Recherche avancée       Liste groupes



      
HEAVY METAL/PUNK  |  STUDIO

Commentaires (5)
L' auteur
Acheter Cet Album
 


ALBUMS STUDIO

1983 3 Kill 'Em All
1984 3 Ride The Lightning
1986 2 Master Of Puppets
1988 4 ...And Justice For All
1991 3 Metallica
1996 2 Load
1997 1 Reload
2003 1 St. Anger
2008 2 Death Magnetic
2016 1 Hardwired... To Self-Destru...
2023 72 Seasons

REPRISES

1998 Garage Inc..

ALBUMS LIVE

1999 S&m

COFFRETS

1993 Live Shit: Binge & Purge
 

1983 Kill 'em All
1984 Ride The Lightning
  Live In Toulouse
1986 Master Of Puppets
1987 The $5.98 Garage Days Re...
  Cliff'em All
1988 ...and Justice For Al...
1991 Metallica
1993 Live Shit Binge & Purge
1996 Load
1997 Reload
1998 Garage Inc
  Bay Area Thrashers
  Cunning Stunts
1999 S&m
  Whiskey In The Jar
  S&m
2000 I Disappear
2001 A Punk Tribute
2003 St Anger
  St Anger (tribute To The...
2004 The Unnamed Feeling
  Some Kind Of Monster
  Un An Et Demi De La Vie ...
  Metallic Attack: The Ult...
  Some Kind Of Monster
2006 The Videos - 1989-2004
  The Scorched Earth Orche...
  Master Of Puppets Revisi...
2008 The Day That Never Comes
  Death Magnetic
2009 Français Pour Une Nuit
  Orgullo, Pasión Y Gloria
2010 Six Feet Down Under
  Six Feet Down Under 2
  Live At Grimey's
2011 Live In Gothenburg
  Lulu
  Black Album 20th Anniver...
2012 Beyond Magnetic
  Quebec Magnetic
2013 Through The Never Soundt...
2016 A Tribute To Master Of P...
  Hardwired
  Hardwired... To Self-...
2019 Helping Hands…live & Aco...
  S&m2
2020 S&m 2
2023 72 Seasons
 

- Style : Annihilator, Slayer, Anthrax, Testament
- Membre : Suicidal Tendencies, Lou Reed
- Style + Membre : Megadeth
 

 Site Officiel (3337)

METALLICA - St. Anger (2003)
Par ELK le 13 Juin 2024          Consultée 374 fois

Il y a des disques parfois qui n'arrivent pas à passer. St. Anger me fait complètement cet effet. Malgré de nombreuses tentatives, dont les dernières très récentes, je n'ai jamais pu supporter cet album. Ce constat va bien au-delà d'une analyse claire et argumentée : je ne supporte pas le son de l'album, les compositions sont affligeantes, et en fait rien ne me touche ni ne me permet de m'accrocher un tantinet à l'opus. En plus, il dure encore 1H15 pour 11 titres interminables que rien, pas même un petit solo de gratte, ne vient égayer.

Pourtant, je suis plein d'indulgence pour cette période du groupe; l'incroyable documentaire Some Kind OF Monster nous dévoilait implacablement un groupe profondément malade, mais ayant le courage de se mettre à nu au risque d'écorner sa légende et qui, malgré tout, parvenait à finir son album et repartir de l'avant.
En fait, on pourrait presque interpréter ce disque comme la fin de la thérapie du groupe, un dernier cri rageur pour finir la déconstruction de tout ce que le METALLICA des flamboyants quatre premiers albums incarnait.

L'hideuse pochette, le titre et le contenu de l'album transpirent la rage voulue salutaire qui devait permettre au phoenix de renaître de ses cendres. Mais voilà, une fois tous ces éléments évoqués, il reste la musique, et celle-ci, excusez-moi, est vraiment à gerber. Je ne sauve rien du disque : le son est atroce, batterie (de cuisine ?) de Lars en tête, mais le son des guitares est bien pourri aussi; je n'accroche pas du tout au côté 'garage' de l'opus. La volonté de sonner 'moderne', en se passant même des solos de guitare, finit par une impression d'amateurisme bien loin des standards des Californiens qui nous livrent un opus qui ressemble plus à de mauvaises maquettes qu'à un disque de METALLICA. Même les deux albums précédents sonnaient autrement mieux malgré leur vacuité.

En définitive, METALLICA a bien été le groupe qui, pour reprendre une expression à la mode, a fait subir à ses fans le pire ascenseur émotionnel : du sublime des quatre premiers opus à la débâcle totale avec pour pivot le Black Album artistiquement convenable mais qui a définitivement enterré le groupe que nous aimions tant

La suite bien connue désormais n'a fait que confirmer cette impasse, le groupe faisant finalement le choix (l'épisode Lulu mis à part) de revenir au style de ses débuts, abandonnant de facto toute réelle ambition artistique, mais nous y reviendrons.

A lire aussi en METAL par ELK :


IRON MAIDEN
Rock In Rio (2002)
Une nouvelle ligne à la légende




HAKEN
Fauna (2023)
Magnétisme animal


Marquez et partagez





 
   SASKATCHEWAN

 
   ELK

 
   (2 chroniques)



- James Hetfield (chant, guitare)
- Kirk Hammett (guitare)
- Bob Rock (basse)
- Lars Ulrich (batterie)


1. Frantic
2. St. Anger
3. Some Kind Of Monster
4. Dirty Window
5. Invisible Kid
6. My World
7. Shoot Me Again
8. Sweet Amber
9. The Unnamed Feeling
10. Purify
11. All Within My Hands



             



1999 - 2024 © Nightfall.fr V5.0_Slider - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod