Recherche avancée       Liste groupes



      
GRUNGE  |  STUDIO

Commentaires (2)
L' auteur
Acheter Cet Album
 

1991 1 Ten
1993 Vs..
1994 Vitalogy
1996 No Code
1998 Yield
2000 Binaural
2002 Riot Act
2006 Pearl Jam
2009 Backspacer
2013 Lightning Bolt
 

- Membre : Temple Of The Dog, Eddie Vedder
 

 Site Officiel (159)

PEARL JAM - Vs. (1993)
Par ARP2600 le 23 Novembre 2013          Consultée 1373 fois

Évidemment, il fallait que le succès de Ten fasse des jaloux... De Cobain qui les a traités de vendus à des critiques qui les ont accusés d'usurper leur étiquette grunge pour voler le fric des amateurs d'alternatif, Pearl Jam a dû essuyer des insultes surréalistes. Ten est un chef-d’œuvre, ses auteurs Gossard et Ament ont fait partie du grunge depuis le début du genre en 86, rien ne justifiait une telle mesquinerie. Du coup, le groupe s'est logiquement renfrogné et a décidé de limiter sa promotion au maximum pour faire plus indépendant.

Cependant, on ne peut rien faire contre la mode. Le grunge avait la cote et, à l'instar de Nirvana, Pearl Jam ne pouvait s'empêcher de vendre des millions d'albums. Leur deuxième album se nomme Vs. («Versus») et est effectivement une contrepartie du premier. Tandis qu'ils n'ont réalisé aucun clip pour les singles et qu'ils ont fait très peu de pub, il s'en est vendu plus d'un million la première semaine. En tout, ils en ont écoulé plus de sept millions rien qu'aux États-Unis, or le genre avait également un succès fou en Europe... Du coup, la mesquinerie ne s'est pas arrêtée là, certains critiques traitant étrangement ce disque de mauvais.

Un tel jugement est irréaliste. Personne n'est obligé d'aimer un groupe mais on se doit de reconnaître les qualités d'écriture et d'interprétation quand on les rencontre. Ce Vs. passe tout près d'être un second chef-d’œuvre d'affilée, tout en étant très différent de Ten. D'ailleurs, il ne serait certainement pas scandaleux de préférer le deuxième au premier si on préfère une musique plus nerveuse, moins mélancolique, un peu moins hard rock, plus éclectique et montrant de nouvelles influences. Par exemple, en plus des habituels Led Zep et Hendrix, on trouve cette fois, en écoutant bien, des ressemblances avec des groupes comme Talking Heads voire XTC ou encore Pixies. Une certaine proximité avec Rush persiste également.

Faisons le point sur la composition du groupe, aux deux sens du terme. Pearl Jam est un ensemble fort stable, à l'exception du batteur. Le quatuor Eddie Vedder (chant) – Mike McCready (guitare solo) – Stone Gossard (guitare rythmique) – Jeff Ament (basse) semble parfaitement soudé et a participé à tous les albums. Dave Krusen n'aura même pas connu l'époque de succès du groupe, vu qu'il a été remplacé à la batterie par Dave Abbruzzese avant même la publication de Ten (et celui-ci a subi le même sort pour Vitalogy). En tout cas, cette fois, si Gossard domine un peu à la composition des chansons, les cinq membres ont eu leur mot à dire, tandis que les textes sont toujours écrits par Vedder.

La pochette annonce d'emblée quelque chose d'agressif, avec cette tête de mouton en gros plan dans un grillage, une image assez géniale. Ensuite, le disque commence par «Go», une démonstration ultrarapide et virtuose, sans doute une des meilleures chansons du groupe (et ma préférée, sans conteste). Comme elle était le premier single, elle aura montré que les gars de Pearl Jam n'étaient pas contents du tout d'être traités de commerciaux. Que penser alors du succès du second single, la délicate «Daughter», qui reste un de leurs titres les plus connus ? Elle est bien écrite et c'est l'essentiel. Après «Go», la première partie se déroule solidement mais prudemment, avec des riffs plus carrés. On sera par contre surpris par l'ambiance rêveuse de l'excellent «W.M.A.», qui s'enchaîne avec la brutale «Blood» puis l'intense «Rearviewmirror», autre chanson essentielle du groupe. Les trois suivantes sont les plus faibles, mais au moins peut-on facilement goûter l'agression de «Leash». «Indifference» finit l'ensemble sur une touche lente et triste, de façon plus belle encore que «Release» sur Ten.

L'éclectisme relatif de Vs. est à la fois une force et une faiblesse. Contrairement à bien d'autres disques de grunge, il n'est guère susceptible de lasser son auditeur, au prix d'une petite perte de cohérence. Quoi qu'il en soit, l'écriture de la majorité des chansons comme le jeu des musiciens sont éblouissants, ce qui fait de toute évidence de Vs. un des sommets du genre, après lequel le groupe a éprouvé de plus en plus de mal à se renouveler.

Note : 4,5/5

A lire aussi en ROCK par ARP2600 :


BAUHAUS
The Sky's Gone Out (1982)
Gothique progressif ?




RUSH
Power Windows (1985)
Rush succombe-t-il au dieu argent ? certes non


Marquez et partagez





 
   ARP2600

 
  N/A



- Dave Abbruzzese (batterie)
- Jeff Ament (basse)
- Stone Gossard (guitare rythmique)
- Mike Mccready (guitare solo)
- Eddie Vedder (chant, guitare rythmique)


1. Go
2. Animal
3. Daughter
4. Glorified G
5. Dissident
6. W.m.a.
7. Blood
8. Rearviewmirror
9. Rats
10. Elderly Woman Behind The Counter In A Small Town
11. Leash
12. Indifference



             



1999 - 2017 © Nightfall.fr - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod