Recherche avancée       Liste groupes




Commentaires :  1 ...<<...<... 16 17 18 19 20 21 22 23 24 25 26 27 ...>...>>... 696
Comment poster un commentaire ?


PETER & SLOANE
PETER & SLOANE


Le 05 Décembre 2019 par BAKER

@FRED : juste une petite précision, s'il y a une personne qui n'est * PAS * rock attitude, à aucun moment, dans aucun domaine, vestimentaire, capillaire, social, philosophique, c'est bien moi. Mais alors pas un IOTA.

J'en ai assez souffert dans ma jeunesse pour le prendre désormais comme un signe de recul bienvenu.





PETER & SLOANE
PETER & SLOANE


Le 05 Décembre 2019 par LONG JOHN SILVER

@ FRED
Tu parles d'un auteur qui a chroniqué Lara FABIAN, Céline DION entre autres et plus encore d'un site où figurent -notamment- Michel SARDOU, Philippe LAVIL ou encore Nolwen LEROY. Avec tout un tas d'avis positifs. Donc ta remarque ne me semble pas pertinente, ce n'est pas parce que c"est de la variété populaire qu'on se fait casser sur FP, ce n'est parce que ça a marché que c'est bon, non plus. Enfin le politiquement correct, avis personnel : bof. Ou plutôt NON.
Oui on a le droit d'être corrosif, on l'est aussi avec ceux qu'on aime quand on pense qu'ils se sont pris les pieds dans le tapis.





PETER & SLOANE
PETER & SLOANE


Le 05 Décembre 2019 par THORPEDO

Tout le monde défend sa paroisse, c'est comme ça, et c'est loin d'être propre (ou sale!) au rockeurs...
Les fans de reggae, rap, techno, etc. sont les mêmes et que dire des élites du jazz et du classique?
C'est naturel.

On pense détenir la vérité absolue, voilà tout!

Rien n'est supérieur à rien, une fois que tu sais ça, tu vis le truc avec beaucoup plus de philosophie.

Toutes les musiques se valent... surtout les miennes!





The DAMNED
EVIL SPIRITS


Le 05 Décembre 2019 par LEO


Celà faisait dix ans pile que les DAMNED n'avaient pas fait paraître d'album en studio, et cette cuvée 2018 prouve qu'ils n'ont pas perdu la main !
Pas de grosse nouveauté non plus. Le groupe déroule ce qu'il sait faire, à savoir une pop.new-wave.gothique.garage-rock-psychédélique inventive et mélodique. En gros, les DAMNED pratiquent une synthèse réussie du meilleur des 60's-70's-80's mais avec leur empreinte toute personnelle.
L'album est vraiment compact tant on a du mal à en détacher certains titres plus que d'autres (même si l'accrocheur "Standing On The Edge Of Tomorrow" se distingue du lot).
Le gros plus dans le son de la formation, c'est le retour du très talentueux bassiste Paul Gray qui officiait sur les mythiques Black Album et Strawberries. Il réintroduit de belles lignes de basse très mélodiques sur sa Rickenbacker 4001 au son si caractéristique. Enfin, la production de Tony Visconti est immaculée sans être stérile pour autant.
S'il n'y a pas de surprise, il n'y a pas de déception non plus. On peut dire ce que l'on veut, mais les DAMNED n'ont jamais créé de mauvais disque, tout au plus des 33t moins inspirés mais jamais honteux. Quel autre groupe né de la première vague punk est encore capable de nos jours de sortir un album aussi consistant ? J'ai beau chercher, je ne vois pas !
Il va falloir encore compter sur les DAMNED dans les années à venir, et c'est tant mieux !!!






PETER & SLOANE
PETER & SLOANE


Le 05 Décembre 2019 par FRED

Une nouvelle fois quitte à fâcher certaines personnes (la censure va-t-elle frapper ?), je fustige le snobisme rock qui consiste à se foutre des goûts du "bas-peuple" alors que l'on est soi-même admirateur de types en moules-burnes avec les cheveux jusqu'au cul, de babas progueux plus ou moins propres ou de jeunes garçons-coiffeurs pas vraiment virils… j'en passe et des meilleures.
Au moins, nos amis P&S ont su plaire, vraiment plaire, à un véritable public populaire, eux… en quoi les goûts de ces gens-là seraient-ils inférieurs aux vôtres ? Le cirque r'nr et ses clowns me fatiguent tous les jours un peu plus. Espérons que je passerai le cap de la censure, cette fois-ci…



Par Forces Parallèles

Hey !
Pas de raisons de te censurer, Fred !
Snobisme, bas peuple, clown, cirque... Quelle importance ?Les goûts et les couleurs ne se discutent pas, si nous considérons les tops musicaux par pays cependant, il semble évident qu'aux yeux de nos voisins nous sommes kitschs, culculs et même franchement nazes.. Il y a peu d'exemple aussi révélateurs que "la danse de canards", "l'apérobic" ou aujourd'hui "le petit bonhomme en mousse", tout ceci est très franchouillard, c'est ainsi, j'avoue ne pas comprendre pourquoi ça fonctionne, mais il faut s'incliner devant le choix de la majorité.
Cela ne fait pas de la France un pays très rock'n'roll et on peut pas dire que les tournées internationales nous plébiscitent, ce qui est un peu dommage.
C'est pragmatique, il n'y a pas de honte à avoir mauvais goût, mais s'il fallait faire noter ce genre de morceaux par des spécialistes de musique généralistes, je ne pense pas que la note serait très élevée.
Allez, ne râle pas, P&S sont dans nos murs après tout !
Bien à toi





The DAMNED
PHANTASMAGORIA


Le 05 Décembre 2019 par LEO

Je tenais à préciser que j'ai commis une petite erreur concernant le chant sur le titre "Edward The Bear" ! ce n'est pas Dave Vanian qui en assure la voix principale mais le claviériste/guitariste Roman Jugg. son timbre est d'ailleurs plus proche de Captain Sensible ou même de Hugh Cornwell (des Stranglers). c'est la raison pour laquelle je trouvais quelques similitudes avec ce dernier !





RUSH
A FAREWELL TO KINGS


Le 05 Décembre 2019 par MR TINKERTRAIN


Par tous les seins ! Ne jamais écouter ce Cd le matin dans la voiture pour aller au boulot ! Il regroupe tous les défauts du Prog... et puis cette voix atroce. Même si les gars assurent un max j'en conviens. S'il n'y avait pas la longue pièce "Xanadu" pas trop mal et le "Cygnus", je mettais 1.





The DAMNED
PHANTASMAGORIA


Le 05 Décembre 2019 par BAAZBAAZ


J'irai un peu plus loin que LEO : non seulement cet album est l'un des meilleurs de THE DAMNED, mais aussi l'un des meilleurs albums de Rock gothique des années 80. Magnifiquement composé, parfaitement produit, avec ce soupçon de distance ironique qui est la marque de fabrique du groupe. La créativité est à la fois débridée et maîtrisée, les chansons sont belles, épiques et variées. L'ambiance générale du disque est extraordinaire, aussi triste qu'entraînante.

Pour toutes ces raisons, cet album n'a absolument pas vieilli.





David HALLYDAY
TRUE COOL


Le 05 Décembre 2019 par RICHARD

Du fiston Hallyday, je ne connais que sa galette de 1999 Un Paradis/ Un Enfer que je trouve dans le genre pop hexagonale vraiment solide et intéressant. A titre personnel, High comme The Look de Roxette (tiens donc) est un traumatisme du début des années collège. La belle chronique rectifiera peut-être le tir.





PETER & SLOANE
PETER & SLOANE


Le 05 Décembre 2019 par PHILIPPE

Pour l'anecdote Peter (Jean Pierre Savelli) n'a pas fait que du mauvais :-)
Chanteur d'excellents et mythiques génériques de dessins animées et séries de notre enfance (celle des 70 80) :

Arctarus le prince de l'espace (un des nombreux thèmes de GOLDORAK)
X-OR (l'ancêtre de BIOMAN, qui arrive sur Antenne 2 juste après SPECTREMAN et SAN KU KAI)
Il était une fois L'espace (suite d'Il était une fois L'homme)








Diana ROSS
ROSS (1983)


Le 04 Décembre 2019 par LE KINGBEE

Je vois peu de rapport entre Ross et Summer.
Le mot Funk est associé à la peur, celle ci dégageant une odeur désagréable. A cette distinction se greffe aussi la mélancolie et une peur de l'échec.
L'arrivée du Funk dans la Soul est justement une réponse à la Soul trop proprette et trop"blanche" de l'écurie de Berry Gordy et de la Motown.
En Soul, l'un des premiers titres utilisant le mot Funk est "Funky Broadway" de Dyke & the Blazers.
En Jazz, Horace Silver jouait ""Opus de Funk" dès 1953, en réponse au bebop considéré comme intellectuel.





The DAMNED
PHANTASMAGORIA


Le 04 Décembre 2019 par LEO


De Strawberries à Phantasmagoria, il y eut du changement chez les DAMNED !
Début 83 le bassiste Paul Gray fit ses valises pour officier chez UFO, mais vite remplacé par Bryn Merrick.
Pas d'album en studio cette année là (mis à part le Live In Newcastle enregistré sur le Strawberries tour en Octobre 82) mais le groupe continua de tourner au Royaume Uni et faire aussi quelques dates aux States.
En fin d'année, Captain Sensible fit paraître son second 33t The Power Of Love et la carrière solo du guitariste commenca à l'éloigner de plus en plus de son groupe d'origine, ce qui fait que les DAMNED enregistreront sans lui et sous le nom d'emprunt de Naz Nomad And The Nightmares, l'album Give Daddy The Knife Cindy, qui sortira en Mars 84. ce disque de reprises garage rock aux relents psychédéliques et ce groupe au nom étrange n'est qu'un projet parallèle éphémère.
En Mai 84 le single "Thanks For The Night" (une compo du Captain tirée de The Power Of Love mais réenregistrée par les DAMNED) et sa face B "Nasty" seront les derniers enregistrements en studio de Captain Sensible avec les DAMNED jusqu'à l'album Grave Disorder en 2000-2001 (entre-temps, il retrouvera la formation en 88 pour quelques concerts de réunion du line-up originel avec Brian James et il réintégrera définitivement le groupe à partir de 96). en Août de cette année, Captain Sensible fera un dernier concert avec les DAMNED (qui auront très peu tourné en 84).
C'est désormais Roman Jugg le préposé aux claviers (dès Strawberries) qui se chargera également de la guitare.
En Juin 85 sort la BO du film The Return Of The Living Dead dans lequel on peut entendre une compo inédite des DAMNED intitulée "Dead Beat Dance", qui rappelle un peu des morceaux speedés comme "Sick Of This And That", "Therapy" ou "Ignite". pourtant lorsqu'un mois plus tard en Juillet 85 paraîtra Phantasmagoria le nouvel album des DAMNED, le style proposé sera fort différent !
Le nouveau son des DAMNED est en effet bien plus lisse et poli que par le passé et on retrouve même des musiciens additionnels aux claviers, aux percussions et au saxophone !
En gros, la musique des DAMNED s'est muée en une sorte de pop new wave élégante et soignée aux accents gothiques. sur le papier ça n'a pas l'air bien palpitant à première vue, pourtant malgré le côté assagi et l'aspect mid-80's de la production, l'album est fort honorable et s'écoute encore agréablement 33 ans après sa sortie ! certes, on atteint pas les sommets du Black Album et de Strawberries, mais les compos sont globalement bien troussées et c'est déjà pas mal !
"Street Of Dreams" est sympathique mais un peu trop formaté 'radio' à mon goût.
Je préfère les plus sombres "Shadow Of Love" (avec la belle partie de basse proéminente de Bryn Merrick) et "There'll Come A Day" que j'aurais bien vu sur Strawberries.
Le groupe joue à fond la carte gothique sur l'étonnant "Sanctum Sanctorum" qui est construit à moitié comme une ballade dans ses couplets et une valse pour les refrains.
"Is It A Dream" est une pop-song co-écrite avec Captain Sensible et ça se ressent bien.
"Grimly Fiendish" sonne effectivement comme un morceau de Madness, tant dans l'instrumentation que pour la mélodie et le chant de Dave Vanian ainsi que dans les choeurs ('Bad lad bad boy', 'Bad lad bad boy'....). c'est bluffant et très réussi.
"Edward The Bear" m'a toujours fait penser à une compo des Stranglers de la même période. que ce soit l'orgue et les synthés en intro ou bien la voix de Vanian très 'Cornwell' dans sa façon de prononcer les premières syllabes des couplets ('Shadows fall....', 'Many times...', 'Could someone...'). je ne pense pas que la chose soit volontaire ou qu'il s'agisse d'un clin d'oeil de la part des DAMNED mais ça ma toujours fait tilt !
"The Eighth Day" (qui n'est pas un instrumental comme le note le chroniqueur) est pour moi aussi la compo la moins convaincante de tout l'album. pas mauvaise ni désagréable mais pas franchement mémorable non plus.
Par contre j'aime beaucoup "Trojans", l'instumental qui referme le 33t. celui-ci sonne presque comme un morceau de Pink Floyd époque Dark Side Of The Moon mais passé à la sauce new-wave !!!
Contrairement à NOSFERATU, je trouve que comparativement les albums des Lords Of The New Church n'ont pas forcément mieux vieilli lorsqu'on les écoute à l'heure actuelle, et d'ailleurs eux aussi comportaient leur lot de musiciens additionnels aux claviers et aux cuivres (et ce, dès leur premier 33t !).
À ce stade de leur carrière les DAMNED ont peut-être perdu un de leur élément clé en la personne de Captain Sensible, néanmoins ils ont su rebondir adroitement avec Phantasmagoria et le groupe sous des dehors plus 'commerciaux' déployait toujours autant d'énergie lors de leurs prestations scéniques pour la tournée de promotion de cette cuvée '85 (sans oublier au passage, d'inclure dans leur setlist leurs anciens chevaux de bataille tels "Born To Kill", "New Rose", "Neat Neat Neat", Love Song" ou "Smash It Up").





PETER & SLOANE
PETER & SLOANE


Le 04 Décembre 2019 par NONO

Je crois qu'en matière de "kitsch" rien, mais RIEN, ne surpasse Philippe Mordan. Croyez-moi, c'est TERRIFIANT de vacuité et de ringardise.
"Une parodie", me direz-vous ? Que nenni ! C'est très sérieux, le mec y croyait dur comme fer !
Une vraie expérience. Dites-m'en des nouvelles. Le premier qui me fait un retour aura droit à un carambar.





PETER & SLOANE
PETER & SLOANE


Le 04 Décembre 2019 par FRANçOIS

Peut-être mais c'était ça, la France. Avec Téléfoot, Sacrée Soirée, les Grosses Têtes, l'esprit Canal, Balavoine, Coluche, Le Luron et Desproges... Maintenant, c'est Jul & Gims, les séries et la TV réalité, Gad Elmaleh et les "réseaux sociaux" (sic). Pas sûr qu'on y ait gagné...





PETER & SLOANE
PETER & SLOANE


Le 04 Décembre 2019 par FRED


Un classique de son temps !
Il faut l'avoir vécu pour comprendre.
Ils ont un faux air de DALLAS (Bobby et Pamela, pas Anderson, l'autre).
Mythique et I.N.O.U.B.L.I.A.B.L.E.
"Besoin de rien, envie de toi ha, ha…".
Et Licence IV, c'était bien, c'était G.A.U.L.O.I.S, tout autant que JL JOSSIC, sinon davantage !
J'assume totalement mes propos, je n'en retire pas un mot !
Le vrai cœur de la France battait au travers de ces artistes, on s'amusait, c'était prolo', ça emmerdait certains auto-détenteurs du soit disant bon goût et c'est très bien comme cela ! Merde à l'élite et vive le pinard et le cochon !





PETER & SLOANE
PETER & SLOANE


Le 04 Décembre 2019 par NONO

La bande-originale idéal pour un "Camping Paradis" avec Dédé, Ginette et l'chien.





PETER & SLOANE
PETER & SLOANE


Le 04 Décembre 2019 par NONO

Ha... et puis ces sourires "Tonigencyl" ! LOL
Certainement encore une photographie made in Pierre & Gilles, les rois des pochettes kitsch.
Ils avaient fait la com' du groupe Mikado, vous vous en souvenez ?





PETER & SLOANE
PETER & SLOANE


Le 04 Décembre 2019 par NONO


Oh vous savez, y'a eu pire... y'a eu pire...
"Qui veut garder mon crocodile cet été", par exemple ! (si, si ! véridique !)





PETER & SLOANE
PETER & SLOANE


Le 04 Décembre 2019 par MR LARSEN

Je ne peux écouter cette bouse musicale affreuse et putassière, mais je t'applaudis BAKER pour t'être prêté à l'exercice de la chronique ! ;) Puis bon allier dans un même texte PETER & SLOANE et BEYONCE et J-ZAY, je n'aurais jamais pensé lire ça un jour ! ^^





PETER & SLOANE
PETER & SLOANE


Le 04 Décembre 2019 par CHRIS DEB


Oh que non elle me manque pas du tout cette chanson. Le top 50 mouais toujours méfiant du classement car à l'époque sans internet c'était à peu près du approximatif surtout dans les 30 dernières places. Faut jamais oublier les radios libres qui passaient de jeunes artistes et qui rentraient jamais au top... bizarre.







Commentaires :  1 ...<<...<... 16 17 18 19 20 21 22 23 24 25 26 27 ...>...>>... 696






1999 - 2020 © Nightfall.fr - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod