Recherche avancée       Liste groupes




Commentaires :  1 ...<<...<... 633 634 635 636 637 638 639 640 641 642 643 644 ...>...>>... 658
Comment poster un commentaire ?


ARCADE FIRE
FUNERAL


Le 15 Octobre 2005 par MARCO


Un album plutot varié et bien fait. J'aime bien Power Out assez typé New Wave, 7 Kettles intimiste avec sa mélodie à la guitare acoustique répétitive mais plutôt accrocheuse, Wake Up avec son riff bien rock, Rebellion à mon avis le morceau le plus entrainant de l'album et surtout In The Backseat, un morceau absolument sublime avec sa voix féminine fragile et des beaux arrangemments avec les cordes.
The Arcade Fire est un groupe ne manque pas d'idées, c est certain. Mais je trouve quand même le chant assez limite et la voix masculine manque à mon avis de personnalité et de saveur; bref, je ne trouve pas la voix spécialement belle ni accrocheuse, ce qui est dommage. Mais ce premier album plutôt prometteur fait d'Arcade Fire un groupe à suivre.

Note:3.5/5





PORTISHEAD
DUMMY


Le 15 Octobre 2005 par MARCO


L'un des albums qui popularisera le Trip-Hop et qui reste sûrement une des références du genre. Des rythmes lents, répétitifs mais en même temps envoutants, quelques bidouillages (comme la présence de quelques scratchs) et une atmosphère mélancolique, voilà quelques uns des ingrédients du trip-hop.
Toutes les chansons sont des vraies merveilles d'émotions et de fragilité en particulier Sour Times, Wandering Star, Roads (carrément magique avec ses violons) et surtout l'un des titres phares du trip-hop, j'ai nommé Glory Box avec sa ligne de basse lancinante. Et puis que dire de la voix de Beth Gibbons si ce n'est sûrement l'une des plus belles voix de la musique rock: une voix abimée par la cigarette, d'une sensibilité et d'une fragilité extrême. Un album à écouter absolument!





QUEEN
RETURN OF THE CHAMPIONS


Le 15 Octobre 2005 par THE SOULFORGED


Tout à fait d'accord avec cette chronique, mais ce qui me fait le plus rire (jaune ) c'est Roger Taylor se prenant pour rod stewart. Vous ne trouvez pas la ressemblance frappante ?
Sinon, Paul Rodgers, qu'on avez connu beaucoup plus en verve chez Bad Co, on peut effectivement se demander ce qu'il fait chez Queen. Sa prestation est si pale qu'il se le demande peut-etre lui-meme.


Par Forces Parallèles


petite précision: "the soulforged" qui a signé la chronique nous demande de préciser qu'il n'est pas l'auteur de ce commentaire, signé du même pseudo.





MALICORNE
MALICORNE (1)


Le 14 Octobre 2005 par BRUNO


Bonjour Chipstouille,

je découvre ,avec joie, ces deux beaux articles sur les premiers disques de Malicorne. Je ne peux faire mieux, pas ton talent d'écriture.
J'ai créé un site perso sur ce groupe, que j'ai vu en scène (quelques années avant ta naissance) et dont j'ai racheté presque tout en CD.
Je me suis permis de glisser un lien conduisant à tes chroniques.
Encore Bravo

Bruno





ROXY MUSIC
AVALON


Le 13 Octobre 2005 par BUDDY_LOVE_REHTAKUL


Bryan Ferry = Dieu + Dandy ! = Méga-Dieu !!!





QUEEN
QUEEN II


Le 13 Octobre 2005 par MAJESTY OF GAIA

Comme quoi, les avis peuvent diverger! Disons que j'ai peut être exagéré en disant que c'était le meilleur album de Queen, mais ce qui est sûr, c'est que c'est celui que j'écoute le plus! Et march of the black queen est mon morceau préféré. Oui oui, devant Bohemian rhapsody.
Cependant, c'est très difficile de comparer deux albums de Queen surtout si on prend Innuendo et queen 2! Moi j'aime beaucoup Innuendo, Miracle et Jazz, mais A night at the opera et Queen II resteront à jamais mes préférés.

PS: Les commentaires et la chronique de ce disque sont assez différentes sur Nightfall in metal earth, il peut être intéressant pour les habitués de cette partie du site d'aller y jeter un coup d'oeil!





Bruce SPRINGSTEEN
NEBRASKA


Le 13 Octobre 2005 par CELTIC


Un grand disque sombre et ténébreux. Un minimalisme (voix+guitare) au service d'une âpre beauté musicale





BLINK 182
BUDDHA


Le 10 Octobre 2005 par P-H


Cet album a était fait par ces messieurs afin de jouer ce qu'ils aiment et non pas de faire des riffs extrêmement compliqués d'où l'inutilité de l'étude faites sur la musique.
Une contradiction est flagrante dans cette chronique c'est peut être pas trés compliqué et soigné mais c'est le mouvement qui veut sa et sa suffit pour en satisfaire plus d'un. Le contexte et l'esprit "Blink 182" est à prendre en parallèle avec la musique qu'ils produisent, du moins sur leurs premiers albums !





CURRENT 93
THUNDER PERFECT MIND


Le 05 Octobre 2005 par POSSOPO


un album qui commence tranquillement à m'entrer dans la tête. il est fort possible qu'il en ressorte à coups de pied au cul vu le malsain qu'il véhicule. mais peut-être s'installera-il définitivement pour me ravir les sens à intervalles réguliers?
l'équilibre est délicat, le langoureux se tape une partie d'échecs difficile avec le méphitique et le vainqueur reste encore à décider.

Thunder Perfect Mind alanguit avec perversité, tandis que Nick Cave rigole dans son lit!





QUEEN
QUEEN II


Le 04 Octobre 2005 par METAL


Je cite "C'est le meilleur album de queen, et The March of the Black Queen est bel et bien l'un des meilleurs (le meilleur?) de toute la carriere du groupe!"

Houla, Queen II est un bon album pour ça on est d'accord mais alors de là a dire c'est le meilleur, c'est aller un peu loin quand même non ?

Pour ma part c'est même l'un des albums du groupe que j'écoute le moins et même si je rejoins plutôt l'avis de The Soulforged quand il dit que Queen II est l’un des albums les moins accessibles du groupe, une fois l'album bien assimilé, il reste pour ma part trés loin de Jazz, ADATR, ANATO et même Innuendo.





PORCUPINE TREE
DEADWING


Le 04 Octobre 2005 par METAL


Je trouve pour ma part que le titre "Deadwing" est l'un des meilleurs de l'album (j'avoue que je fait partie des personnes plutôt satisfaites de l'orientation plus "métal" de leurs derniers albums)
Par contre, dites-moi si je me trompe mais je trouve que le solo de guitare de ce "Deadwing" est une pure merde inaudible...
Suis-je le seul à le penser ?





RADIOHEAD
KID A


Le 03 Octobre 2005 par MARCO


Kid A est vraiment un album bizarre. A sa sortie je l'ai trouvé carrément mauvais ne comprenant rien à rien face au déluge d'expérimentations des anglais. Mais une année plus tard je l'ai ressorti et depuis ce n'est plus la même chose. Le disque est très expérimental et très sombre et froid mais c'est justement ça qui le rend si unique et attachant. J'aime pas trop le titre eponyme ainsi que Treefingers, une instrumentale un peu trop longuette mais sinon le reste est vraiment interessant.
Le titre d'ouverture Everything In Its Right Place minimaliste au possible met tout de suite dans le bain avec la voix plaintive de Thom Yorke, The National Anthem avec sa ligne de basse répétitive et ses cuivres est groovy et strange à la fois, How To Disapear Completely est une magnfique ballade entretenant un cetain malaise avec son tourbillon de violons, Optimistic le seul titre rock est excellent, In Limbo est original et osé avec son rythme complètement désarticulé, Idiothèque est prenant avec sa rythmique techno, Morning Bell est génial avec sa rythmique caractéristique et son orgue ambiance fin du monde et Mothion Picture Soundtrack est aussi étrange que poignant.
Bref moi je dis chapeau bas à Radiohead d'avoir osé faire un album aussi hermétique et pessimiste après le carton de OK Computer. Peut-être pas le meilleur disque du groupe mais certainement l'un des plus recherchés et originaux.





MUSE
ABSOLUTION


Le 03 Octobre 2005 par MARCO


Finalement en le réécoutant, j'augmente ma note d un point. Certes il n'y a pas de nouveautés (d'où la déception que j'ai eu au premier abord) mais il n'empêche qu Absolution est très efficace. Quelques titres sont un peu faiblards (surtout vers la fin) mais l'album reste très bon. Je le place même au dessus de Showbiz mais tout de même en dessous d Origin Of Symetry.





COLDPLAY
A RUSH OF BLOOD TO THE HEAD


Le 03 Octobre 2005 par MARCO


Une bonne surprise en ce qui me concerne car je n'ai vraiment pas aimé Parachutes que j'ai trouvé beaucoup trop gnian gnian. Là les mélodies sont belles sans être non plus mièvres et la voix n'est pas désagréable évoquant parfois celle de Thom Yorke de Radiohead. D ailleurs l'influence du groupe anglais est assez palpable (surtout sur God Put A smile upon your face et Daylight). L'album s'écoute agréablement et tous les titres sont bons à l exception de A Whisper répétitif et rasoir à souhait. Les perles sont pour moi Politik (avec un superbe final), The Scientist (sans conteste l'un des plus beaux titres du groupe), Clocks (où comment avec une simple mélodie au piano on peut faire un tube) et Amsterdam qui termine l'album de la meilleure des manières. Un album tout à fait recommandable.





PORCUPINE TREE
DEADWING


Le 03 Octobre 2005 par MARCO


Je ne sais pas pourquoi cet album est aussi controversé, certaines personnes allant jusqu à le qualifier de mauvais. C'est vrai que commencer l'album par un titre comme Deadwing (qui n'est pas une totale réussite il faut l'admettre sans pour autant être mauvais) est un peu déconcertant surtout qu'il est suivi par le sympathique Shallow qui est je pense le titre le plus rentre-dedans du groupe.
Mais Lazarus est une superbe ballade, Halo a un groove ravageur (quel jeu de basse!) et surtout Arriving Somewhere But Not Here est l'un des plus beaux titres du groupe et reste passionnant de bout en bout malgré ses 12 min. Start Of Something Beautiful est superbe aussi. Moi en tous cas je préfère cet album à In Absentia (que je ne considère pas comme un chef d'oeuvre) car je le trouve plus homogène et plus riche. Pas à la hauteur de Lightbulb sun mais très bon quand meme.





TRI YANN
LA DéCOUVERTE OU L'IGNORANCE


Le 02 Octobre 2005 par VOLTHORD


ralala que serais-je aujourd'hui sans Tri Yann, le groupe qui a bercé mon enfance et a échauffé mes oreilles aux doux sons des instruments folk et des chants bretons...que d'excellents souvenirs dans cet album(et dans bien d'autres!).

VOLTHORD, grand nostalgique





TOTO
HYDRA


Le 02 Octobre 2005 par BUDDY_LOVE_REHTAKUL



Quand on prend l’album "Hydra" en main, c’est avant tout une atmosphère dégagée par cette mystérieuse pochette bleue sur fond de brouillard avec un guerrier regardant une épée plantée au sol. Le logo du groupe, lui aussi n’est pas en reste puisqu’il bénéficie d’une police de caractères assez spéciale. Cette entrée en matière en dit long sur le contenu du Lp et l’envie du groupe de surprendre.
Tout d’abord, on sent de prime abord, l’envie du groupe de prendre une direction assez différente du premier album (qui avait engendré les prémices du style musical du groupe mais qui était assez étriqué dans son rôle d’album de départ au vu de la disparité des titres qui le composait.)
En ce sens-là, "Hydra" est différent du premier album et beaucoup plus néo-progressif que son petit frère.
Le premier titre, éponyme, démarre sur une intro assez "cinématique" avec divers bruits de fond et grognements (si..si) et ce titre a été d'ailleurs inspiré par un jeu de rôles qui fait alors fureur aux Etats-Unis en cette fin des années 70.
L'intro "cinématique" laisse alors place au piano magique de David Paich et les cymbales implacables de Jeff Porcaro, aussitôt suivi des riffs rageurs de Steve Lukather entendant bien faire voir qu’il est présent.
Le couplet est distillé à merveille par Jeff Porcaro avec un rythme assez funky et groovy, alors que le refrain est résolument rock avec ses chœurs qui accrochent l’oreille attentive de l’auditeur.
Le pont musical arrive à point nommé pour laisser l’auditeur reprendre son souffle pour repartir au second couplet.
Le solo "Lukatherien" arrive à grands fracas et dévaste tout sur son passage, ainsi que les drums de Jeff Porcaro. ne sont pas en reste.
Un gros titre et une excellente entrée en matière du groupe.

Puis c’est au tour de "St-Georges and The dragon" de faire son entrée et visiblement le groupe est inspiré par tout ce qui rapport à la mythologie, aux Hydres et autres monstres de toutes espèces.

Qu’importe, TOTO nous balance un des ses titres simplistes, dont ils ont le secret : Un riff de départ accrocheur, un couplet épuré au maximum avec des interventions de basse à chaque frappe de grosse caisse, le tout enveloppé par la voix suave et envoûtante de Bobby Kimball, en très grande forme vocale.
TOTO tient forcement là un tube, et celui-ci fera pendant un certain temps le bonheur des discothèques et des DJ de l’époque.
Un refrain à couper au couteau et imparable. Une mélodie que l’on n’oublie pas de sitôt.
Un pont musical aussi qui fera référence dans le monde de la musique.
TOTO grandit, TOTO mûrit.

"99" arrive ici à point nommé pour calmer l’ardeur de l’auditeur et Steve Lukather, de nouveau s’essaie au chant, mais avec cette fois plus de conviction que dans le premier album. Une ballade avec une mélodie au piano développée par David Paich, et qui aujourd’hui encore est et reste un des grands classiques de TOTO. L’introduction de quelques percus dans le morceau donne un petit coté brésilien » dans le bon sens du terme.

"Lorraine" avec son intro au piano fait un peu "vieille Angleterre", mais TOTO aime surprendre l’auditeur et enchaîne aussitôt sur un refrain endiablé, comme ils ont su si bien le faire sur le titre "Angela" du premier opus.
Le second couplet remet de l’eau sur les braises, mais c’est pour mieux repartir de plus belle sur le second refrain tout aussi endiablé que le premier !
Vient ensuite le pont musical digne du grand "Marillion" pour ensuite revenir sur le refrain désormais connu de l’auditeur puis sur un final répétitif et lancinant avec en fond les vocalises de Bobby Kimball et les "Ho", les "Hé" et les "Hey Hoo".

"All us Boys" déboule avec la voix de David Paich enveloppée dans un effet à la "John Lennon" de la grande époque. Un titre qui sonne assez rock californien dans l’ensemble et qui se démarque assez de "Hydra" et du son progressif de ce titre.
"All us Boys "aurait été selon moi plus à sa place sur l’album "Turn Back".

On revient très vite dans le vif du sujet avec "Mama" Un titre dans la veine d’ "Hydra", axé sur le progressif, et surtout, avec un rythme dont seul Jeffrey Porcaro avait le secret.
Bobby Kimball fait des miracles de hauteur et d’audace sur ce titre et emporte l’auditeur dans son univers de vocalises.
Lesieur Lukather est toujours là pour montrer que sa guitare est toujours à la hauteur.
Un titre bien enlevé avec ses arrêts bien à propos, et les percus sur la fin du titre donnent encore plus de profondeur au titre ainsi que Les chœurs du final. Un autre bon titre du combo.

"White Sister ". Un autre grand classique de TOTO. Rien a redire ici. Tout est clair et limpide : L’intro crescendo au piano, puis l’introduction des guitares et des drums. Le tout joué carré. Bobby Kimball toujours haut perché dans son arbre à vocalises nous distille un mélodie facilement mémorisable. Le refrain est tout aussi intéressant. Les chœurs bien que n’étant pas omniprésents, font preuve d’un certaine maturité et d'une insolence musicale facilement reconnaissable.
Le solo de Lukather est vraiment poussé à fond et l’ami Steve va puiser au fond de lui même des notes a faire pâlir bien des guitaristes de l’époque. Un classique de TOTO.

L’album se termine sur " A secret Love" qui se situe entre une ballade et une musique de film. Ce titre ne restera pas forcément dans les mémoires et ne marquera pas l’inconscient collectif comme ont pu le faire les titres précédents.



Publié par Buddy_Love_Rehtakul
le Dimanche 2 Octobre 2005 à 00h42





RAGE AGAINST THE MACHINE
RAGE AGAINST THE MACHINE


Le 02 Octobre 2005 par FUCKLALIFE

heu, cette chro aurait davantage sa place sur nightfall, mais ce n'est que mon avis.


Par Forces Parallèles

Salut ,
la chronique de RATM existe déjà sur Nime.
De plus, cet album a largement dépassé les frontières propres au metal, pour devenir un classique du rock au sens large, ce qui explique sa présence également sur Forces Parallèles.

Amicalement,







Lou REED
TRANSFORMER


Le 01 Octobre 2005 par DAZED


Mouais.
définitivement.
Je crois que je ne comprendrais jamais le génie de lou reed.
Cet album, je le trouve sympa.
Sympathique, oui.
Pas plus
et même parfois chiant.





ANGE
?


Le 29 Septembre 2005 par AMJAN


Je ne cherche qu'à donner mon avis pas à imposer mon idée,
pour moi Ange a été un groupe "magique, magnifique, poétique et différent" entre "Caricature" et "Guet Apens", après ce dernier quelquechose s'est cassé, et si "Vu d'un Chien" est encore écoutable, tout ce qui a suivi ne m'a jamais véritablement plu même si deci dela j'extirpe quelques moments qui me rappellent la grande époque (1 ou 2 morceaux de "les larmes du dalai lama").
Depuis "Moteur", je trouve que Decamps en fait beaucoup trop dans le chant, que les textes sont plus humoristiques que poétiques (moi, j'aime beaucoup moins), que la musique n'est plus du rock prog mais un amalgame de tout ce qui est plus ou moins à la mode.
"?" n'echappe pas à cette tendance, si on aime le Ange des années 85-95 on pourra aimer "?", au contraire si on a aimé vraiment le Ange poétique des années 70 on préférera d'autres groupes prog peu connus chantant en francais ("Versailles" par ex, ou même "Atoll" qui s'est reformé, ou encore "Arrakeen", 2 disques : 2 perles)








Commentaires :  1 ...<<...<... 633 634 635 636 637 638 639 640 641 642 643 644 ...>...>>... 658






1999 - 2019 © Nightfall.fr - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod