Recherche avancée       Liste groupes



      
VARIETE FRANCAISE  |  STUDIO

Commentaires (1)
L' auteur
Acheter Cet Album
 



Jacques HIGELIN - No Man's Land (1978)
Par BAYOU le 10 Avril 2018          Consultée 924 fois

Il se raconte qu’HIGELIN n’était pas satisfait de cet album, qu’il voulait retourner au Château d’Hérouville où les bandes sont stockées pour les détruire, et que Laurent Thibault et Francis Moze sont parvenus de justesse à l’empêcher, en le convaincant que c’était son meilleur album. Ce qui n’est pas faux. En tous cas il fait partie de ceux qui contiennent beaucoup de grandes chansons et si on excepte « Les robots » on atteint une quasi-perfection. C'est aussi un album charnière, HIGELIN termine là sa période rock avec encore un titre (et quel titre) avant de faire juste… du HIGELIN.

En effet « Banlieue Boogie Blues » est encore très rock, avec cette histoire dans une train de banlieue, de loups solitaires, de rombières qui passent par la fenêtre et cette pensée hautement philosophique qui résume assez bien l’avenir d’un mec de banlieue « Parti de rien comme un vrai zonard / T'as toutes les chances d'arriver nulle part / Reçu avec la mention zéro /A moins qu'ce soit douze balles dans la peau » Pourtant après cette entrée en matière couillue, il endosse les habits de poète urbain qu’il conservera alors toute sa vie. La musique cogne moins fort, les paroles sont moins rudes même si « Denise » lui fait quand même piquer sa crise !

Ainsi « Pars » est absolument superbe et sera une clef de voûte de ses prestations scéniques. Si l’histoire démarre presque banalement par une rupture, l’émotion prend à la gorge quand Jacques évoque « l’enfant » Oh pars... Mais l'enfant ? / L'enfant ? / Mais il est là / Il est avec moi / C'est drôle quand il joue / Il est comme toi, impatient / Il a du coeur, il aime la vie / Et la mort ne lui fait pas peur. » Simple mais grandiose tant HIGELIN fait passer une énorme émotion. Il y a un autre très grand moment avec « Un aviateur dans l'ascenseur » où le piano donne le tempo, avec encore une pensée forte qui guidera toute l’œuvre du Jacquot « Et dis-toi qu'il n'est pas de plus grand malheur / Que de laisser mourir le rire dans ton cœur ». avec cette chanson on s’aperçoit qu’HIGELIN a vraiment trouvé son style, son expression, tant dans son écriture que dans son interprétation. Ici il atteint clairement un sommet.

Dans un autre genre, « Lettre à la p'tite amie de l'ennemi public nº 1 » dédié à Jacques Merisne qui avait défrayé la chronique avant de se faire trouer la peau Porte de Clignancourt. HIGELIN endosse les habits du méchant qui sachant qu’il vit ses derniers instants de cavale, explique à sa copine où il a planqué le fric
Il convient d’évoquer la sublime introduction au piano, de « L... comme beauté », HIGELIN y quitte le costume du loulou de banlieue pour composer un texte superbe. Enfin pour terminer l’album une des plus grandes chansons du Jacquot « L'amour sans savoir ce que c'est ». Dix minutes de pur bonheur avec un démarrage assez triste et pessimiste, le narrateur est seul, désespéré, se compare à « Une de ces milliards de bouches » et puis la révélation par l’amour d’un enfant qui intervient à la fin avec Les Petits Chanteurs de l’Ecole de Bondy. Là encore l’émotion est forte, poignante, HIGELIN gagne ici ses galons de grand parolier, de grand interprète.

L’album se vendra à 312.700 exemplaires. A noter que No Man’s Land était, à l’origine le titre de la chanson « L'amour sans savoir ce que c'est »

A lire aussi en VARIETE FRANCAISE par BAYOU :


Bernard LAVILLIERS
Le Stéphanois (1975)
Les grands débuts de Nanard !




Rod BARTHET
Les Filles A L'ecoute (2014)
Un talent à découvrir


Marquez et partagez





 
   BAYOU

 
   RAMON PEREZ

 
   (2 chroniques)



- Jacques Higelin (chant,claviers,accordéon)
- Pierre Chérèze (guitares)
- Dan Ar Braz (guitares)
- Jacky Thomas (basse)
- Serge Perathoner (claviers)
- Jean Cirillo (batterie)
- Michel Santangeli (batterie)
- Christian Leroux (guitare)
- Les Petits Chanteurs De L'école De Bondy (chœurs)


1. Banlieue Boogie Blues
2. Pars
3. Denise
4. Un Aviateur Dans L'ascenseur
5. Lettre à La P'tite Amie De L'ennemi Public Nº 1
6. L... Comme Beauté
7. Les Robots
8. L'amour Sans Savoir Ce Que C'est



             



1999 - 2018 © Nightfall.fr - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod