Recherche avancée       Liste groupes



      
AOR  |  STUDIO

L' auteur
Acheter Cet Album
 


ALBUMS STUDIO

1975 Journey
1976 Look Into The Future
1977 Next
1978 Infinity
1979 Evolution
1980 Departure
1981 Escape
1983 Frontiers
1986 Raised On Radio
1996 Trial By Fire
2001 Arrival
2005 Generations
2008 Revelation
2011 2 Eclipse
2022 Freedom

B.O FILMS/SERIES

1980 Dream After Dream

VHS/DVD/BLURAYS

1981 Live 1981 Escape Tour (Dvd)
 

1975 Journey
1976 Look Into The Future
1977 Next
1978 Infinity
1979 Evolution
1980 Departure
1981 Escape
1983 Frontiers
2022 Freedom
 

- Style : Toto, Saga, Styx, Loverboy, Night Ranger, Survivor, Foreigner, Kansas, Dare, Boston
- Style + Membre : Neal Schon

JOURNEY - Revelation (2008)
Par ERWIN le 8 Septembre 2021          Consultée 569 fois

Trois années se sont écoulées depuis la sortie de Generation, mais le moins qu’on puisse dire est que les choses ont à nouveau bien changés. Steve Augeri est parti, remplacé par Jeff Scott Soto puis par le philippin Armel Pineda. Et ce quatorzième opus de JOURNEY est donc l’occasion d’une véritable remise à zéro, avec l’adjonction d’un second disque en forme de best of ou le groupe reprend tous ses succès avec Armel au micro, comme s’il fallait faire table rase du passé. Nous sommes cette fois a Las Vegas au planet Hollywood et Kevin Shirley est de retour derrière la console, notre scarabée ailée toujours au centre des débats sur la pochette !

"Never Walk Away" introduit l’album de belle manière, sur un ton mordant très hard FM, plus encore qu’AOR. La voix du nouveau chanteur passe magnifiquement, Neal reste un des cadors de la six cordes. Ce titre est franchement réussi, proposant à la fois originalité et dynamique, les fans sont ravis. On repart sur des chevaux de roue avec "Change For The Better", de l’AOR comme s’il en pleuvait avec rythmique mêlant guitares grasses et synthés organiques. Ca reste de la belle ouvrage, les gars sont inspirés pour ce début de livraison. Le refrain trépidant de "Where Did I Lose Your Love", bien hymnique, se laisse écouter et apprivoiser avec plaisir. Les rois de l’AOR sont toujours vivants, pas de doutes !

Le ton très pop de "Like A Sunshower" et les choeurs judicieux sont bien agréables, présentant une facette peu connue du groupe, avec une incursion dans un style quasi folk rock. Le refrain est d’une belle inspiration. Encore un refrain lumineux sur "Wildest Dream", tout va bien, et la rythmique est bien marrante avec cette cythare psychédélique. Tiens, une nouvelle rythmique de guitare EDGEienne sur les couplets de "What It Takes To Win", cela donne un petit esprit alternatif à la compo, le refrain se changeant de remettre les pendules à l’heure, bien agréable.

Arf, des slows ! Il fallait s’y attendre… un piano langoureux et Armel qui roucoule un brin. "After All These Years »est plutôt bien gaulé soyons juste. On s’approche des influences progressives sur "Turn Down The World Tonight", avec ce piano aérien et cette atmosphère grandiose. "What I Needed" continue la tradition des chansons romantiques dont les groupes AOR et Soft rock se sont fait les grand spécialistes, oscillant entre slow et mid slow avec un refrain fort bien achalandé. Tous ces slows sont supérieurs aux précédents composés par JOURNEY, c’est à signaler.

Neal SCHÖN propose un instrumental à l’ambiance exotico ambient sur" The Journey", sa guitare y est juste nucléaire, ce mec est un drôle de guitar hero, je vous accorde qu’il tire la bourre avec Yngwie MALMSTEEN question égo mais pas que… La technique et la rapidité d’exécution sont toute aussi tonitruantes que celles du suédois. Enfin, Neal et Jonathan savent toujours proposer du gros riff, cette fois avec "Let It Take You Back", le refrain y est superbe.

Alors ok... Petit détail embarrassant ? Nous avons deux reprises du précédent album Generations. Mais peut-être l’enthousiasme du groupe devant son nouveau chanteur est ici à blâmer... ou pas ? Toujours est-il que nous voici avec deux des meilleurs morceaux de Generations avec "Faith In The Heartland", toujours aussi évocatrice de "Baba O Riley" avec son intro et son aspect pop, petite merveille de bonne humeur, mais j’ai bien du mal à faire la part des choses avec la précédente version. "The Place In Your Heart" ne perd pas non plus au change et reste toujours aussi superbe.

Du coup, je vous fais grace du second disque, composé des titres emblématiques de JOURNEY, un best of si vous préférez. Si on tient compte de la qualité des nouveaux morceaux, on ne perd pas en qualité en y adjoignant les meilleurs titres du groupe réarrangés pour Armel Pineda. Le groupe californien reste sur des standards de haut niveau malgré les turpitudes et le temps qui passe. J’en veux pour preuve le niveau stratosphérique de Neal SCHÖN à la guitare. C’est donc un nouveau quatre des familles pour le titan de l’AOR.

A lire aussi en AOR par ERWIN :


JOURNEY
Frontiers (1983)
En pleine maîtrise




BOSTON
Boston (1976)
Le vaisseau Boston prend son envol


Marquez et partagez





 
   ERWIN

 
  N/A



- Armel Pineda (chant)
- Neal Schön (guitare)
- Jonathan Cain (claviers-guitare)
- Ross Valory (basse)
- Dean Castronovo (batterie)


1. Never Walk Away
2. Like A Sunshower
3. Change For The Better
4. Wildest Dream
5. Faith In The Heartland
6. After All These Years
7. Where Did I Lose Your Love
8. What I Needed
9. What It Takes To Win
10. Turn Down The World Tonight
11. The Journey
12. Let It Take You Back
13. The Place In Your Heart



             



1999 - 2022 © Nightfall.fr V5.0_Slider - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod