Recherche avancée       Liste groupes




Commentaires :  1 ...<<...<... 635 636 637 638 639 640 641 642 643 644 645 646 ...>...>>... 651
Comment poster un commentaire ?


The ROLLING STONES
BRIDGES TO BABYLON


Le 04 Avril 2005 par OLIVIER


J'ai acheté cet album à sa sortie, et c'est un doux euphémisme de dire qu'il m'a déçu.

Bridges to babylon est un album fourre tout, sans cohérence aucune (multitude de producteurs et peu de travail en commun entre Keith et Mick), très très anecdotique.

Il n'arrive pas à la cheville des merveilles 60' et 70' du groupe. jagger demeure un chanteur exceptionnel, Keith ne pond plus un riff et se contente de ballades d'un ennui mortel.

A noter l'immonde Might As Well Get Juiced.C'est du mauvais U2. Et je suis poli.






PORCUPINE TREE
DEADWING


Le 04 Avril 2005 par CHIPSTOUILLE

Je me régale encore avec mes premières écoutes, donc je ne mets pas d'évaluation pour le moment.
En revanche, je trouve chro un peu négative Seo, au regard de l'appréciation que tu attribues à l'album...
Malgré les 5 étoiles, j'ai pas l'impression à la lecture de ta chronique que cet album t'a fait vibrer plus que ça?

Pourtant Arriving somewhere but not here, c'est magique non?





MARILLION
MARBLES


Le 03 Avril 2005 par DARK SCHNEIDER


Je ne suis pas fan de Marillion mais j'adore l'album Clutching at straw. J'ai écouté ce marbles un peu par curiosité et je suis tout à fait de l'avis de David.
Je trouve cet album complètement creux et vide, totalement dépourvu de la moindre émotion (notamment à cause du chant d'une platitude extrême). Bref tout cela me semble trés quelconque, et dans un genre s'en rapprochant un peu je préfère trés largement Pink Floyd (groupe dont je suis loin de raffoler pourtant).
Bref je préfère éviter cet album comme la peste et me replonger dans le magistral Clutching at straw!





SYLVAN
ARTIFICIAL PARADISE


Le 03 Avril 2005 par TARJY


Un très bon album. Le chanteur est excellent, avec une voix très expressive, j'adore ! Il faut écouter les titres que sont Deep Inside, That's Why It Hurts, Human Apologies, Timeless Traces et surtout le grandiose Artificial Paradise pour être foncièrement convaincu que ce groupe a un talent fou ! Vivement recommandé tout comme les autres réalisations de cet excellent groupe allemand.





MARILLION
MARBLES


Le 03 Avril 2005 par TARJY


Marbles est pour moi un vrai renouveau pour Marillion. Car si Anoraknophobia s'en sortait honorablement, il ne pouvait être considéré comme du niveau du duo Brave/Afraid Of Sunlight. Et je ne parle même pas du mauvais .com et du totalement raté Radiation.

Marbles renoue avec des ambiances typiques d'albums tels Afraid Of Sunlight et c'est bien pour ça que je l'adore... Invisible Man, Ocean Cloud et Neverland sont de vrais bijoux portés par un Hogarth au sommet de son art. Sans oublier de petites pièces au charme fou telle Fantastic Place par exemple...

Non, pas grand chose de plus à rajouter, pour moi ce double album est un indispensable de Marillion de plus à absolument posseder.





MARILLION
MARBLES


Le 02 Avril 2005 par DAVID


Fan de Marillion, appréciant des albums comme Radiation, Anoraknophobia, This strange engine, Marbles m'a énormément... déçu !

Les morceaux, basés sur 2 pauvres arpèges étalés sur 10 minutes, ne décollent JAMAIS ! Aucun rebondissement, aucune montée d'adrénalines, rien ! Et pour faire du planant, ils sont pas bien doués je trouve (laissons ça à Pink Floyd).
Les lignes de chant de Hogarth ne m'avaient jamais paru aussi pauvres et inexpressives.
A la limite, Afraid of sunlight m'endormait par moments, mais contenait des moments magiques ! Ici, non, on en est loin.

Alors bien sur, y'a bien quelques mélodies sympas ici ou là, mais sur un album aussi long, ça fait un peu léger.
Et quelle idée de jouer Marbles en entier en concert, les mecs de Marillions sont persuadés d'avoir réalisé un chef-d'oeuvre, c'est ça le pire : je donne ma main à couper que ce disque ne fera pas date comme Misplaced Childhood, Clutching at straws ou Brave ! On n'en parlera pas autant dans 20 ans, comme on peut encore parler de ces 3 disques.





MARILLION
MARBLES


Le 01 Avril 2005 par FOXTROT


Ah quelle joie de retrouver hogart a son plus haut niveau. J'avais décroché apres le sublime Brave et essayé de raccrocher sans succés avec Anorak que je n'avais apprécié que modérement.
Mais ici Marillion revient avec une oeuvre formidable portée comme tu le dis si bien par la voix suave et envoutante de Hogart, un grand chanteur. Que dire de plus sans se perdre en compliments mérités mais inutile.
Ecoutez, essayez invisible man ou encore Don't hurt yourself qui est une pièce monstrueuse tout en étant très abordable. Fan de Marillion cet album est une merveille.





MARILLION
MARBLES


Le 01 Avril 2005 par LOLOFROMBRASIL


Fan de marillion depuis 1983 après le choc "script...", j´avais eu du mal après le depart de fish mais actuellement je préfére sans hésitation la période Hogarth. Marbles est pour moi le meilleur album de Marillion, celui qui nous fait partager le plus d´émotions. Comme dirait Ludo, c´est beau, trés beau. Difficile de faire mieux.





MUSE
ABSOLUTION


Le 01 Avril 2005 par MICROCUTS

Marco, arrete de copier mes notes... rhalala


:P





COHEED AND CAMBRIA
IN KEEPING SECRETS OF SILENT EARTH 3


Le 01 Avril 2005 par FOXTROT


Hum... Alléché par cette jolie chronique et par des termes tels que Punk ou Prog, je me decidai donc a ecouter cette album qui m'avait l'air fabuleux. Malheureusement la boite de Pandorre une fois ouverte je m'apercut que son contenu etait loin des esperances qui j'y avais mise. Bon soyons clair, je n'ai trouvé ni le coté punk ni le coté prog, mais peut etre mes oreilles me jouent elles des tours. Je definirais ce groupe comme un sous-mix de K's choice et de Blink. Un espece de rock popisant avec un chanteur braillard qui essaye de faire ce qu'il peut pour se faire passer pour ce qu'il n'est pas. Bon tout ca pour dire que je n'ai absolument pas aimé. Je serais gentil je mettrais pas 1 quand meme pour les quelques passages qui peuvent encore etre recupérés.





MUSE
ABSOLUTION


Le 30 Mars 2005 par MARCO


Mouais bof. C'est vrai qu'après un somptueux Origin of Symetry, j'en attendais beaucoup (trop!) de Muse.

Déjà, le groupe n'a pas pris de risques sur cet album, on a le droit à du pur Muse. Alors certes, la section rythmique est toujours aussi efficace et pleine de groove et la voix de Bellamy toujours aussi personnelle et torturée mais la magie n'est pas aussi présente que sur l'album précédent.

Il n'y a pas de morceaux mauvais, mais mis a part
l'excellent Sing For Absolution, il n y a pas de classiques dignes de Sunburn ou Citizen Erased. Blackout par exemple est très belle mais elle ne fait pas le poids face à un Mégalomania.

Bref l'album est bon et loin d'être désagréable mais à mon avis les anglais se sont endormis sur leurs lauriers.





MUSE
ORIGIN OF SYMMETRY


Le 30 Mars 2005 par MARCO


Après un Showbiz très prometteur, Muse était attendu au tournant avec cet album, c'est le moins qu'on puisse dire. Mais dès le premier titre, le somptueux New Born, on est rassuré. Une superbe mélodie au piano suivi d'un riff aussi inattendu que jouissif et on a compris que les petits loups se sont lachés sur cet album.
Plug In Baby avec son riff arabisant, Bliss et Micro Cuts avec sa fin furieuse sont des morceaux qui accrochent immédiatement.
Citizen Erased est une superbe pièce de 7 min alternant passages doux et plus rock (le meilleur morceau du groupe selon moi).
Les ballades sont somptueuses, Screenager avec ses percussions exotiques et surtout Mégalomania qui finit l'album sur une note plutot tristounette.
L album parait plus abouti et plus varié que Showbiz et tous les titres sont très bons.
Bref excellent!





MUSE
SHOWBIZ


Le 30 Mars 2005 par MARCO


Un premier album très prometteur qui révélait un groupe déjà doté d'une forte personnalité meme si l'influence de Buckley et de Radiohead se fait ressentir.
Mais Muse sort du lot par une puissance et une fougue qui accroche littéralement et aussi cette voix; et quelle voix! certes pas toujours juste mais torturée et pleine d émotions.

Le début de l'album (Sunburn et Muscle Museum, 2 classiques du groupe) est faramineux, le reste n'est pas mal non plus (surtout Uno avec son rythme original et accrocheur), mais la fin à partir de Sober est sympa, c'est clair qu'il y a eu une baisse de régime.
Mais c'est un très bon album néanmoins.





NINE INCH NAILS
THE DOWNWARD SPIRAL


Le 30 Mars 2005 par MARCO


L'un des albums les plus malsains que je connaisse. On est littérallement emporté dans la folie et le mal-être de Trent Reznor. Les paroles sont lourdes de sens, de même que la musique.
L'album est plus varié: on a du lourd (Reptile), du speed (March of The Pigs), de la pure brutalité (Man With A Big Gun), un instrumental plutôt doux (A Warm Place) ou de la douceur (le magnifique Hurt qui conclut l album) mais l'album est homogène par ce coté sombre et malsain qui est présent sur toute les chansons.
Bref 14 titres et 14 perles pour un classique que tout le monde se doit d'avoir dans sa discothèque.





Mark KNOPFLER
SAILING TO PHILADELPHIA


Le 30 Mars 2005 par FREDOUILLE


Indiscutablement le meilleur album du Monsieur! Superbe tout simplement!





MUSE
ABSOLUTION


Le 29 Mars 2005 par SOPHIE


J’ai découvert ce groupe relativement récemment et ils m’ont fait un effet incroyable.
J ai commencé par Absolution et je n’ai pas accroché tout de suite…du moins c’est ce que je croyais.
En fait, je me suis rendue compte à la deuxième écoute, que j’avais pratiquement assimilé les principales mélodies de l’album. Je trouve ces musiciens à la fois influencés ou inspirés par des pointures du type ELO, U2, et Supertramp, et en même temps très innovants usant de sonorités qui déchirent. Ils savent mêler mélodies acrobatiques soutenues par la voix haut perchée du chanteur Mattew Bellany, rocks énergiques voire énergétiques et envolées lyriques qui relèveraient presque de la musique classique.

Des textes emprunts de fatalisme et de pessimisme qui ne contaminent pourtant pas le dynamisme de la musique.
Progressivité des morceaux, Sing for Absolution démarre relativement lentement, s’envole très progressivement pour s’éclater littéralement pour le dernier refrain puis s’éteindre tranquillement comme emporté dans le cosmos.
Voix à la limite du point de rupture qui m’épate à chaque instant sans tout à fait me séduire, Matt dégage une énorme énergie. La voix de Matt ne me séduit pas tout à fait car ma préférence va généralement aux voix graves ou rauques, la sienne est plutôt ténue, mais il me laisse quand même admirative, d’autant qu’à l’écoute de leur live, il semble très fiable, ce qui n’est pas la moindre difficulté vu l’ampleur de leur répertoire.

Quant à l’orchestration : grosses sonorités de guitare et batteur plutôt fabuleux, j’adore le final batterie/guitare de « Stockholm Syndrome ».
Des idées de son particulières, inventives, du sursaturé parfois.
D’autres morceaux très doux comme « Falling away with you », mais toujours bien construits : couplets avec guitare sèche, notes très basses et refrain avec des sonorités de guitare à la The Edge et des notes très hautes, un zeste de rythme décalé façon reggae.

Après un « Interlude » vient Hysteria, chanson très musclée, mais très bien construite, on pense écouter une démonstration de grosse artillerie, mais c’est de la musique sophistiquée à souhait. On est alors surpris par un morceau des plus reposants, Black Out, des sonorités de mandoline dans le lointain, des violons, du lyrisme.
Butterflies and hurricanes : c’est encore une chanson tout en nuance, à la fois très douce et très musclée avec en plein milieu un morceau de bravoure au piano classique, magistral.
Et tout l’album est construit comme ça, alternance de chansons speed et d’autres dramatiques comme le superbe final « Ruled by Secracy », virtuosité vocale accompagnée au piano, qui me fait penser à la belle époque de supertramp (Crime of the Century).

Cet album donne du punch pour aller bosser, un bémol cependant, car passé l’extase de la découverte, j’ai écouté Origin of symmetry et Showbizz, dans le désordre, mais bon, on se demande quand même comment ils vont pouvoir aborder le prochain album sans se répéter. A eux de nous surprendre…





IQ
DARK MATTER


Le 28 Mars 2005 par TARJY


Comme d'habitude avec IQ post-Ever, on est rarement déçu... Peu de révolution, IQ fait du IQ et le fait bien, ce Dark Matter bien qu'un peu plus sombre que son prédecesseur est tout aussi intéressant. Mention spéciale bien sûr pour Harvest Of Souls, qui malgré ses 24 minutes ne laisse jamais la moindre place à l'ennui... Du très bon IQ en somme !





The AMBER LIGHT
GOODBYE TO DUSK, FAREWELL TO DAWN


Le 28 Mars 2005 par TARJY


Oui, un bon premier album, mais il va falloir s'affranchir de l'influence des islandais de Sigur Ros qui est tellement évidente sur certains morceaux (The Drowning Man In My Hands par exemple) que cela en devient un peu embêtant. Sachant que les islandais sont de toute façon imbattables dans leur domaine, un sous Sigur Ros nettement moins grandiose ne présente pas un intérêt considérable... Sinon, à part quelques maladresses typiques d'un premier album et quelques menues longueurs, on tient là un album fort prometteur d'un groupe à suivre de près. J'attends la suite avec impatience...





John FOGERTY
DéJà VU ALL OVER AGAIN


Le 28 Mars 2005 par LIONSKULL


Hé hé, n'est-ce pas que le père Fogerty peu encore nous sortir des albums intemporels comme il l'avait fait à maintes reprises avec Creedence ? Sans aucuns doutes cher ami ! L'alligator de San Francisco n'a pas encore tout dit, et il le prouve avec ce délicieux "Déjà Vu", préparer avec amour et patience.
En tout cas, si vous avez l'occasion d'assister à une des dates de la tournée qui se déroule en ce moment, n'hésitez pas, foncez !!
Car, je peux vous le dire, sur scène, c'est monstrueux ! Jamais vu un gars avec une pèche pareille. Et pourtant Offenbach c'est pas une grande salle. Au Grand Rex, ça devait donner...





CAMEL
HARBOUR OF TEARS


Le 27 Mars 2005 par TARJY


Sans aucun doute l'oeuvre la plus touchante de ce fantastique groupe qu'est Camel. Le concept, inspiré de la mort du pere d'Andrew Latimer, nous permet de vivre un difficile mais merveilleux périple dans les souvenirs d'un homme retournant vers ses racines les plus profondes... Très Fortement conseillé comme 90% de la riche discographie Camelienne d'un groupe pourtant injustement méconnu... Au passage, je te salue mon ptit Jeremy (si tu me reconnais, euh et même si tu me reconnais pas d'ailleurs...) ;-)







Commentaires :  1 ...<<...<... 635 636 637 638 639 640 641 642 643 644 645 646 ...>...>>... 651






1999 - 2019 © Nightfall.fr - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod