Recherche avancée       Liste groupes



      
POMP ROCK  |  STUDIO

L' auteur
Acheter Cet Album
 


 

1978 Kingdom Of Madness
1979 Ii
2007 Princess Alice And Th...
2011 The Visitation
2012 On The Thirteenth Day
2014 Escape From The Shado...
2016 Sacred Blood "divine"...
 

- Style : Uriah Heep
- Membre : Tommy Heart
 

 Site Officiel (405)

MAGNUM - The Eleventh Hour (1983)
Par GEGERS le 18 Juillet 2012          Consultée 1923 fois

The Eleventh Hour est une voiture familiale coincée entre deux bolides sur la ligne de départ d'une course de vitesse. Malgré l'empathie que l'on a pour elle, chacun sait qu'elle n'a aucune chance de passer la ligne d'arrivée en tête. Il faut dire qu'en 1983, l'ambiance n'est pas à la fête dans le camp MAGNUM, malgré le succès de l'album Chase The Dragon l'année précédente. Mis sous pression par son label Jet Records, le groupe se voit contraint de gérer lui-même l'enregistrement de son quatrième opus. MAGNUM quittera sa maison de disques après la sortie de l'album, mais le mal fut fait. Doté d'une production moyenne, The Eleventh Hour ne confirme pas le potentiel du groupe démontré sur l'album précédent, et ne rencontrera pas le succès escompté, se hissant péniblement à une timide trente-huitième place dans les charts au Royaume-Uni.

Les difficultés rencontrées pour l'enregistrement de l'album n'expliquent néanmoins pas tout. Dans la continuité de Chase The Dragon, ce nouvel album souffre de la comparaison avec son prédécesseur. Les morceaux, moins marquants, peinent à égaler des morceaux tels que « Soldier of the line » ou « The Spirit ». On trouve, bien entendu des morceaux de qualité sur ce quatrième album de la bande à Tony Clarkin : « The Prize » qui ouvre l'album sur des sonorités acoustiques, fait honneur au talent combiné du compositeur et de cet excellent vocaliste qu'est Bob Catley. « Vicious companion », alambiqué et faisant de nouveau la part belle à la guitare sèche, s'impose de par sa mélodie travaillée et son riff mordant. Mais ce sont surtout les deux derniers titres, « Young and precious souls » et « Road to paradise » qui constituent l'intérêt principal de l'album. Le premier, rythmé et orienté FM, sert de mise en bouche parfaite au second, mid-tempo très mélodique, qui clôture superbement l'album.

Pour le reste, MAGNUM propose un rock à tendance FM, les morceaux étant tous d'une durée comprise entre 3 et 5 minutes. Sympathique mais rarement très emballant. Rien à jeter, mais au lieu de progresser, le groupe a tendance à revenir à l'époque de l'album II, sur lequel son style était encore en construction. S'il n'est pas l'album de la régression, The Eleventh Hour n'est en aucun cas l'album de l'accomplissement. S'il fallait trouver un coupable à cette semi-déception, mettons le doigt sur « The word », ballade sirupeuse qui ressemble plus à un titre d'Elton John qu'à un titre de MAGNUM.

Reste malgré tout un album sympathique qui, même s'il a mal vieilli et n'apporte pas d'eau au moulin, est à conseiller aux amateurs éclairés du combo.

A lire aussi en HARD ROCK par GEGERS :


GOTTHARD
Domino Effect (2007)
Les deux font la paire




GOTTHARD
Gotthard (1992)
L'émergence des krak.


Marquez et partagez





 
   GEGERS

 
  N/A



- Tony Clarkin (guitare)
- Bob Catley (chant)
- Wally Lowe (basse)
- Mark Stanway (claviers)
- Kex Gorin (batterie)


1. The Prize
2. Breakdown
3. The Great Disaster
4. Vicious Companions
5. So Far Away
6. Hit And Run
7. One Night Of Passion
8. The Word
9. Young And Precious Souls
10. Road To Paradise



             



1999 - 2017 © Nightfall.fr - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod