Recherche avancée       Liste groupes



      
FOLK  |  STUDIO

L' auteur
Acheter Cet Album
 


 

- Style : Skerryvore, Skipinnish, Cal, Manran, Oysterband, Dougie Maclean , The Saw Doctors , Anduril, Coast
- Membre : A Hundred Thousand Welcomes, Big Country, Georg Kaiser , Donnie Munro , Bruce Guthro
- Style + Membre : The Band From Rockall

RUNRIG - Play Gaelic (1978)
Par GEGERS le 4 Août 2010          Consultée 1935 fois

Premier album de RUNRIG, Play Gaelic est tout d'abord le signe d'une repentance pour les frères MacDonald. Alors étudiants à Glasgow, ces derniers prennent peu à peu conscience de leur attachement à la culture rurale écossaise et de leur amour pour cette langue, si caractéristique, qu'ils vont décider de promouvoir et de magnifier. Ce défi, puisque c'en est un (la majorité des artistes écossais de l'époque préférant chanter dans un anglais consensuel et passe-partout) prendra vie lors des 10 jours alloués au groupe pour l'enregistrement de ce premier opus. Dix jours, une broutille lorsque l'on sait que RUNRIG passa près de 8 mois en studio pour accoucher d'In Search of Angels (1999). Mais ces 10 jours suffirent largement à endisquer ces premières tentatives, tâtonnantes et prometteuses.

Étrangement, c'est dans le paysage bétonné de Glasgow que les frères MacDonald donnèrent vie aux titres qui allaient former ce Play Gaelic. Ces douze titres, sur fond de folk mid-tempo, témoignent en effet de l'amour inconsidéré des deux artistes pour ces îles Hébrides qui les ont vu grandir. Ils en dépeignent ainsi les paysages, les atmosphères, dotant leurs compositions d'une langoureuse émotion qui participera à leur succès. Musicalement, il est évident que le groupe est encore à la recherche de son identité. Le Run-Rig Dance Band, nom sous lequel les frères MacDonald, accompagnés de Robert Macdonald (accordéon) et Donnie Munro (chant), animaient les réceptions et les mariages, est encore frais dans les esprits. Empreintes d'une fraiche naïveté, les compositions passent ainsi pour anecdotiques, souffrant fortement de la comparaison avec l'excellent The Highland Connection paru un an plus tard. Constitutives de l'identité RUNRIG, elles représentent en ce sens une étape indispensable dans l'ascension du groupe. Et si certains trouveront à l'écoute de ces titres que le groupe donne parfois l'impression d'être amorphe et peu concerné par son propos, il ne faut pas oublier que le tempo des titres fut ralenti d'1/4 de temps lors du mixage, et ce sans que le groupe n'ai donné son accord. D'où cette atmosphère lente, posée, donnant l'impression d'un groupe endormi (« Criogal Cridhe ») mais non dénuée d'un certain charme.

Si l'opus est dans l'ensemble homogène, construit sur la fusion constante de la voix, de la guitare, de la basse, de l'accordéon et de la batterie, certains titres tirent néanmoins rapidement leur épingle du jeu. C'est le cas de l'organique et méditatif « Sguaban Arbhair », qui terminera deuxième d'une compétition de titres en langue gaélique organisée en 1975 par la BBC. « Tillidh Mi », faisant la part belle à la guitare 12 cordes et à l'accordéon, parvient à séduire grâce à une atmosphère enjouée et le chant, déjà séduisant, d'un discret Donnie Munro (le bonhomme se fera bien plus lyrique par la suite). « An Ros », adaptée d'un poème de la poétesse Hébridienne Morag Montgomery, constitue également une sympathique petite bleuette folk. Mais deux titres s'imposent d'eux-mêmes comme les vraies réussites de cet album : « Sunndach », agrémentée d'une guitare électrique mélancolique et ambiancée, offre un tableau délectable d'un Portree (plus grande ville de l'île de Skye) automnal. Le passage instrumental final, à pleurer, offre pour sa part une des plus belles mélodies trouvées par Rory MacDonald. « Chi Mi'n Geamhradh » évolue dans les mêmes sphères mélancolico-poétiques (comme l'ensemble de l'album), mais se veut plus convaincante en offrant un ensemble structuré et préfigurant l'évolution future du groupe. Seule rescapée live de cet opus, cette magnifique composition sera interprétée en concert par le groupe jusqu'au départ de Donnie Munro en 1997.

Témoignage d'un groupe à la recherche de son identité mais démontrant déjà de nombreuses qualités artistiques, Play Gaelic est un album sympathique vers lequel on reviendra pour trouver des ambiances intimistes et évocatrices d'une Écosse profonde et rurale. Une première réalisation anecdotique mais fort prometteuse, dont le pressage original (aujourd'hui introuvable) vaut une petite fortune. L'âme de l'Ecosse prend son envol. Prêts pour le décollage ?

A lire aussi en FOLK par GEGERS :


Antje DUVEKOT
New Siberia (2012)
Folk blanc comme neige




RUNRIG
The Cutter And The Clan (1987)
37 minutes de bonheur...


Marquez et partagez





 
   GEGERS

 
  N/A



- Calum Macdonald (batterie, percussions)
- Robert Macdonald (accordéon)
- Rory Macdonald (chant, guitare)
- Donnie Munro (chant, guitare)


1. Dùisg Mo Rùn
2. Sguaban Arbhair
3. Tillidh Mi
4. Griogal Cridhe
5. Nach Neònach Neisd A Tha E
6. Sunndach
7. Air An Tràigh
8. Dè Nì Mi
9. An Ròs
10. Ceòl An Dannsa
11. Chì Mi'n Geamhradh
12. Cum 'ur N'aire



             



1999 - 2017 © Nightfall.fr - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod