Recherche avancée       Liste groupes



      
ROCK  |  STUDIO

L' auteur
Acheter Cet Album
 


 

- Style : Skerryvore, Skipinnish, Cal, Manran, Oysterband, Dougie Maclean , The Saw Doctors , Anduril, Coast
- Membre : A Hundred Thousand Welcomes, Big Country, Georg Kaiser , Donnie Munro , Bruce Guthro
- Style + Membre : The Band From Rockall

RUNRIG - Everything You See (2007)
Par GEGERS le 18 Mai 2010          Consultée 1856 fois

Après un silence discographique long de quatre années et la célébration de ses 30 ans de carrière en 2004 par le biais d'un double-album/DVD live, RUNRIG décide de se remettre au travail pour proposer en 2007 son treizième album studio. Successeur de l'expérimental et controversé Proterra, Everything You See montre un groupe ayant retrouvé sa vivacité et prêt à en découdre à nouveau.

Car en effet, c'est avec rien de moins que LE tube définitif du groupe que RUNRIG décide d'ouvrir son nouvel opus. « Year of the flood », puisque c'est son nom, constitue en effet l'une des meilleures (si ce n'est la meilleure) réalisations du groupe, tous albums confondus. Guitare acoustique au rythme entraînant et voix chaude de Bruce Guthro en guise d'introduction, ce morceau révèle rapidement un refrain totalement irrésistible, et montre que l'alchimie entre les deux frères compositeurs Rory et Calum MacDonald fonctionne toujours à merveille, plus de 33 ans après les débuts du groupe. « Year of the flood », petite perle de composition comme seul RUNRIG peut nous en proposer dans un style folk-rock celtique à jamais indémodable, est à la fois très classique et novatrice pour le combo écossais, mêlant à merveille la guitare électrique aérienne et toujours autant inspirée d'un Malcolm Jones décidément infatigable et les claviers plus atmosphériques du jeune Brian Hurren (27 ans à peine). Mêlant en son sein les générations, RUNRIG offre avec « Year of the flood » un morceau à la fois intemporel et universel, touchant forcément une corde sensible chez les amateurs du style.

Après une telle ouverture d'album, la constance semble difficile à atteindre. Et pourtant, RUNRIG continue de convaincre avec un « Road Trip » très rock, syncopé, et au tempo enlevé, et sur lequel le mariage guitare électrique/claviers, sur lesquels s'ajoutent un accordéon « roots » et les voix toujours sublimes de Bruce Guthro et Rory MacDonald, fonctionne à la perfection. Poursuivant son énergique entame d'album, RUNRIG offre ensuite « Clash of the Ash », titre de pur rock à la gloire du shinty (sport ancêtre du hockey sur gazon). Très énergique et sublimé par un accordéon dansant, ce morceau n'aurait sans doute pas été renié par un Bruce Springsteen ! C'est finalement avec « The Ocean Road » que RUNRIG décide de lever le pied. Mais de quelle manière ! Power-ballade de plus de 6'30, ce morceau voit le duo Bruce Guthro/Rory MacDonald s'accorder une nouvelle fois à merveille et livrer une prestation vocale riche en émotions. Mais c'est bien la guitare électrique de Malcolm Jones qui procure à ce morceau une délectable tristesse, proposant un solo faisant la part belle aux sentiments plus qu'à la technique, pour un résultat au-delà de toute attente. Dépassant sans problème le niveau d'un classique comme The Stamping Ground, RUNRIG livre avec ces quatre premiers titres quelques-unes de ses plus belles réalisations, tout simplement.

Le reste de l'album ne sera malheureusement pas à l'avenant. Bien que toujours très rock, certains titres peinent à convaincre pleinement. C'est le cas de chacun des quatre titres composant le ventre mou de l'album : « Atoms », « An Dealachadh », « This day » et « Sona ». Bien qu'agréables, ces titres souffrent en effet d'une réminiscence de certains albums passés ou simplement peinent à tenir la comparaison avec les quatre chefs-d'œuvre précédents.

Ce n'est qu'avec « Something's Got to Give », entièrement interprété par la voix fraîche et délicate de Brian Hurren que l'intérêt revient enfin. Titre pouvant rappeler « The Old Boys » (Recovery) tant par son ambiance que par la discrétion des instruments, ce morceau original offre une accalmie bienvenue dans un album globalement très rock. La fin de l'opus sera du même niveau : l'épique et aérien « And the Accordions Played » voient une cornemuse et la voix fébrile de Rory MacDonald s'unir pour un résultat mélancolique et atmosphérique. Et l'album de s'achever avec un dernier chef-d'oeuvre : « In Scandinavia », titre-hommage (mais peut-on parler d'un hommage?) aux peuplades vikings colonisatrices de l'Ecosse, ce morceau voit des arpèges et la voix puissante et chaude de Bruce Guthro se mêler avant que le rythme ne s'emballe à l'arrivée de la guitare toujours aussi à propos de Malcolm Jones. Marqué par la présence de la formidable chanteuse Ingebjorg Heldaas, « In Scandinavia » clôt Everything You See sur une évocation historique des paysages écossais du plus bel effet.

Inégal car souffrant de la présence d'un « ventre-mou » nuisant à sa cohésion, Everything you See regroupe en son sein quelques une des plus belles compositions livrées à ce jour par RUNRIG. Inférieur à des chefs-d'œuvre comme The Highland Connection ou The Cutter and the Clan, cet album voit néanmoins les écossais passer sereinement le cap des trente années d'existence, espaçant de plus en plus ses sorties studio mais ne freinant pas son activité live. Reste à espérer que le groupe ne clôturera pas sa carrière discographique sur cet album fort recommandable !

A lire aussi en ROCK par GEGERS :


MATMATAH
Plates Coutures (2017)
Nous faire du bien, pour presque trois fois rien




CELKILT
Stand (2017)
L'âge de l'immaturité !


Marquez et partagez





 
   GEGERS

 
  N/A



- Bruce Guthro (chant)
- Rory Macdonald (chant, basse, accordéon)
- Malcolm Jones (guitare, bouzouki, cornemuse, accordéon, mandoline)
- Brian Hurren (chant, claviers, orgue, piano)
- Ian Bayne (batterie)
- Calum Macdonald (percussions)


1. Year Of The Flood
2. Road Trip
3. Clash Of The Ash
4. The Ocean Road
5. Atoms
6. An Dealachadh
7. This Day
8. Sona
9. Somethings Got To Give
10. And The Accordions Played
11. In Scandinavia



             



1999 - 2018 © Nightfall.fr - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod