Recherche avancée       Liste groupes



      
JAZZ FUSION  |  STUDIO

Commentaires (1)
L' auteur
Acheter Cet Album
 


 

- Style + Membre : Pat Metheny

PAT METHENY GROUP - Offramp (1982)
Par ELK le 12 Septembre 2022          Consultée 384 fois

En 1981, Pat Metheny, revigoré par la réussite de l’album As Falls Wichita, So Falls Wichita Falls, prend des décisions essentielles pour le PAT METHENY GROUP : le retour de Danny Gottlieb, la confirmation du recrutement de Nana Vasconcelos et surtout celui de Steve Rodby. Ce dernier, bassiste et contrebassiste, deviendra au fil des années le troisième 'pilier' du groupe, exprimant un talent musical polyvalent et indéniable, et prenant progressivement une place essentielle dans le management du groupe.
Après plusieurs mois de préparation et d’échanges autour des idées proposées par Pat, le groupe entre fin 81 en studio et accouche d’un chef-d’œuvre, au sens propre comme au figuré, un album charnière ouvrant à la musique Jazz des territoires encore inexplorés et attitrant à elle un nouveau et large public. Cet impact historique est d’autant plus marquant que l’époque voyait l’émergence d’artistes beaucoup plus traditionalistes, Wynton Marsalis en tête, qui prônaient un retour au Jazz des origines (que Pat adore par ailleurs et pratiquera avec un immense talent tout au long de sa carrière).

Dès sa pochette, Offramp ne nous trompe pas sur ses intentions : nous entraîner dans un parcours initiatique éclectique, au cours duquel nous croisons tous les formats de ce que peut incarner le Jazz moderne.
Le disque est lancé par l’intriguant "Bacarole", au rythme répétitif et à l'ambiance mystérieuse très new-âge, traversés par la guitare-synthétiseur de Pat (une grande première avec l’utilisation du Roland GR 300) et les percussions de Nana. Le morceau suivant est le célébrissime et bien nommé "Are You Going With Me", une incroyable invitation au voyage sur un rythme hypnotique, faussement simple, sur lequel se posent le solo au synthétiseur de Lyle et le fabuleux chorus de Pat à la guitare synthétiseur, véritable tour de force par l’émotion et l’intensité qui s’en dégage. La pièce suivante, "Au lait", nous ramène à un jazz plus feutré mais presque aussi immortel, avec sa mélodie stupéfiante et mouvante s’installant dans un cadre rythmique sans cesse changeant, et une évidence complexe qui continue à faire école. L’osmose entre le jeu sensible et subtil de Pat, la finesse de Lyle et les voix mélancoliques de Nana y font merveille. "Eightenn" lorgne clairement vers le rock (dans l'esprit d'American garage), Pat confie avoir pensé pour cette pièce à un croisement entre la musique contemporaine minimaliste de Steve REICH et celle des BEACH BOYS. Quel contraste avec "Offramp" qui nous transporte dans l’univers du free-jazz pur et dur ! Pat a toujours prisé cette forme d’expression ("Song X" en duo avec Ornette Coleman sortira fin 85). Le groupe s’appropriant cette approche infiniment ardue avec une aisance stupéfiante (mention spéciale à Steve Rodby) grave un OVNI musical inattendu. La pièce suivante "James" est une sublime mélodie 'Jazz-Pop' qui nous offre, après la splendide intro de Lyle et l’installation du thème, un des plus beaux soli de Pat. Le temps semble suspendu à ses notes dont chacune est parfaitement à sa place, œuvre d’un véritable génie mélodique. "The Bat, Pt 2" est une belle fin d’album, toute en nuances et en sérénité, dominée par le chant doux de Nana Vasconcelos, les claviers de Lyle Mays et les cymbales de Danny Gottlieb.

Offramp, album de référence, de ceux qui séduisent immédiatement et définitivement, tant le groupe a trouvé son équilibre, affiche une totale maîtrise de tout ce qu’il entreprend. L’opus a pu également rebuter une frange d’amateurs de Jazz réfractaires à l’utilisation massive des nouvelles technologies et des formats musicaux alternatifs proposés le long du disque. Pat Metheny est convaincu de son côté que l’important pour un musicien est de se constituer une identité propre qui doit transcender les formats choisis pour l’exprimer.
L’histoire lui donnera largement raison, à commencer par ses 3 nominations aux Grammy Awards et le prix gagné en tant que de la meilleure performance Jazz-fusion de l’année 1982.

A lire aussi en JAZZ par ELK :


Al DI MEOLA
Land Of The Midnight Sun (1976)
L'aube d'un nouveau maître




Al DI MEOLA
Casino (1978)
Comme dans un fauteuil


Marquez et partagez





 
   ELK

 
  N/A



- Pat Metheny (guitare stnthétiseur, guitare, guitare synclavier)
- Lyle Mays (piano, synthétiseur, autoharpe, orgue, synclavier)
- Steve Rodby (basse électrique et accoustique)
- Nana Vasconcelos (percussions, voix, berimbau)
- Danny Gottlieb (batterie)


1. Bacarole
2. Are You Going With Me
3. Au Lait
4. Eighteen
5. Offramp
6. James
7. The Bat, Part Ii



             



1999 - 2022 © Nightfall.fr V5.0_Slider - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod