Recherche avancée       Liste groupes




Commentaires :  1 ...<<...<... 16 17 18 19 20 21 22 23 24 25 26 27 ...>...>>... 761
Comment poster un commentaire ?


ALIZéE
GOURMANDISES


Le 26 Juin 2020 par FRANçOIS

Et 20 ans plus tard, on a... Julia ! Cela fait bien 15 ans que le duo Farmer / Boutonnat est complètement rincé. Mais tant qu'il y a des acheteurs...





GRIMES
MISS ANTHROPOCENE


Le 26 Juin 2020 par POLéMIQUE VICTOR

Je n'écoute plus du tout de nouveautés et cet album me conforte dans l'idée que... j'ai raison... :-)





The Alan PARSONS PROJECT
I ROBOT


Le 26 Juin 2020 par SGT JAKKU


Je voudrais apporter une petite précision à la chronique de Buddy. Cela n'est jamais très clair avec les crédits des albums d'APP, notamment celui-ci, mais le vrai songwriter du binôme et artisan de la plupart des chansons (la quasi-majorité) était Eric Woolfson. Alan Parsons portait essentiellement la casquette du producteur et d'arrangeur. En revanche, les numéros instrumentaux étaient davantage l'affaire de Parsons. Pour le vérifier, il suffit d'écouter les versions Legacy où on peut entendre Woolfson faire le guide vocal des chansons. La chronique a tendance à laisser penser que Parsons serait l'auteur des musiques, notamment de "Don't Let It Show". Parsons n'a pas et n'a jamais eu ce talent de songwriting mais il aidait Eric Woolfson à concrétiser les compositions par son expérience de producteur, ses connaissances techniques de studio, ses idées d'arrangements et ses bidouillages de synthés. Alan Parsons avait besoin du matériau composé par Woolfson pour faire ses albums. Il faut rendre à Eric ce qui appartient à Eric.^^





GRIMES
MISS ANTHROPOCENE


Le 26 Juin 2020 par WALTER SMOKE


Je n'écoute pas assez de nouveautés (hélas), mais cet album me réconforte dans l'idée qu'à défaut de quantité, je tombe sur de la qualité.

Avec Miss Anthropocene, Grimes parvient à maintenir en effet un délicat (et donc fragile) équilibre entre noirceur/cynisme typique des millenials et attrait pop pouvant parler à tou(te)s. En particulier, je retiens "Violence", certes facile voire évident, mais aussi "You'll miss when I'm not around", au refrain marquant.

Cela étant, je dois avouer préférer la sensation naïve du précédent Grimes, Art Angels (2015), sans compter les tubes immédiats qui y sont plus présents. Mais je pinaille, et même si certains morceaux sont perfectibles ("Delete Forever", "Idoru"), Miss Anthropocene a le bon goût de ne pas durer plus de 45 minutes.





KOHANN
HYPNOTIC


Le 26 Juin 2020 par MR TINKERTRAIN

Bon sang, j'ai cru que c'était Milla Jovovich sur la photo ! Quelle ressemblance ! Sinon, Don était déjà bien moins bon que le premier. Celui-ci, je ne l écouterai pas.





QUEEN
A NIGHT AT THE OPERA


Le 25 Juin 2020 par SPI


Le chef d'oeuvre de QUEEN. S'il n'en faut qu'un, ce sera celui-là !





TANGERINE DREAM
SORCERER


Le 24 Juin 2020 par LEO


Enregistrée en 1976 et parue en 1977, Sorcerer est certainement la meilleure bande originale de film qu'ait conçue TANGERINE DREAM. mais rien d'étonnant à cela puisque c'est sans doute l'unique fois où la formation a eu le contrôle total sur une musique de film (le réalisateur William Friedkin leur donnant carte blanche dès le départ). D'ailleurs, Edgar Froese dira plus tard que cette toute première expérience de B.O. fut la plus facile à réaliser, le groupe s'inspirant uniquement du scénario pour imaginer la musique (à ce stade, le film était à peine en chantier et il n'était donc pas question d'un quelconque visionnage).
Le trio se montre tout de même quelque peu frustré en assistant à la première du film car beaucoup des morceaux ne furent pas utilisés dans leur intégralité. Cependant, les musiciens reconnurent que leur musique s'intégrait parfaitement à certaines scènes du film.
Cette bande originale est effectivement fort réussie avec ses ambiances anxiogènes très évocatrices. Le bilan demeure pour autant mitigé à cause de certains thèmes aux durées fort brèves (qui occupent la moitié de l'album) et qui peuvent nous laisser un peu sur notre faim.
Cela avait sans doute un sens dans le contexte du film, mais pour sa parution en album, TANGERINE DREAM aurait peut-être dû réaliser un fondu-enchaîné entre toutes ses pistes plus courtes pour donner plus de corps à l'ensemble.
Quoiqu'il en soit, Sorcerer n'est pas à négliger dans la discographie du groupe car il complète à merveille le travail pratiqué par le trio magique Froese/Franke/Baumann.





The HU
THE GEREG


Le 24 Juin 2020 par DR JACK'ILL


Je pense que l’armée furieuse de The HU devrait bien se marrer en lisant ces commentaires ! S’ils savaient que leçons des (h)uns rivalisent avec les cours magistraux des autres… Faites gaffe les gars, c’est un coup à se prendre une horde de motards mal lunés sur le râble cette affaire ! En tous cas, pari réussi pour The HU, les troupes sont galvanisées et prêtes à en découdre ! Ci-fait !
Pour ma part, je me fous de la frontière et je me fous de l’histoire et je resterai dans l’appréciation d’une musique tribale et onirique qui touche au cœur. Avec des accents guerriers, d’invocation ou de gratitude, je suis conquise par cet album surprenant et dépaysant. Bêtement sans doute, j'aime beaucoup "Yuve Yuve Yu". Une très belle découverte, et le Baïkal en sera une autre assurément !





The HU
THE GEREG


Le 24 Juin 2020 par CLANSMAN57


J'aime pas trop... leur musique tourne vite en rond, ça me rappelle un peu Van Canto et Apocalyptica dans la démarche, car original, s'inspirant du Metal sans en faire.
The Hu emprunte plus ou moins l'ambiance sombre de ce style musical, ainsi que sa froideur et sa virilité.

"The Legend Of Mother Swan" me plait assez par contre, c'est un joli petit tube.

A écouter pour voir.





DEEP PURPLE
PURPENDICULAR


Le 24 Juin 2020 par VALR

C’est gentil d’avoir publié mon précédent commentaire, mais à l’origine, je l’avais introduit dans « Signaler une erreur » pour… signaler une erreur, pas pour apparaître dans les commentaires. Je pense qu’une petite correction est nécessaire dans la chronique de RED ONE concernant le fait que « Blackmore claquera la porte à la suite d’un dernier concert visible sur le DVD « Come Hell or High Water » » car ce n’est pas le dernier concert de Blackmore avec DP. À moins que vous n’ayez d’autres informations ? Mais faites-le savoir alors :).



Par Forces Parallèles

Salut Louis,

J'ai supprimé ton message sur The HU, ainsi que ma réponse (c'est automatique).
La section dans laquelle tu as posté est "signaler une erreur",or ,je ne vois pas bien quelle erreur tu as signalé :
- Le Baïkal n'est pas en Mongolie géographique. Certes, tu connais beaucoup de gens qui vont au Baïkal sans centrer la Mongolie comme voyage ? Moi pas.
- Sur le Hunnun rock, tu te trompes, c'est bien une référence aux Huns.
- Le lien entre Kubilaï et Attila est très évident pour moi. Attila est un Hun, nos mongols font du Hunnun rock. Tu as besoin d'une preuve supplémentaire ?

Cela nous laisse la coquille sur "vielle". On aurait donc pu s'éviter tout ce boxon, tout ça parce que tu n'aimes pas ma manière d'écrire. Tu en as parfaitement le droit, les goûts ne se discutent pas, ne lis pas mes kros !

Quand à mon utilisation de "pucelle-eau-", tu ne dois certainement pas comprendre la même chose que moi ça n'est pas bien grave, mais si tu souhaites agir la dessus, la seule manière est de rejoindre l'équipe et d'écrire toi aussi. Tu verras, tu ne parviendras pas non plus à satisfaire tout le monde, c'est ainsi.

J'attends donc que tu postules à erwinfp@gmail.com
Bien à toi
Erwin





INDOCHINE
NOS CELEBRATIONS


Le 24 Juin 2020 par SIEGFRIED


Rajouter-le à la suite de l'album 13 et on ne le remarque pas plus que le reste. C'est le gros souci d'Indochine depuis quelques années : les morceaux sont globalement tous potables mais tous les mêmes.

Avec Nos Célébrations, Indochine démontre lui-même que tout 13 aurait pu/dû n'être qu'un seul morceau de musique.

Et c'est dommage parce que en rajoutant le côté rock qui fait cruellement défaut au groupe depuis BCP, eh bien j'ai l'impression que ce morceau aurait pu avoir sa place sur Alice & June par exemple. Un peu comme Song for a Dream finalement.
Curieusement les écouter en 1.25 les améliore. Bah oui, pourquoi des morceaux aussi lents?






The HU
THE GEREG


Le 24 Juin 2020 par DERWIJES


Que ce cours d'histoire soit validé par Stéphane Bern ou pas, en tout cas l'album est une belle découverte et une chronique qui tombe à pic puisqu'elle accompagne ma lecture de la biographie "Attila, le fléau de Dieu", de Maurice Bouvier-Ajam commencée la semaine dernière. Plutôt costaud comme bouquin, mais très intéressant, surtout avec du bon son derrière pour se motiver à tourner les pages !





VIRGIN PRUNES
IF I DIE, I DIE


Le 23 Juin 2020 par RICHARD


J'enfonce des portes ouvertes (ceci limite la douleur à l'épaule), mais cet album est forcément dans les univers sombres un classique. C'est un statut amplement mérité. Il faut dire que les Irlandais avec cette batcave fondatrice ont donné ses lettres de noblesse à l'outrance, à la folie théâtralisée. Léo, tu as raison sur ce second degré qui irrigue l’œuvre des Prunes et de tout ce courant. Il suffit de voir dans l'hexagone les Tétines Noires ou Deadchovsky pour se dire que les corbeaux ne sont pas nécessairement tristes. C'est un disque culte, mais si ce terme est souvent galvaudé.





RUSH
PERMANENT WAVES


Le 23 Juin 2020 par LE MOUNGEPEDOUN


Deuxième meilleur album studio du groupe après "Moving Picture", ce disque contient le meilleur titre du groupe en terme de composition créative avec le monumental "Spirit of Radio". A noter que ce morceau vient d'être remis au goût du jour par le combo qui a ressorti un clip récemment, version dessin animé, avec un artwork toujours aussi soigné. A voir sans modération.





Eddie HENDERSON
SUNBURST


Le 23 Juin 2020 par FRANçOIS

Et un disque de jazz-funk, fût-il d'un "second couteau", ça reste plus intéressant (car plus musical) que les "garçons coiffeurs" de la synth-pop qui se dandinent en pianotant à un doigt sur leurs claviers, non ? Merde, quand même (copyright Manuel Valls) !





INDOCHINE
NOS CELEBRATIONS


Le 23 Juin 2020 par LAURENT GERRA

"Un groupe de vieux pour les jeunes... Z'ont pas bougé, toujours la même joie de vivre, les cheveux dans le seau de mazout..."





The VELVET UNDERGROUND
WHITE LIGHT/WHITE HEAT


Le 23 Juin 2020 par VIV


J'ai découvert cet album et (enfin !) ce groupe, pendant le confinement, il était temps ! Ca fait plaisir de prendre une claque pareille.
"un monde où le bruit se transforme en musique" c'est exactement ça ! Je comprends mieux l'univers de Sonic Youth d'un coup ! C'est plus clair pour moi dans ce joyeux bazar musical embrumé !





The HU
THE GEREG


Le 23 Juin 2020 par PILGRIMWEN

C'est dépaysant. Et c'est en cela que la magie opère. Le lointain fascine, attire. Merci pour votre article.





INDOCHINE
NOS CELEBRATIONS


Le 23 Juin 2020 par THIERRY RAOULT


Titre très bof! On dirait un titre de 13. Ça marche bien le copier/coller. Nico et sa bande ne sont pas cassé la tête.





CHANT DES ARMéES FRANçAISES
Vol 6 - CHANTS DES CHASSEURS


Le 23 Juin 2020 par ALEX

Je n'ai pas écouté le morceau, mais je tenais à apporter une précision : Le Hartmannswillerkopf, ou Vieil Armand, est une bataille assez rude de la Première Guerre Mondiale, sur le front d'Alsace, où les Chasseurs Alpins se sont battus dans des conditions très difficiles et ont subi de nombreuses pertes, surtout au cours de l'année 1915. De fait, le nom "sonne germanique" puisque tirant son nom d'un lieu situé en Alsace.







Commentaires :  1 ...<<...<... 16 17 18 19 20 21 22 23 24 25 26 27 ...>...>>... 761






1999 - 2020 © Nightfall.fr V5.0_Slider - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod