Recherche avancée       Liste groupes




Commentaires :  1 ...<<...<... 516 517 518 519 520 521 522 523 524 525 526 527 ...>...>>... 558
Comment poster un commentaire ?


VERTIGO
2


Le 28 Juin 2006 par BUDDY


Excellent album. Tourne en boucle sur ma platine CD. Joe Williams va cartonner avec cet opus, à n'en pas douter !!!





U2
ALL THAT YOU CAN'T LEAVE BEHIND


Le 25 Juin 2006 par DAFKE


Je suis un peu désemparé devant un tel déchaînement de critiques. Comment se fait-il que le plus grand groupe de rock de la fin du 20ème siècle n'ait reçu aucun 5/5 pour ses albums? U2 est-il victime d'un regard par trop négatif dû à son succès et à l'encensement qu'en fait une certaine presse? Dans notre amour de la musique, n'est-on pas trop exigeant vis à vis d'un groupe si populaire? Qualité et popularité peuvent-elles aller de paire? Pour ma part, la grande qualité de U2 à toujours été de faire du bon en faisant du simple.
Cet album, même s'il prend très peu de risques par rapport à Achtung ou Pop, n'en reste pas moins rempli de très bonnes chansons. Il aurait été sorti par des illustres inconnus qu'alors on l'aurait peut-être trouvé meilleur. Je conseille vivement la vision du DVD "Elevation tour" qui peut donner un autre regard sur la qualité de ce dique.





The GATHERING
HOME


Le 24 Juin 2006 par BNJ


Etrange que cet album soit régulièrement considéré comme le "moins accessible" du groupe. Moi j'avais toujours tendance à bailler en écoutant les CD. Je me suis même coltiné un concert avec l'auteur de la chronique et c'était pas la meilleure expérience de ma vie !

Mais celui là, c'est le seul qui me plaise réellement. Pour moi c'est peut-être la première fois qu'ils ne me donnent pas l'impression de se regarder le nombril !





Paul MCCARTNEY
WINGS OVER AMERICA


Le 23 Juin 2006 par LEO


Superbe "live" des Wings qui reprend la quasi-totalité du très bon 33t "Venus And Mars", et dont se sera la seule apparition sur un disque en concert de McCartney! il a également l'avantage de faire figurer les 4 meilleurs titres du médiocre "At The Speed Of Sound" qui était sorti peu de temps auparavant, ce qui en évitera l'achat éventuel (pratique ça!). pas de risque non plus, d'être innondé de morceaux des Beatles puisqu'il n'y en a que cinq sur ce double CD (j'adore les Fab Four, mais lorsqu'il s'agit d'un live des Wings, je veux entendre du Wings avant tout!!!!). 5 titres sur 9 tirés de l'album "Band On The Run", c'est bien, mais perso, j'aurais aimé y retrouver mon morceau fétiche "Nineteen Hundred And Eighty Five" en live!.... on ne peut pas tout avoir me direz-vous!, et c'est déjà un miracle d'avoir eu droit à ce triple vinyl de qualité, bourré jusqu'à la gueule!!! Merci Paulo!





Paul MCCARTNEY
CHAOS AND CREATION IN THE BACKYARD


Le 23 Juin 2006 par LEO


Désolé, mais rien n'y fait! Je l'ai bien écouté plusieurs fois de suite, puis laissé de côté pour y revenir un peu plus tard..... mais non! Je n'accroche absolument pas à cet album de Macca, comme je n'accrochais pas non plus à "Driving Rain" sa précédente livraison en studio. Franchement, je n'arrive pas à trouver un morceau qui se détacherait du lot, mis à part le 1er titre : le sympathique "Fine Line". Pour le reste....... je m'ennuie ferme à l'écoute de ces compos sans émotions et dont les mélodies ne sont pas des plus mémorisables et mémorables! (un comble sur un disque de McCartney!!!). Non, pour moi, son dernier grand disque restera le formidable "Flaming Pie" de 1997.
En attendant que Paulo nous ponde un nouveau Chef d'Oeuvre (si jamais il nous en ressort un!), moi je me délecte des superbes albums du Canadien Ron Sexsmith dont justement Macca a fait l'éloge dans les médias. Jetez donc une oreille sur son petit dernier "Time Being", vous m'en direz des nouvelles. Il regorge de mélodies toutes plus belles les unes que les autres, et là on se dit que si Paul prenait sa retraite un des ces quatre, et bien la relève est d'ores et déjà assurée! P.S. au fait.... à quand une revue complète de la disco du génial Ron Sexsmith qui a quand même déjà sorti 10 albums?!





David BOWIE
TONIGHT


Le 23 Juin 2006 par LEO


Seuls le sublime 'Loving The Alien' et le sympathique 'Blue Jean' méritent de passer à la postérité (Bowie aurait dû se contenter de faire paraître un maxi avec ces 2 titres). Le reste de cet album n'est que du remplissage......par le vide! .-)
hélas, l'album suivant sera bien pire!!!!! (même pas 2 titres à sauver, pour ma part).





David BOWIE
LOW


Le 23 Juin 2006 par LEO


j'admire "Low" mais surtout pour sa deuxième partie (les morceaux 'instrumentaux, ou traîtés comme tels!), car les titres les plus conventionnels (plus carrés et pop, dirons-nous) même si ils sont habillés et arrangés de manière à dérouter l'auditeur, ne me parlent pas vraiment. je trouve que les morceaux de ce genre, seront bien plus intéressants sur "Heroes" l'album suivant (Fripp sera là pour mettre un peu de désordre salutaire dans tout ça!).
en revanche, les 4 derniers titres de "Low" sont vraiment surprenants et toujours aussi passionants à écouter en 2006 qu'en 1977, tant l'atmosphère est particulière, prenante et envoutante (surtout le majestueux "Warszawa" et le bouleversant "Subterraneans"!).
rien que pour ces 4 morceaux renversants, l'album vaut bien 5 étoiles!





PORCUPINE TREE
SIGNIFY


Le 23 Juin 2006 par LEO


je ne trouve pas que cet album soit mou! planant par instant si l'on veut, mélancolique, certes.....mais léthargique, certainement pas!!!
même quand le groupe fait des ballades ou de longs morceaux atmosphériques, je ne ressens aucunement l'envie de m'assoupir! (bon, allez....disons peut-être sur "Light Mass Prayers" qui sonne un peu comme du Eno ou du Tangerine Dream en apesanteur, mais pour ce qui est du reste, je ne vois vraiment pas!!!).





NIRVANA
NEVERMIND


Le 21 Juin 2006 par ONCLE VIANDE

Ah Nirvana ! (nom d’un groupe des années soixantes…), l’archétype de l’icône adolescente des années 90. Tous les ingrédients furent réunis (involontairement pour la plupart) pour que la légende perdure. Je n’ai rien contre ce groupe, qui est plutôt bon et globalement intègre sur disque. Je regrette simplement que, une fois de plus, l’emballement médiatique (pré et post mortem de Cobain) étouffa un peu des groupes de plus grande importance à l’époque (Smashing Pumpkins)…eux même passant sous silence des groupes d’importance encore supérieure (Mr Bungle). De « Nevermind » à « Disco Volante », il y a effectivement un monde. :-)





PINK FLOYD
THE WALL


Le 21 Juin 2006 par ONCLE VIANDE

Je ne serai pas aussi virulent que David. Je trouve ce disque correct. Le fait qu’il s’agisse d’un disque du Floyd, et, Oh horreur, d’un double concept album (je reprends mon souffle) incite souvent les gens à adopter des attitudes extrêmes, entre « ce disque est un chef d’œuvre absolu » et « ce disque est une daube ». Objectivement, The Wall a des qualités, et même si je me refuse à coller une note à un disque, celui-ci mériterait la moyenne. Un bon disque de pop rock si on le prend comme tel (ce qu’il est en vérité). Les concepts véhiculés par ce genre de disques sont souvent fumeux, et The Wall n’échappe pas à la règle. Waters était vraiment impliqué dans le « dit » concept, traversant lui-même les états de névrose dont il est question ici. Mais tout est ostentatoire ici, tout est montré, grossi et expliqué alors que c’est de distance et de nuance dont a besoin ce genre d’entreprise.





PINK FLOYD
THE DARK SIDE OF THE MOON


Le 21 Juin 2006 par ONCLE VIANDE

Des guitaristes comme Gilmour, ils en existaient et en existent toujours beaucoup (dans le milieu professionnel ou non). Ce gars possède un bon feeling, très bluesy finalement. Il s’est servi des effets les plus simples (delay, reverb..) avec intelligence, et en ce sens, c’est vraiment le guitariste qui colle le mieux au style planant du Floyd 68 – 77. Coté jeu, on ne peut pas dire qu’il ait fait des étincelles. Son travail sur le son reste très basique, sa technique instrumentale « moyenne » de la guitare ne lui a jamais permis de s’affirmer autrement que comme guitariste traditionnel, c'est-à-dire en très bon soliste mais conventionnel. Barrett possédait un génie « urgent », Wright, sans doute le musicien le plus doué de la bande fut muselé par sieur « Waters maître du monde ». Waters a écrit de très belles choses au début (sur Saucerful, More…), puis en prenant la grosse tête, il fut convaincu que chacune de ses petites chansonnettes touchait nécessairement au génie (Ummaumma, Atom, Meddle, …ect).
Pour en finir avec Gilmour, que je ne dénigre pas, mais que je remets à sa juste place, je citerais simplement Fripp, MacLaughlin, Zappa, Frith, Howe, Hackett, Karoli, Page, Hendrix…
Pour ce qui est enfin des compilations, le Floyd en a sorti beaucoup (depuis 30 ans d’ailleurs, mais rarement rééditées…). Le fait d’en sortir néanmoins assez peu participe aussi d’une stratégie commerciale. Ce groupe est l’un des seuls au monde à pouvoir encore aujourd’hui mettre le paquet en promotion et publicité sur des disques ayant plus de 30 ans,et vendant toujours autant de vieux albums auprès d’un public jeune. Des compilations empiéteraient sur les ventes de ces albums.





The GATHERING
HOME


Le 21 Juin 2006 par CHIPSTOUILLE


Quand je pense que j'ai confondu Within temptation et The Gathering pendant je ne sais combien de temps...On a eu trop vite fait de classer tous les groupes de métal "à chanteuse" dans une même catégorie, The Gathering est certainement le groupe qui en aura le plus souffert.

Oubliez donc les clichés, pour une fois il n'est pas question de simili-gothopouf, mais d'une vraie chanteuse, avec une voix tellement délicate qu'elle vous submerge en quelques instants d'un océan de nostalgie. Le propos est plutot lent, la combinaison fait donc frémir, on pourrait croire à un enième groupe de pop ou folk-song.

Je tiens donc à insister sur le fait que jamais je ne me suis ennuyé la moindre seconde sur cet album magique. On passe d'un "Shortest day" rocailleux à un "Forgotten" subtil et touchant pour se prendre une méchante claque sur un "Solace" très original, et ce ne sont là que les meilleurs instants de cette collection de morceaux terribles.

J'ai tellement adoré qu'il m'a fallu immédiatement offrir cet album à quelqu'un ayant des goûts bien opposés aux miens histoire d'être sûr.

J'en suis certain désormais, cet album est une merveille, on est au moins 2 à avoir adoré...

PS: pour ceux qui connaissent déjà cet album et qui donc ont adoré, je ne saurais que leur conseiller l'excellent morceau "My home sweet home" de Nobuo UEMATSU (sur FFV Dear Friends)





KING CRIMSON
IN THE COURT OF THE CRIMSON KING


Le 20 Juin 2006 par ARTH


"S’il y a bien un album en cette année 1969 qui révolutionna le monde du rock, du rock progressif, ou même de la Musique (avec un grand M) en général, c’est bien IN THE COURT OF THE CRIMSON KING"
Et Led Zepp' ?

A part ça, album culte mais pas trop, en un mot excellent.





MUSE
ABSOLUTION


Le 19 Juin 2006 par SONATA


Plusieurs écoutes sont nécessaires pour apprécier pleinement cette galette à mon goût. Au début, on trouve la chose assez surfaite, trop riche, trop d'orchestrations, trop de claviers, trop d'opéras ... trop!! en fait on a du mal à assimiler immédiatement la richesse des compositions, ce qui fait que ça nous gave vite.

Les chansons directes qui font mouches d'un coup: The Small Print, Time is running out, Thoughts of a dying atheist, peut-être Hysteria.. des mélodies efficaces, qui se scotchent dans votre tête et n'en ressortent plus. Impossible d'y résister.

Mais au fil des écoutes, on apprécie de plus en plus des morceaux comme Butterflies & Hurricanes et sa montée en puissance, Stockholm Syndrome, Blackout ou Sing for absolution...

Quelques titres que je trouve toujours plus faibles, mais qui se laissent écouter, Ruled by secrecy qui est cependant un grand moment en live, où Bellamy nous berce littéralement, Endlessly qui est assez "quelconque", ou Falling away with you..

La première chanson de l'album, Apocalypse Please, fait partie des chansons qu'on n'apprécie pas forcément au premier coup d'oreille, mais la lourdeur et la lenteur de la composition, la puissance des claviers m'ont finalement conquis.





PINK FLOYD
THE DARK SIDE OF THE MOON


Le 18 Juin 2006 par CHOM


Et bien, et bien, The Dark Side Of The Moon, album mythique s'il en est des Floyd... il faut tout d'abord indiquer qu'étant relativement jeune, j'aurais pu découvrir ce groupe avec n'importe lequel de ces disques... Et bien ce fut par Wish You Were Here, qui collait parfaitement à mon amour du progressif. Après avoir écouté celui ci et Animals, qui en est la suite parfaite, je me suis interessé aux albums "vedettes" que sont The Wall et DSOTM. Et bien autant The Wall, plus très progressif il est vrai, reste relativement "funky" et "rock", de façon à combler ce manque, je trouve DSOTM très divers, (Money, très loin du reste du disque) et donc un peu.. plat. Manque de progressif, d'idées, d'un thême, donc trop divers... En clair, un peu déçu par rapport aux deux albums trop peu connus qui s'intègrent entre les deux "hits" du groupe. Cependant, il y a des passages du commentaire d'Oncle Viande qui me révoltent...
Premièrement sur la qualité des musiciens et des compositions du Floyd. Dire que Gilmour n'est pas un bon musicien, c'est vraiment ne pas écouter ses solos et ses merveilleux passages planants sur "Dogs" ou "Shine On You Crazy Diamond"... Et pour les compositions, Waters et Barrets me semblent des génies ! Autant à un niveau "psychédélique" (au départ), que progressif (toujours Animals pour moi) ou Rock plus FM après.. (ABITW n'est pas si connu et diffusé pour rien...). Ensuite, se moquer de Money est un peu facile, il est sûr que les Floyd deviendront ensuite l'un des groupes les plus vendeurs du monde, est ce pour cela qu'il faut d'un seul coup rentrer dans la vénération des majors et de l'argent facile ? Que je sache, ils n'ont jamais cédé aux nombreuses compilations et lives faciles à sortir, et rentables !
Enfin, en tout cas je m'accorde sur la relative "platitude" de DSOTM, par rapport aux deux albums suivants, monumentaux.





U2
THE JOSHUA TREE


Le 18 Juin 2006 par ANGEL D


U2 continue dans la même voie que "the unforgettable fire" et du mini LP composé de deux morceaux live et deux inédits pas mal du tout "wide awake in america"!
Le coté lisse est toujours et au rendez vous et meme si je préfere le U2 du début et que cette trilogie "américaine" du groupe n'est pas vraiment ma période préférée, ici j'avoue que les morceaux restent très convaiquants. Les hits sont là et l'album est plus cohérent que "the unforgettable fire". Y'a pas de remplissage et l'album est dans son ensemble équilibré
Morceau le moin bon: running to stand still





ENYA
AMARANTINE


Le 18 Juin 2006 par LORINDIL


Mouais, une chronique un peu dure tout de même ; Enya n'a pas beaucoup innové mais n'a pas régressée. J'aurais mis 1 point de plus sans être aussi acide, et puis la petite madeleine du dimanche, ça fait plaisir de temps en temps. :)





Bardi JOHANNSSON
HAXAN


Le 15 Juin 2006 par POSSOPO


Moué. Le disque ne colle pas avec le film (aucune synchronisation, des passages trop courts). Embêtant lorsqu'on sait à quel point la musique peut sublimer un film muet (essayez de regarder L'Homme A La Caméra avec plusieurs bandes-sons différentes, vous comprendrez tout de suite).

En plus, si on vire les images, cela devient plus que chiant, c'est mou, sans dynamique, plat comme un slip.
Et le film, on s'en serait douté, est largement surestimé. Ce n'est qu'un documentaire sur la sorcellerie après tout. Les costumes sont sympas mais le point de vue artistique est plus que limité.

Ceux qui veulent tenter l'aventure du cinéma d'horreur d'avant-guerre peuvent fouiller chez Dreyer (Vampyr) ou Murnau (même si je préfère le Nosferatu de Herzog). Ici, on se trompe de chemin.






XTC/DUKES OF THE STRATOSPHEAR
CHIPS FROM THE CHOCOLATE FIREBALL


Le 13 Juin 2006 par LEO


Pour qui aime la pop psychédélique, ce CD est une merveille de trouvailles mélodiques en tout genre (et pas uniquement du pastiche!).
Todd Rundgren et son groupe Utopia ont fait un peu la même chose en 1980 avec l'album "Deface The Music" (clin d'oeil au "Face The Music" d'Electric Light Orchestra!), qui lui, s'amuse à nous faire croire à des inédits des Beatles (toutes périodes confondues!).





MUSE
ABSOLUTION


Le 13 Juin 2006 par CHIPSTOUILLE


Contrairement à Ludo, je pense justement que pour une fois, MUSE réussit parfaitement sa sortie d'album, avec deux très bons titres bien rythmés "The small Print" et "Thoughts of a dying atheist", "Endlessly" et "Ruled by secrecy" (2 ballades sympatoches quoi) n'étant peut-être pas des hits en puissance, mais tout l'album s'écoute sans réelle faute de parcours.

C'est donc pour la première fois un réel sans faute pour Muse, qui n'en finit pas de nous étonner.

On verra ce que donne la suite dans moins d'un mois...







Commentaires :  1 ...<<...<... 516 517 518 519 520 521 522 523 524 525 526 527 ...>...>>... 558






1999 - 2018 © Nightfall.fr - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod