le répertoire de Gainsbourg au public anglophone. On remarque que certains titres gagnent en énergie comme « Lola R. For Ever » (« Lola Rastaquouère ») interprété par la voix charismatique de Marianne Faithfull. « A Song For Sorry Angel », qui réunit Franz Ferdinand et Jane Birkin, est l’occasion pour les Ecossais de montrer une fois de plus leur verve. On note malheureusement quelques petits loupés : Tout d’abord, Carla Bruni n’est que peu convaincante sur « Those Little Things » (« Ces petits riens ») tandis que Portishead ne parvient jamais à faire décoller un « Requiem For Anna » dérangé (« Un Jour comme un autre ») qui s’embourbe quelque peu dans l’orgie sonique proposée ici.

Cependant, l’ensemble de ce disque est cohérent et très agréable. En effet, il est d’ordinaire difficile de réussir pleinement un tel projet sans tomber dans l’écueil de l’imitation ou de la caricature. Ici, rien de tout cela et on décèle avec joie que certains titres s’offrent une deuxième jeunesse en étant tout simplement magnifiques. On commence avec « Boy Toy » (« I’m The Boy »), repris par Mark Almond et Trash Palace avec des arrangements electro bien meilleurs que ceux présents sur Love On The Beat. Dans le registre des titres interprétés par Jane Birkin et Serge Gainsbourg en 1969, on note deux réussites totales : «I Call It Art » (« La Chanson de Slogan ») ne perd pas une once de sa beauté grâce à une interprétation émouvante et épurée des Kills. Cat Power et Karen Elson reprennent avec grâce le seul succès britannique de Serge Gainsbourg : « Je T’aime moi mon plus » qui devient pour l’occasion « I Love You (Me Either) ».

Au final, il s’agit bel et bien d’une entreprise réussie. Cet album est l’occasion de se replonger de façon décalée dans un répertoire incroyablement fourni et surprenant. L’œuvre de Serge Gainsbourg n’a effectivement pas pris une ride lorsque qu’on voit l’énergie dégagée par un tel disque. Pour finir, on oubliera pas de saluer la performance de Michael Stipe, qui se permet sur « L’Hôtel » (« L’Hôtel Particulier ») de scotcher littéralement son auditoire avec une interprétation stupéfiante de sobriété et de maturité. Chapeau bas.

A lire aussi en POP par CYRIL :


NADA SURF
Let Go (2002)
Power pop majestueuse




NADA SURF
The Weight Is A Gift (2005)
La mayonnaise prend toujours !


Marquez et partagez





 
   CYRIL

 
  N/A



Non disponible


1. A Song For Sorry Angel (franz Ferdinand & Jane Bir
2. I Love You (me Either) (cat Power & Karen Elson)
3. I Just Came To Tell You That I'm Going (jarvis Coc
4. Requiem For Anna (portishead)
5. Requiem For A Jerk (faultline, Brian Molko & Franç
6. L'hôtel (michael Stipe)
7. Au Revoir Emmanuelle (tricky)
8. Lola R For Ever (marianne Faithfull & Sly And Robb
9. Boomerang 2005 (gonzales, Feist & Dani)
10. Boy Toy (marc Almond & Trash Palace)
11. The Ballad Of Melody Nelson (placebo)
12. Just A Man With A Job (the Rakes)
13. I Call It Art (the Kills)
14. Those Little Things (carla Bruni)



             



1999 - 2017 © Nightfall.fr - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod