Recherche avancée       Liste groupes



      
MUSIQUE CELTIQUE  |  STUDIO

L' auteur
Acheter Cet Album
 

1961 1
1969 2
1971 3
1973 4
1975 5
1976 6 - Bonaparte's Retreat
1977 7
1978 8
1995 The Long Black Veil
1999 Tears Of Stone
2012 Voice Of Ages
 

- Style : The Charmrocks
 

 Site Officiel (234)

The CHIEFTAINS - 4 (1973)
Par MARCO STIVELL le 28 Octobre 2011          Consultée 1338 fois

Je ne suis pas particulièrement amateur des pochettes d'albums des CHIEFTAINS, mais lorsque j'ai vu celle-ci la première fois, bien que le dessin soit toujours aussi "brouillé", je me suis dit pour sûr, ça c'est un album qui en jette. Ce ton bleu est des plus plaisants et donne déjà une impression agréable quant au contenu. Autre détail remarquable si on regarde la tracklist, le groupe semble avoir quelque peu changé sa manière de procéder. Ici, pas ou peu de suites, on voit surtout des morceaux uniques, et si l'on est amateur du folk celtique, certains titres ont de quoi faire saliver. De plus, à part un titre nettement plus long que le reste, la moyenne de la durée des morceaux se situe à trois minutes environ, ce qui laisse le temps d'ingurgiter les mélodies des airs comme des danses.

L'album ne pouvait d'ailleurs pas mieux commencer, avec une mélodie qui se retient facilement. Puis la flûte traversière en particulier se réserve une petite escapade en jig entre deux relancements du reel, ce qui est plutôt surprenant mais somme toute très bien fait. Les mélodies font parfois penser à "Debhair an Rinceoir" et "Joy of Life". L'arrêt total se fait en trille, une fois n'est pas coutume. Que de bons points points tout ça... C'est lorsque arrive le deuxième titre que la surprise générale se produit : "Morgan Magan" est introduit par une harpe celtique !! Un ajout heureux dans la musique des CHIEFTAINS, qui lui apporte un côté très enchanteur. C'est le cas lorsqu'elle joue en solo ou avec les autres instruments par-dessus, pour ce titre comme pour de nombreux autres de l'album. Car Derek Bell, bien qu'il ne soit alors pas (encore) considéré comme membre à part entière du groupe, est ici bien plus qu'un musicien de session. Nombre sont ici les morceaux qu'il introduit de sa belle et douce harpe, auquel il participe en tant que soutien aux autres instruments, et pour lesquels il est important au point de s'immiscer jusque dans les danses comme pour la suite finale.

Mais bien sûr, s'il s'agit là de la principale nouveauté, les autres instruments ne sont pas en reste. Il n'y a qu'à voir, on peut le dire, la totalité des arrangements des titres de ce quatrième album, encore plus réussis qu'auparavant : les parties sèches de violon sur "The Morning Dew", la cornemuse sur "Cherish the Ladies" (ambiance festive garantie !) et bien d'autres choses encore, sans oublier l'ensemble musical lui-même sur "Hewlett", "Lord Mayo" dont la ressemblance avec "The King of the Fairies" repris par Alan Stivell pour son Olympia Concert de 1972 est plus que frappante... Mais la présence de la harpe est telle que ce sont décidément bien les moments où elle joue que l'on préfèrera. Sur "The Tip of the Whistle", le couple harpe-tin whistle est magnifique. "O'Keeffe's Slide" est introduit par la harpe et la suite démarre ainsi sous les meilleurs auspices. Un peu de concertina ensuite, c'est vrai qu'on ne l'a pas entendue pour le reste de l'album. Pour la danse finale, la harpe joue un rôle des plus intéressants, suivant les notes de cornemuse. Cette suite est une des meilleures du groupe, à n'en pas douter... "Carrickfergus" débute à son tour par des notes de harpe, puis le restant du groupe se pose sur les notes coulées. Superbe ballade...

On en arrive aux deux titres majeurs du disque. "The Battle of Aughrim", long de 7min30, possède une intro splendide avec flûtes et violons. Surgit le petit rythme de bodhran que Paddy survole avec sa cornemuse. On peut facilement imaginer les troupes qui se préparent, puis le rythme s'accélère et la musique s'intensifie. Au milieu, on dirait presque de la musique expérimentale, avec la flûte qui crée des quasi-dissonances, puis arrive la harpe magique pour un air une fois de plus magnifique avec flûte irlandaise et cornemuse. La flûte de Tubridy prend le relais et on repart pour une polka entraînante et à l'arrangement, une fois de plus pour cette pièce, original. Enfin, le tube, "Mna na hEireann" ("Women of Ireland"), ouverte par le violon, rejointe par la flûte et la harpe. C'est une des plus belles ballades irlandaises qui soient données à entendre. Ah pour sûr, Stanley Kubrick ne s'y est pas trompé pour son Barry Lyndon, et la popularité des CHIEFTAINS va en prendre un coup.

4 est "seulement" le quatrième album, mais il a tout pour figurer déjà parmi les meilleurs albums de la formation irlandaise. En tout cas si on me demande parmi leurs albums d'en citer quelques uns en priorité, celui-là me viendrait automatiquement à l'esprit. Très grand disque.

A lire aussi en MUSIQUES FOLKLORIQUES par MARCO STIVELL :


SKARAZULA
Ostara (2004)
Musique médiévale par un groupe canadien




MYRDHIN
Naître D'amour (1989)
Musique avenante pour sacrements.


Marquez et partagez





 
   MARCO STIVELL

 
  N/A



- Paddy Moloney (cornemuse irlandaise, flûte irlandaise)
- Sean Potts (flûte irlandaise)
- Michael Tubridy (flute traversière, concertina, flûte irlandaise)
- Martin Fay (violon irlandais)
- Sean Keane (violon irlandais)
- Peadar Mercier (tambour irlandais, os)
- Derek Bell (harpe)


1. Drowsey Maggie
2. Morgan Magan
3. The Tip Of The Whistle
4. The Bucks Of Oranmore
5. The Battle Of Aughrim
6. The Morning Dew
7. Carrickfergus
8. Hewlett
9. Cherish The Ladies
10. Lord Mayo
11. Mna Na Heireann
12. O'keeffe's Slide, An Suisin Ban, The Star Above Th



             



1999 - 2017 © Nightfall.fr - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod