Recherche avancée       Liste groupes



      
COUNTRY CELTE ET US  |  STUDIO

L' auteur
Acheter Cet Album
 


 

- Style : The Charmrocks
 

 Site Officiel (372)

The CHIEFTAINS - Another Country (1992)
Par MARCO STIVELL le 20 Mars 2020          Consultée 235 fois

Suivant leur désir d’oeuvres faites de rencontres avec d’autres stars, dans la foulée de Bells of Dublin (1991), les CHIEFTAINS publient Another Country, l’année suivante en 92.

Ce disque ne pouvait pas mieux porter son nom car si le mot "country" désigne depuis longtemps le pays ou la campagne, il désigne aussi depuis plusieurs décennies un style musical. C’est en jouant sur le double sens que les Irlandais construisent un pont avec les Etats-Unis, terre ayant accueilli le plus de leurs compatriotes expatriés, dont la musique se fait si proche.

Certes, la country américaine présente un visage plus blues, voire plus hispanique, que celui de sa consoeur celtique, et on le ressent grandement sur certains titres. À la harpe, Derek Bell s’amuse sur "I Can’t Stop Loving You" en imitant le jeu d’une guitare classique, tandis que Don WILLIAMS vient prêter sa belle voix au morceau emprunté à Don GIBSON.

Les artistes country "anciens" croisent ainsi les plus jeunes, notamment Ricky SKAGGS et Emmylou HARRIS. Tous deux sont particulièrement présents, sur plusieurs titres, elle sur "Nobody’s Darlin’ But Mine", ballade crépusculaire faite de harpe celtique et dobro plutôt jolie et taillée pour sa voix gracieuse ; lui dès l’égayant "Wabash Cannonball", où l’on sent bien l’esprit de réunion des deux pays dans les pas de danses et la façon de jouer les mélodies.

C’est qu’à côté des CHIEFTAINS, il y a un grand nombre d’instrumentistes tout aussi talentueux issus de Nashville, New York etc. : Bela Fleck (banjo), Jerry Douglas (dobro), l’inmanquable Chet ATKINS (plutôt à la guitare acoustique) et plusieurs membres du NITTY GRITTY DIRT BAND (Hanna, Fadden, Ibbotson…) ou encore de façon plus surprenante, David Hungate, l’ex-bassiste de TOTO.

Les timbres nasillards de SKAGGS ("Cotton-Eyed Joe") comme de Willie NELSON ("Goodnight Irene" en ballade/valse) font plaisir à entendre, même si les chansons ne sont pas formidables. C’est surtout le mélange des deux country qui reste intéressant, même sur une jig traditionnelle (pourtant écrite par Paddy Moloney) telle "Happy to Meet" où les uilleann pipes et les violons fêtent leur rencontre avec le banjo et la guitare slide.

ATKINS figure sur les meilleurs titres, "Heartbreak Hotel" où son acoustique se mêle au bodhrán de Kevin Conneff, et surtout le medley "Tahitian Skies/Chief O'Neill's Hornpipe", merveille galante parcourue d’influences hispaniques avant de devenir une danse irlandaise. En matière d’enchaînement, "Did You Ever Go a-Courtin'", enregistré live avec SKAGGS, HARRIS etc, dure 12 minutes ! Les variations jazz-latino qui entrecoupent les tours de chant sont parfois moyennes, mais durant les moments bluegrass, le solo de piano saloon, la ballade de HARRIS et la danse conviviale de fin, il n’y a rien à redire, c’est un bonheur !

Dans le plus pur style irlandais, Conneff chante "Paddy's Green Shamrock Shores", la même mélo-die que les CORRS, futures amies des CHIEFTAINS, qui la reprendront trois ans plus tard sur leur premier album et sous le nom "Lough Erin Shore". Autre splendeur où le mariage avec le folk US est cette fois remarquable dans la production, les résonances de dobro etc. C’est un bon disque avec de très belles choses, pas passionnant sur la longueur mais dignement rempli et interprété. Moloney et les autres, en plus de continuer dans le même style d’albums, sont si contents qu’ils reviennent en terre outre-Atlantique moins de dix années plus tard.

A lire aussi en MUSIQUES FOLKLORIQUES par MARCO STIVELL :


ENAID
Avalon: A Celtic Legend (2002)
Belle approche, pourtant très courante.




Richard THOMPSON
Strict Tempo! (1981)
Thompson instrumental et airs traditionnels


Marquez et partagez





 
   MARCO STIVELL

 
  N/A



- Paddy Moloney (uilleann pipes, tin whistle)
- Martin Fay, Seán Keane (fiddle)
- Matt Molloy (flûte)
- Kevin Conneff (bodhrán, chant)
- Derek Bell (harpe celtique, tiompán, claviers)
- Billy Joe Foster, Bela Fleck (banjo)
- David Hungate, Edgar Meyer (basse)
- Jason Sellars, Roy Huskey (basse)
- Jerry Douglas (dobro)
- Keith Edwards (batterie, chant)
- Jimmie Fadden (batterie, harmonica)
- Chet Atkins (guitares)
- Jeff Hanna (guitares, chant)
- Jimmy Ibbotson (guitares, mandoline, chant)
- Keith Little, Tim Sargent (guitares)
- Randy Harper (claviers)
- Sam Bush (mandoline)
- Emmylou Harris (chant)
- Ricky Skaggs, Colin James (chant, mandoline, guitares)
- The Highwaymen


1. Happy To Meet
2. I Can't Stop Loving You
3. Wabash Cannonball
4. Heartbreak Hotel
5. Goodnight Irene
6. Cunla/the Friar's Breeches
7. Nobody's Darlin' But Mine
8. Cotton-eyed Joe
9. Tahitian Skies/chief O'neill's Hornpipe
10. Killybegs
11. Paddy's Green Shamrock Shores
12. Did You Ever Go A-courtin' (medley)



             



1999 - 2020 © Nightfall.fr V5.0_Slider - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod