Recherche avancée       Liste groupes



      
ROCK  |  STUDIO

Commentaires (2)
L' auteur
Acheter Cet Album
 


 

- Style : Cali
- Membre : Manu Katché

Stephan EICHER - Carcassonne (1993)
Par GEGERS le 23 Décembre 2008          Consultée 3780 fois

Européen accompli, europhile et europhage, STEPHAN EICHER avait réussi à marquer les esprits en 1991 avec son album Engelberg, principalement grâce au raz-de-marée Déjeuner en paix qui avait permis à l’artiste Suisse de faire une belle percée dans les charts. Afin de ne pas laisser retomber le soufflet, c’est donc sans tarder qu’EICHER s’attelle à la composition d’un nouvel album, qui sortira dans les bacs à peine deux ans plus tard.

Cet album se nommera Carcassonne. Enregistré en quelques semaines dans une chambre d’hôtel de cette ville du sud de la France, Carcassonne se révèlera être l’album le plus rock d’un STEPHAN EICHER alors en plein bourre. Rock, à l’image du morceau d’ouverture, le furieux Des hauts, des bas, dont les mélodies électriques et électrisantes parviennent aisément à captiver l’auditeur. Sorte de transcendance musicale, Des hauts, des bas, voit la musique d’EICHER se radicaliser, tant au niveau de la performance vocale éblouissante que des parties de guitares, qui n’avaient jamais jusqu’alors été aussi mordantes.

Des morceaux rock, cet album en comporte d’autres, à l’image de Ni remords ni regrets, à l’ambiance cette fois plus axée années 80, La nuit de bout, plus feutrée et accordant une place plus importante au clavier, ou encore La mi los (seul morceau chanté en langue bernoise de l’album), tout en progression et en nuances.

Malgré tout, si Carcassonne peut être considéré comme l’album le plus rock d’EICHER, c’est surtout l’ambiance générale de ce dernier qui lui confère ce statut. Car si le Suisse sait faire parler la poudre, il excelle également dans la composition de ballades celtico-médiévales et de titres épico-mélancoliques. Hope et Swallow rentrent dans la première catégorie. Chantés en anglais, ces deux morceaux reposent sur une époustouflante combinaison de guitares acoustiques, de piano et d’instruments plus ou moins originaux (accordéon, cornemuse, vielle à roue, etc.), pour un résultat ne pouvant résolument pas laisser de marbre.

La deuxième catégorie est quant à elle plutôt fournie. Si l’on y trouve des morceaux sympathiques tels que Goodbye (dont la montée en puissance possède une dimension lacrymale prononcée) ou Manteau de gloire, ce sont surtout Rivière et Durant un long moment qui font forte impression. Le premier de ces deux morceaux est sans doute une des quelques perles composées par EICHER. Doté d’une magnifique arpège de guitare et d’une légère ambiance asiatique, Rivière nous emmène, nous transporte, dans une rêverie de laquelle il est difficile de sortir. Envoûtant et d’une beauté indescriptible, ce morceau fait partie des grandes réussites d’EICHER.
Sur Durant un long moment, la guitare (jouant cette fois un simple rôle d’accompagnant) ne fait que soutenir les paroles signées PHILIPPE DJIAN, qui parvient à donner une dimension poétique à la détresse humaine et à la solitude. Du grand art.

Que reste-t-il aujourd’hui de Carcassonne ? Rivière, Des hauts, des bas et… c’est tout. Quel dommage de voir cet album sous-représenté dans les concerts de STEPHAN EICHER alors qu’il signe là une de ses plus belles réussites, mais également un de ses rares albums sans aucun titre faible. Peut-être le seul album véritablement indispensable de la discographie du Suisse chevelu.

A lire aussi en ROCK par GEGERS :


MERZHIN
Pleine Lune (2000)
Fulgurance rock celtique




MATMATAH
Antaology (2015)
Souffler sur les Breizh


Marquez et partagez





 
   GEGERS

 
  N/A



- Stephan Eicher (chant, guitare électrique, guitare électrique, bas)
- Manu Katche (batterie, percussions)
- Pino Palladino (basse)
- Richard Lloyd (guitare électrique)
- Achim Meier (piano, orgue hammond b3, claviers, accordéon)


1. Des Hauts, Des Bas
2. Hope
3. Ni Remords, Ni Regrets
4. Swallow
5. La Nuit Debout
6. Goodbies
7. Manteau De Gloire
8. Rivière
9. Baiser Orageux
10. La Mi Los
11. Durant Un Long Moment
12. Whatever



             



1999 - 2017 © Nightfall.fr - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod