Recherche avancée       Liste groupes



      
HARD ROCK  |  STUDIO

Commentaires (4)
L' auteur
Acheter Cet Album
 


 

1970 Black Sabbath
  Paranoid
1971 Master Of Reality
1972 Black Sabbath Vol. 4
1973 Sabbath Bloody Sabbat...
1975 Sabotage
1976 Technical Ecstasy
1978 Never Say Die!
  Never Say Die
1980 Heaven And Hell
  Live At Last
1981 Mob Rules
1982 Live Evil
1983 Born Again
1986 Seventh Star
1987 The Eternal Idol
1989 Headless Cross
1990 Tyr
1992 Dehumanizer
  Masters Of Misery - The ...
1994 Cross Purposes
1995 Forbidden
  Cross Purposes Live
  Between Heaven And Hell
1996 The Sabbath Stones
1999 The Last Supper
2002 Past Lives
2007 The Dio Years
  Live At Hammersmith Odeo...
2013 13
  Live... Gathered In Thei...
2016 The End
 

- Style : Sleep, Orchid, Ghost, Judas Priest, Scorpions, Blue Öyster Cult, Who Cares
- Membre : Rainbow, Brian May , California Breed, Whitesnake, The Dead Daisies , Bill Ward , Glenn Hughes , Ted Nugent, Emerson, Lake & Palmer, Tommy Heart , Deep Purple, Jethro Tull, The Move , Ian Gillan , Electric Light Orchestra, Uriah Heep
- Style + Membre : Ozzy Osbourne , Msg, Kiss, Tony Iommi , Dio
 

 Le Fan-site Le Plus Complet Du Monde (1127)
 Site Officiel (616)
 Heaven & Hell (black Sabbath Feat. Dio) (635)

BLACK SABBATH - Vol. 4 (1972)
Par ERWIN le 28 Juillet 2013          Consultée 952 fois

Déjà le quatrième opus des fondateurs du Heavy que « Wheels of confusion » emmène avec un joli break, et dans un esprit plus atmosphérique. Le chant d’Ozzy se tient, ça débute bien. « Tomorrow’s dream » embraye fort bien dans un trip psyché. L’ambiance cosmique de « Changes » fait toujours son effet, surtout depuis qu’EMINEM en a samplé le contenu pour un de ses single à succès. Chaque titre contribue à l’enrichissement de l’album , il en va de la superbe « Snowblind » ou le synthé fonctionne à merveille -, comme de « Supernaut ». Certes les riffs sont parfois simplistes, mais l’ambiance ainsi dégagée est signée des maîtres du metal, c’est incontestable, et les solos de Iommi sont toujours à la hauteur. La portion calme et éthérée de « Laguna sunrise » présente une orchestration des plus réussies. La pourtant emblématique « St Vitus dance » retient un peu moins mon attention, mais nous restons sur des standards élevés de plaisir auditif. Enfin, le riff plombé très sidérurgique de « Under the sun » n’aurait pu sortir d’aucune autre guitare, les prémices des mouvements extrêmes se retrouvent déjà dans cette galette pourtant déjà vénérable, cette rythmique pourrait, nantie d’une section rythmique plus rapide, passer pour du thrash, ce sera pour l’album Sabotage, mais ce titre porte déjà en lui les gemmes de la naissance de MOTORHEAD, et quel joli riff épique pour finir sur le bridge !

Ce qui est étonnant c’est mon incapacité à mettre une note en dessous de 4 à ces albums qui me paraissaient beaucoup moins essentiels avant écoute attentive. On ne peut daigner l’importance des opus du Sabbath noir, c’est un fait… Et me voila à nouveau prêt à mettre un 4… Album très équilibré.

A lire aussi en HARD ROCK par ERWIN :


Devin TOWNSEND
Epicloud (2012)
Nuage cosmique

(+ 2 kros-express)



UFO
Lights Out (1977)
Vous allez l'adorer

(+ 1 kro-express)

Marquez et partagez





 
   TOMTOM

 
   ERWIN
   MARCO STIVELL
   RED ONE

 
   (4 chroniques)



- Tony Iommi (guitare)
- Ozzy Osbourne (chant)
- Geezer Buttler (basse)
- Bill Ward (batterie)


1. Wheels Of Confusion/the Straightener
2. Tomorrow's Dream
3. Changes
4. Fx
5. Supernaut
6. Snowblind
7. Cornucopia
8. Laguna Sunrise
9. St. Vitus Dance
10. Under The Sun/every Day Comes And Goes



             



1999 - 2019 © Nightfall.fr - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod