Recherche avancée       Liste groupes



      
FOLK IRLANDAIS  |  STUDIO

L' auteur
Acheter Cet Album
 


 

- Style : The Charmrocks
 

 Site Officiel (319)

The CHIEFTAINS - 8 (1978)
Par MARCO STIVELL le 29 Mai 2017          Consultée 417 fois

The Chieftains 8 est le dernier album du mythique groupe irlandais avant que deux de ses membres fondateurs ne quittent la maison, usés par les pressions du music business et les tournées. Un coup dur pour Paddy Moloney qui voit partir deux de ses meilleurs amis. Seán Potts demeure un musicien confirmé tandis que Michael Tubridy arrête tout pour se consacrer au bâtiment – il est architecte responsable d'édifices importants à Dublin, y compris l'aéroport.

Voilà d'ailleurs une pochette qui donne des envies de voyage ! Ce sont les rochers de granit rouge de Oileán Na Cruite/Cruit Island, une petite île située au large du comté du Donegal (nord de l'Irlande). On dirait presque un paysage méditérannéen, espagnol, même d'Amérique Centrale ou du Sud. La musique nous rappelle à la réalité, nous ramène sous d'autres latitudes et c'est tant mieux.

Après un album 7 bien marqué par une certaine densité et qui figure parmi les préférés des fans, le 8 est plus tranquille d'un point de vue réalisation, dans la forme bien sûr alors que dans le fond on sait que c'est plus compliqué. Il y a des moments de bravoure comme "Sea Image", un medley qui porte bien son nom, surtout dans son début très contemplatif.

Tin whistle et tiompán chantent rêveusement, tandis que Moloney joue un bourdon aux uilleann pipes, les instruments semblent hantés par l'immensité des eaux qui entourent le pays des CHIEFTAINS. Magnifique, tout comme les airs et jigs suivants qui évoquent un bateau paisible, l'entrain de l'aventure, les dangers encourus... Martin Fay au violon y est particulièrement brillant, et on le retrouve ainsi sur le morceau "The Job of Journeywork".

En matière de "set" (ou sélection) réussie, "The Session" capture l'esprit familial, celui d'une bande de copains se retrouvant pour jouer dans un salon ou sur une scène, avec des airs traditionnels taillés sur mesure pour ce genre d'occasion. Un esprit de liesse, résolument festif et qui se communique jusque dans la qualité des mélodies.

À noter que la dernière jig, "Dinny Delaney's", avait été jouée par un sonneur aveugle du même nom en 1899 lors d'un rassemblement musical à Dublin, et le moment, devenu historique, a été gravé sur rouleau de cire. Ce morceau est souvent repris par d'autres groupes sous le nom de "Old Hag". "The Session" reste un classique et, plus proche de nous dans le temps, c'est le nom donné au site Internet principal dédié aux partitions d'airs traditionnels gaéliques.

Des morceaux plus courts rejoignent la qualité globale, on pense aux magnifiques "Hornpipes" et à "John Hart", menés par la harpe éblouissante de Derek Bell. L'influence du harpeur Turlough O'Carolan se fait toujours aussi bien ressentir en quelques arpèges et "chants" doux, tristes et élégants. Le non-moins merveilleux "An Speic Seoigheach", vision de l'Irlande d'hier et d'alors, intemporelle, figure dans la bande sonore du film Reflections de Patrick Carey, dédié au pays vert.

Sur le troisième morceau, le violoniste Seán Keane révèle des influences Europe de l'Est et gitanes, à la manière d'un Stéphane Grappelli irlandais. En fin de disque, "The Wind That Shakes the Barley" est une danse ici, bien différente de la ballade que l'on connait. On apprécie également le thème "royal" de "Miss Hamilton", venu de l'époque baroque et de Cornelius LYONS qui s'inspirait plus de l'esprit germanique quand O'CAROLAN voulait rester proche de VIVALDI.

En parlant de royauté, terminons avec la polka grivoise de "If I Had Maggie in the Wood" ("si je tenais Maggie dans les bois, je lui donnerais tout le plaisir possible, je la garderais jusqu'au matin"), chantée brièvement par Kevin Conneff. Quelques mois plus tard, la princesse Margaret ou Maggie de la couronne d'Angleterre aurait traité les Irlandais de "porcs" lors d'un voyage aux USA, créant un scandale, et les CHIEFTAINS ont répondu en concert en reprenant ce morceau d'une manière "rock'n'roll". Il y a des choses avec lesquelles on peut bien rigoler !

A lire aussi en MUSIQUES FOLKLORIQUES par MARCO STIVELL :


René WERNEER
L'habit De Plumes (1977)
Chef-d'oeuvre unique




MYRDHIN
Vol. 1 - Kan An Avel (1974)
Folk celtique, son premier vrai album


Marquez et partagez





 
   MARCO STIVELL

 
  N/A



- Paddy Moloney (uilleann pipes, tin whistle)
- Seán Potts (tin whistle)
- Michael Tubridy (flûte, tin whistle, concertina)
- Seán Keane (fiddle)
- Martin Fay (fiddle, bones)
- Derek Bell (harpes irlandaises, tiompán)
- Kevin Conneff (bodhrán, chant)


1. The Session
2. Doctor John Hart
3. Seán Sa Cheo
4. An Tsean Bhean Bhocht/the Fairies' Hornpipe
5. Sea Image
6. If I Had Maggie In The Wood
7. An Speic Seoigheach
8. The Dogs Among The Bushes
9. Miss Hamilton
10. The Job Of Journeywork
11. The Wind That Shakes The Barley/the Reel With The



             



1999 - 2019 © Nightfall.fr - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod