Recherche avancée       Liste groupes



      
ROCK CELTIQUE  |  COMPILATION

L' auteur
Acheter Cet Album
 


 

- Style : Skerryvore, Skipinnish, Cal, Manran, Oysterband, Dougie Maclean , The Saw Doctors , Anduril, Coast
- Membre : A Hundred Thousand Welcomes, Big Country, Georg Kaiser , Donnie Munro , Bruce Guthro
- Style + Membre : The Band From Rockall

RUNRIG - Beat The Drum (1998)
Par GEGERS le 3 Février 2011          Consultée 1281 fois

Sortie par le label EMI alors que RUNRIG l'avait déjà quitté pour remettre à flots sa propre boîte de distribution (Ridge Records), Beat the Drum est une compilation 10 titres dont l'intérêt est, disons-le tout net, plus que limité pour ceux qui connaissent par cœur l'histoire et la discographie du groupe. Elle ne sera néanmoins pas plus intéressante pour ceux qui souhaitent découvrir et s'initier au patrimoine d'un des fers de lance du rock écossais. Comportant seulement 10 titres, elle ne permet pas en effet de prendre la juste mesure du spectre musical développé par le groupe. Ni best of, ni greatest hits, cette compilation ne reprend quasiment aucun des titres phares des 'Rigs, et s'adresse principalement à un public de collectionneurs initiés et avertis.

Certes, sur ces 10 titres, 5 sont issus d'EP ou de singles et ne sont donc pas forcément connus du grand public, offrant à cet album un intérêt minimal :
« Stepping down the glory road » : extrait de l'EP Capture the Heart (paru en 1990), ce morceau a des allures de single formaté pour les radios. Tel était l'objectif de Chrysalis, qui fit miroiter au groupe un succès commercial démultiplié s'il se donnait la peine de composer un morceau de ce calibre. On retrouve ici tous les ingrédients typiques faisant l'identité de RUNRIG : le chant cristallin de Donnie Munro, les chœurs en gaélique de Rory MacDonald, le riff électrique mordant, le refrain entraînant et l'instrument traditionnel sur le pont (en l'occurrence la cornemuse) pour apporter une touche celtique a l'ensemble. Mais si les ingrédients sont là, il manque le liant (l'envie ?) permettant à la sauce de prendre. Le single ne connut d'ailleurs pas le succès escompté, et RUNRIG ne retenta jamais l'expérience de la composition sous contrainte.

« Satellite flood » : bien plus intéressant, ce morceau entraînant issu du même EP constitue une intriguant réflexion sur le pouvoir de la télévision, sur fond de rythmique tribale et d'accords dansants. Et alors qu'un harmonica discret accompagne le chant de Rory MacDonald, on se surprend à reprendre le refrain. Un inédit délectable.

« Harvest moon » : tendre ballade traitant du mariage, ce morceau est le seul issu de l'EP Capture the Heart a être devenu un incontournable en live. Il faut dire que l'accordéon et la voix chatoyante de Donnie Monro font de ce titre une indéniable réussite. Rory confessera plus tard regretter que ce morceau n'ait pas atterri sur l'album The Big Wheel, que le groupe était en train d'écrire durant l'enregistrement de cet EP.

« The apple came down » : Espiègle et imparable, faisant une nouvelle fois la part belle à l'harmonica, ce titre est également issu de l'EP susnommé, dont il constitue la plus belle réussite. Doté d'un break électrique planant, ce titre tubesque traite de l'admiration de Calum MacDonald pour le physicien et mathématicien handicapé Stephen Hawking, et constitue une ode à la confiance en soi. Intelligent et motivant.

« Ravenscraig » : Seul extrait de l'EP Flower of the west, cette ballade, féroce critique de la politique Thatcher (qui fit fermer de nombreuses industries en Écosse), peine néanmoins à marquer les esprits, la faute à une mélodie convenue et déjà entendue sur d'autres morceaux du groupe. Anecdotique.

Ajoutons à cela 5 titres issus d'albums précédents du groupe (« Hearthammer », « Flower of the west ») ou de concerts (« Pride of the summer », « Loch Lomond ») et l'on obtient cette compilation utile pour ceux qui n'ont pas réussi à se procurer les EP concernés (pourtant encore facilement trouvables aujourd'hui), mais sans aucun intérêt pour les fans ou les novices. Inutile, et donc indispensable.

A lire aussi en ROCK par GEGERS :


BIG COUNTRY
Why The Long Face (1995)
L'album des morts-vivants




Stephan EICHER
My Place (1989)
La rencontre d'une vie


Marquez et partagez





 
   GEGERS

 
  N/A



- Donnie Munro (chant)
- Malcolm Jones (guitare, cornemuse)
- Ian Bayne (batterie)
- Calum Macdonald (percussions)
- Rory Macdonald (chant, basse)
- Peter Wishart (claviers)


1. (stepping Down The) Glory Road
2. Satellite Flood
3. Harvest Moon
4. Apple Came Down
5. Heart Hammer
6. Pride Of The Summer (live)
7. Loch Lomond (live)
8. Solus Na Madainn
9. Flower Of The West
10. Ravenscraig



             



1999 - 2017 © Nightfall.fr - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod