Recherche avancée       Liste groupes



      
JAZZ FUSION  |  B.O FILM/SERIE

L' auteur
Acheter Cet Album
 


ALBUMS STUDIO

1978 Pat Metheny Group
1979 American Garage
1980 As Falls Wichita, So Falls Wic...
1982 Offramp
1984 First Circle

B.O FILMS/SERIES

1985 The Falcon And The Snowman

ALBUMS LIVE

1983 Travels
 

- Style + Membre : Pat Metheny

PAT METHENY GROUP - The Falcon And The Snowman (1985)
Par ELK le 22 Septembre 2022          Consultée 125 fois

AVERTISSEMENT : cette chronique de bande originale de film est également susceptible de contenir des révélations sur le film

Quelques mois après l’enregistrement de First Circle, Pat Metheny se trouve embarqué dans un nouveau projet radicalement différent : écrire et interpréter la musique du film The falcon and the Snowman de John Schleisinger. L’oeuvre, sur fond d’intrigues politiques aux relents de guerre froide, raconte la perte d’innocence de Chris, jeune idéaliste en proie aux impératifs de la 'realpolitik'. Le défi est de taille pour Pat, bientôt rejoint à Montreux par Lyle Mays et Steve Rodby, puis par l’ensemble du groupe : réussir l’exercice de style consistant à coller aux images du film et à camper les personnages, tout en conservant l’identité musicale du PAT METHENY GROUP. Il faudra deux mois de travail acharné pour en venir à bout. Pour la première fois, Pat est notamment confronté à l’écriture pour un orchestre symphonique et pour une star de la pop.
En effet, c’est de cette B.O. qu’est extraite le célébrissime "This is not America", chanté par David BOWIE. Intégralement composée par Pat comme thème du personnage principal du film (le titre "Chris" sur l’album avec la musique sans les paroles), ce morceau devient un tube grâce à la superbe performance pleine d’émotion et de rage contenue de la star britannique, et l’ajout des célèbres shalalalala, gimmick qui transforme une superbe chanson en ritournelle universelle. Malgré son côté atypique pour un groupe de Jazz, Pat se déclare particulièrement fier de cette chanson qui sera souvent chantée sur scène par BOWIE, et figurera sur tous ses 'Best of'. Elle sera également reprise par maints artistes.
Le reste de l’album possède les caractéristiques habituelles d’une B.O. ; beaucoup de séquences courtes, d’ambiances variées, et de passages conçus pour accompagner les images. Tout commence par un chant d’église ("Psalm 121"), façon de camper la pureté originelle du personnage, et se poursuit avec une intro dynamique drivée par la guitare acoustique de Pat ("Flight of the Falcon"). "Daulton Lee" est un morceau très ancré dans le son typique du P.M.G. Il campe le personnage d’un dealer dans une atmosphère urbaine renforcée par un solo de synthé/harmonica d’inspiration Blues. "The Falcon", avec le beau chant de Pédro Aznar, évoque l'émotion du dresseur lors de l’envol de l’oiseau. Les morceaux "Extent of the Lie", "The Level of Deception" et "Capture" sont des patchworks musicaux venant supporter l’action du film. On y trouve pêle-mêle de belles séquences de guitare sèche appuyées par l’orchestre symphonique, des fulgurances à la guitare électrique saturée, des passages 'free-jazz', des solos de piano ou encore des montées de tension orchestrées par la basse, la batterie et les percussions. Ponctuellement, le thème de Chris refait son apparition, alors que certains moments nous projettent dans l’univers d’Ennio MORRICONE (probablement une des grandes influences de Pat dans l’exercice).
Quand "Epilogue", vient mettre un terme 'électro-symphonique' à l’enregistrement, nous nous trouvons devant un dilemme. Il faut évidemment reconnaître que Pat et son groupe ont plus que largement relevé le défi et même réussi à apposer leur patte (sans mauvais jeu de mots) sur un exercice totalement atypique pour une formation Jazz. En revanche, ce n’est pas une porte d’entrée recommandée pour rejoindre l’univers de cette formation, l’écoute d’une telle B.O. étant comme de coutume un peu fastidieuse.
Reste le 'tube', et reconnaissons que celui-ci est vraiment d'une grande classe, même pour qui n'est pas un fan invétéré du genre.

A lire aussi en JAZZ par ELK :


DI MEOLA, MCLAUGHLIN, DE LUCIA
Friday Night In San Francisco (1981)
Nuit magique, trio unique




PAT METHENY GROUP
Travels (1983)
A la croisée des routes


Marquez et partagez





 
   ELK

 
  N/A



- Pat Metheny (guitare, guitare électrique, guitare synthétiseur,)
- Lyle Mays (piano, claviers)
- Steve Rodby (basse électrique, contrebasse)
- Paul Wertico (batterie, percussions)
- Pédro Aznar (vocaux)
- David Bowie (vocaux)
- Orchestre Philarmonique National
- Ambrosian Choir


1. Psaum 121 - Flight Of The Falcon
2. Daulton Lee
3. Chris
4. The Falcon
5. This Is Not America
6. Extent Of The Lie
7. The Level Of Deception
8. Capture
9. Epilogue



             



1999 - 2022 © Nightfall.fr V5.0_Slider - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod