Recherche avancée       Liste groupes



      
AOR PROGRESSIF  |  STUDIO

L' auteur
Acheter Cet Album
 


 

1975 Journey
1976 Look Into The Future
1977 Next
1978 Infinity
1979 Evolution
1980 Departure
1981 Escape
1983 Frontiers
 

- Style : Toto, Dare, Kansas
- Style + Membre : Neal Schon

JOURNEY - Journey (1975)
Par ERWIN le 1er Août 2021          Consultée 470 fois

San Francisco au début des années 70. Plusieurs des petits jeunes membres du groupe de SANTANA qui se sentent pousser des ailes se lancent dans le grand bain. Neal SCHON, jeune prodige de la six cordes, et Greg Rolie, chanteur claviériste, réunissent autour de leur projet leur collègue batteur Aynsley Dunbar qui tient les baguettes chez ZAPPA. On en termine avec les deux membres de FRUMIOUS BANDERSNTACH, George Tickner à la seconde guitare et Ross Valory à la basse. Ces jeunes requins se forgent rapidement une franche réputation de bête de scène autour de la bay area et signent chez Columbia. Leur premier et éponyme album sort en avril 75.

"To Play Some Music" est le single choisi pour paver la voie du succès. On y décèle les premières qualités évidentes du groupe : une facilité à pondre des lignes mélodiques identifiables et agréables, toujours servies par la guitare nucléaire de Mr SCHON. Le refrain est certes un peu facile, mais bien dans l'air du temps d'alors, tout ceci est bien sympa. Le mid-slow "In The Morning Day", avec Hammond de rigueur et une petite ligne mélodique très pop, presque BEATLES par moment, jusqu'au bridge conduit par la guitare de Neal qui, cette fois, rappelle RUSH dans sa construction et un solo de Greg Rollie. Les mânes des Anglais de DEEP PURPLE sont convoquées pour "In My Lonely Feeling/Conversations", jusqu'à la guitare qui semble tenue par un certain Ritchie. Le titre n'est pas mauvais mais a bien du mal à nous conduire à bon port. On s'y ennuie un brin, on... s'endort, ma parole !

"Of a Lifetime" évoque les meilleurs instants de WISHBONE ASH : une espèce de croisement entre des aspects progressifs, un son hard et une vibration très mélodique. Le premier constat demeure toutefois le niveau déjà stratosphérique de Neal SCHON qui ne se contente pas d'enrober la chanson avec des soli. Il la transcende alors que nous ne sommes qu'en '75 et que la grande révolution du son menée par VAN HALEN n'aura lieu que deux ans plus tard.
"Mystery Mountain" est plus intriguante : le son est à mon sens très anglais, c'est rare chez les rosbifs. Cela rend le lien avec les futurs cadors de l'AOR complètement hilarant tant le grand écart est là ! Les noms des références restent les mêmes, ceux cités plus haut. Mais si la musique sonne hard progressif-fusion, la guitare, elle, est une flèche tirée depuis les grands espaces américains. On y retrouve tous les ingrédients bluesy : la wah-wah, le style à la croisée des destins de Duane Allman et de Ricky Medlocke, et plutôt éloigné, c'est le cas de le dire, de son mentor Carlos SANTANA.

Terminons avec les deux instrumentaux présents dans cette première livraison : "Kohoutek" est drivé par une petite ligne de piano de Rollie. Dans un esprit conquérant, Neal tente d'imposer des lignes de guitares puissantes, mais tout ceci manque d'une certaine finalité, d'une mélodie qu'on aimerait fredonner. Cela manque de vibration, les soli sont bien présents, mais nous sommes loin des classiques du genre. Attaquons les six minutes de "Topaz", très ambient et space au début. Puis, c'est progressif dans l'esprit, des passages alternant entre rêveries de claviers et guitares agressives, sympa mais pas transcendant, malgré de très jolis soli.

Ce coup d'essai qui passe le cap des charts atteint une modeste 138ème place du billboard. J'en retiens la superbe et introductive "Of a Lifetime". Mais c'est la guitare de Neal SCHON qui illumine ce disque de toute sa classe. Il y a fort peu de guitaristes du niveau du monsieur, qui a immédiatement pris le contrôle du groupe. JOURNEY dispose de superbes atouts pour parvenir à s'imposer aux plus hautes sphères de la musique populaire. C'est donc un 3 plutôt équilibré pour débuter cette discographie.

A lire aussi en ROCK par ERWIN :


WISHBONE ASH
Number The Brave (1981)
Changement de cap !




SHAKA PONK
The White Pixel Ape (2014)
Simiesque


Marquez et partagez





 
   ERWIN

 
  N/A



- Gregg Rolie (chant-claviers)
- Neal Schon (guitare solo)
- George Tickner (guitare)
- Ross Valory  (basse)
- Aynsley Dunbar (batterie)


1. Of A Lifetime
2. In The Morning Day
3. Kohoutek
4. To Play Some Music
5. Topaz
6. In My Lonely Feeling/conversations
7. Mystery Mountain



             



1999 - 2022 © Nightfall.fr V5.0_Slider - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod