Recherche avancée       Liste groupes



      
ROCK  |  STUDIO

Commentaires (1)
L' auteur
Acheter Cet Album
 



Jacques HIGELIN - Bbh 75 (1974)
Par RAMON PEREZ le 1er Octobre 2018          Consultée 110 fois

La Révolution en 1min40. J’imagine l’auditeur averti du Jacques HIGELIN de la décennie précédente posant pour la première fois le disque sur sa platine. Certes, il a vu que la pochette était assez différente (il y a de la couleur, l’homme dessus fait la tronche), mais y a-t-il vraiment fait attention ? Les premières notes le trompent, avec ces guitares sèches légères. Puis le chant arrive et avec lui le doute, tant c’est rêche, rempli de morgue. L’entrée de la basse ne fait pas encore de vague, mais celle de la batterie, quoique légère, si. Un petit glissando de basse vient encore un peu plus déranger ses habitudes. Le chanteur monte alors sans prévenir dans les aigus, râle et puis, d’un coup… l’explosion ! Les guitares ne font pas semblant de s’allumer, ça prend 50 kilos de suite, avant qu’HIGELIN n’enfonce le clou par son mythique « connaaaaaaard ». Et là, deux options s’offrent à mon imagination. Soit l’auditeur averti est tombé dans les pommes devant le reniement aussi radical de dix années d’une vie consacrée à la chanson expérimentale rive gauche. Soit il est à fond et songe déjà à bazarder son petit confort, histoire de se mettre en conformité avec sa nouvelle identité de rocker.

Ils sont nombreux les artistes à avoir cherché un moment leur voie, parfois en creusant un filon avant de bifurquer. Souvent ce nouveau virage se manifeste par le passage du collectif à l’individuel (ou inversement). Jacques HIGELIN n’a jamais eu de groupe et se démarque lui par le temps mis à explorer un premier chemin avant de trouver le bon, ainsi que par la radicalité de ce changement tardif. Un coup mûrement réfléchi pendant deux ans au fond des Alpes provençales où le chanteur était parti vivre en communauté, rompant en premier dans son quotidien avec ses habitudes parisiennes. Il réalise là une chose assez unique dans l’histoire de la musique : se lancer dans le rock par maturité et non par jeunesse !

Naître à bientôt 35 ans, voilà qui n’est pas banal. En ce sens BBH est le premier album d’HIGELIN (symboliquement, son prénom ne figurera plus sur les pochettes à partir de là). Et quelle naissance ! Bien aidé à cette tâche par son nouveau complice Simon Boissezon, ce n’est pas seulement son identité artistique que le chanteur fait sortir. Mais bien la possibilité pour de nombreux autres artistes de se lancer dans le rock poids lourd en français, ainsi que dans le funk, la soul, peut-être même le rap… Autant d’éléments contenus plus ou moins consciemment dans cet album qu’HIGELIN sort sans vraiment savoir ce qu’il fait, en faisant trembler la Terre. Un vrai geste d’avant-garde, qui sent le bricolage et qui n’est donc pas exempt d’erreurs. Qui aurait évidemment pu être mieux produit, avec un peu plus d’expérience. Mais qui, en fait, n’aurait jamais existé avec plus d’expérience. Il est certain que ce disque n’est pas son plus réussi, mais tout aussi certain est son aspect séminal.

Toute la suite d’Higelin est déjà là, sous une forme souvent embryonnaire. Mais c’est là. Les envolées méta-philosophiques (« Est-ce que ma guitare est un fusil », ma préférée du disque), le côté rêveur (« Une mouche sur la bouche »), le côté rentre-dedans (« Boxon »), les expériences musicales et textuelles (« Mona Lisa Klaxon »)… Un peu comme tout était contenu dans le Big Bang puis a vécu sa vie. Sauf que dans ce cas on sait ce qu’il y avait avant !

BBH est une claque comme peu de musiciens en ont mis, un album qui sonne comme rarement, une recette tentée à l’aveugle qui fait tout péter. Et t’es toujours en train de lire ? Tu m’excuseras, mais moi j’y retourne !


A lire aussi en ROCK :


The RUNAWAYS
The Runaways (1976)
Les fugitives au pouvoir !




MIDNIGHT OIL
Breathe (1996)
Respire !!


Marquez et partagez





 
   BAYOU

 
   RAMON PEREZ

 
   (2 chroniques)



- Jacques Higelin (chant)
- Simon Boissezon (guitares)
- Charles Bennaroch (percussions)


1. Paris - New York/n.y. - Paris
2. Cigarette
3. Mona Lisa Klaxon
4. Chaud, Chaud Bizness-show
5. Est-ce Que Ma Guitare Est Un Fusil ?
6. Une Mouche Sur Ma Bouche
7. Oesophage Boogie, Cardiac' Blues
8. Boxon



             



1999 - 2018 © Nightfall.fr - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod